revue de web libertes et internets

Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [Se desabonner] -- [Archives]

[REVUE DE WEB] INTERNETS ET LIBERTÉS
31.08.03
http://www.libertes-internets.net/


NUMERO SPECIAL "LA BOITE DE PANDORE DES GUERRES COLONIALES"

LA BOITE DE PANDORE DE LA GUERRE COLONIALE

[Blogspot - Août 2003]
La deuxième guerre d'Irak (bien que la première n'ait jamais vraiment cessé depuis 1990, avec des bombardements quotidiens et des centaines des milliers de morts dus à l'embargo) n'est pas une guerre originale. Quiconque se souvient un peu de l'histoire du XXè siècle constatera bien des parallèles entre cette guerre et celles menées par les USA notamment en Amérique latine dans les fameuses "républiques bananières" : coups d'états, politique de la canonnière, débarquement de marines, annexions...

Aujourd'hui comme jadis les objectifs militaires sont dictés par les stratégies d'un bloc industriel. Aujourd'hui comme hier la stratégie est coloniale, c'est à dire que le premier but de la manoeuvre est la consolidation ou l'élargissement de la position du pays agresseur, les objectifs "humanitaires" n'étant là que pour rendre la chose plus présentable.

Et aujourd'hui comme hier, une fois que les objectifs économiques sont atteints, le reste du pays est laissé à l'abandon, aux mains d'un leadership volontairement choisi parmi les plus corrompus et accommodants, en proie à la guerre civile et au terrorisme.

Comme le disait Henry Kissinger (décidément, encore lui) à propos de l'Afrique en 1998 : "Pour nous, le chaos est économiquement plus intéressant que l'ordre. Il est plus facile et moins cher de négocier localement avec des petits chefs de bandes que de devoir passer par une administration centrale, sous l'oeil de la communauté internationale, en faisant semblant de croire qu'on discute d'égal à égal." (Conférence US Policy Institute)

Et en écho, Paul Wolfowitz disait il y a encore un mois: "Le terrorisme, on peut s'en accommoder. L'essentiel c'est que les puits de pétrole soient remis en état de produire." (Washington Post)

Et pour finir, le roi de la manip, Richard Perl nous explique avec sa franchise arrogante habituelle, dans le Washington Times : "Le concept de Nation Building, c'est pour faire plaisir aux gogos naïfs de l'ONU. On a reconstruit l'Allemagne et le Japon parce qu avait besoin d'eux contre les Russes... aujourd'hui, qui a besoin de quelques bergers et de chèvres dans le désert ? En Afghanistan on voulait casser Al Qaida, en Irak on veut le pétrole... le reste, franchement, ne nous préoccupe que très peu."
http://debordements.blogspot.com/


LES ÉTATS-UNIS FACE À LA RÉALITÉ IRAKIENNE

[Tribunes libres internationales - Numéro 178]
L'administration Bush doit faire face aux interrogations de son opinion publique qui s'indigne de la mort quotidienne de GI's en Irak. Intervenant, le 26 août, devant la Convention de la Légion américaine, George W. Bush et Condoleezza Rice se sont efforcés de minimiser les actions de la résistance irakienne en la comparant aux efforts désespérés des reliquats SS lors de la libération de l'Allemagne. Mais ce parallèle ne fonctionne pas et chacun sait que le problème est durable. Le débat public s'oriente dès lors vers la question de savoir comment rétablir l'ordre.

Quatre options s'affrontent :

  • Faire appel à des contingents alliés pour renforcer les troupes d'occupation. Mais, malgré la participation d'une trentaine de pays, le département d'État a échoué à trouver des « volontaires » en nombre significatif.

  • Augmenter le contingent US. C'est le point de vue développé par Robert Kagan et le sénateur John McCain dans le Washington Post. Mais beaucoup y voient un engrenage qui pourrait transformer l'Irak en un nouveau Vietnam.

  • Restructurer les forces d'occupation en les faisant passer d'un mode d'organisation conventionnel à celui des Forces spéciales. C'est le point de vue de Donald Rumsfeld, que critique William Arkin dans le Los Angeles Times. En effet, si les Forces spéciales sont capables de défendre les intérêts US sur place, leur légèreté ne leur permet pas de pacifier définitivement le pays. On peut d'ailleurs observer que la situation actuelle est particulièrement chaotique dans les régions « libérées » par les Forces spéciales, tandis qu'elle présente un minimum de stabilité dans les régions conquises par les forces conventionnelles.

  • Développer une force paramilitaire indigène. C'est le projet de la CIA qu'expose Ahmed Chalabi dans le Washington Post. Il s'agirait de former une Milice collaborationniste autour de l'INC et d'unités kurdes. Celle-ci procéderait immédiatement à une répression de masse des partisans de l'ancien régime : rafles de milliers de baassistes dont les noms sont déjà listés, arrestations des familles détenant des armes, etc.
http://www.reseauvoltaire.net/article10403.html

et puis les factions s'en mêlent, comme en Afghanistan...

A NAJAF, L'HEURE DES VENGEANCES

[Libre Belgique - 02.09.03]
L'assassinat du dirigeant chiite Mohammed Baqer al Hakim a ouvert une période de violences. Les anciens partisans de Saddam Hussein en sont la cible désignée.«Il faut que le sang coule «, lâche un fidèle.
http://news.google.com/url?q=http://www.lalibre.be/article.phtml%3Fid%3D10%26subid%3D83%26art_id%3D131226

L'ARABIE REDOUTE UN CONFLIT INTERCOMMUNAUTAIRE ENTRE SUNNITES ET CHIITES

[Courrier International 01.09.03]
L'Arabie saoudite, tenante d'une ligne rigoriste de l'islam sunnite, redoute un conflit confessionnel en Irak qui prendrait une dimension régionale après les accusations, contestées par Ryad, sur l'implication de Saoudiens dans le meurtre d'un dignitaire chiite irakien. "Ryad s'inquiète des allégations colportées en Irak sur l'arrestation de Saoudiens impliqués dans l'assassinat de Sayyed Mohammad Baqer Hakim", tué vendredi dans un attentat à Najaf (175 km au sud de Bagdad), a déclaré un responsable saoudien sous le couvert de l'anonymat.
http://www.courrierinternational.com/afp/resultatDepeche.asp?id=030901150720.cerkwexi

SADDAM A BIEN PRÉPARÉ L’APRÈS-SADDAM

[The Daily Star - Beyrouth - 02.09.03 - trad. Courrier International]
Dès juillet 2002, Saddam Hussein constituait des réserves d’armes et d’argent et se rapprochait des nationalistes arabes et des islamistes, affirme un journaliste proche de l’ancien dictateur. Dès l’invasion du Koweït, en août 1990, Saddam Hussein a tenté d’établir le dialogue avec Washington. En 1993, il me demanda de transmettre un message à l’administration Clinton illustrant son désir de parvenir à un accord général avec les Etats-Unis. Je reçus pour toute réponse : “Nous voulons bien le corps de l’Irak mais pas la tête.” Dès lors, Saddam Hussein s’efforça - tout en réorganisant son armée - de gagner du temps. En juillet 2002, huit mois avant d’apprendre par les services de renseignements allemands que la guerre aurait lieu, il adressait aux principaux responsables du parti Baas une circulaire les avisant de se préparer à subir une attaque américaine “à tout moment”. Ce document prédisait que l’Irak serait “vaincu militairement à cause du déséquilibre des forces en présence”. On rétablirait l’équilibre “en attirant l’armée américaine dans les villes, les villages et le désert, et en recourant à des tactiques de résistance”.
http://www.courrierinternational.com/mag/couv2.htm

C'est pas nous, dit Saddam...

PURPORTED SADDAM TAPE DENIES ROLE IN NAJAF BOMB

[Reuters 01.08.03]
Al Jazeera television aired on Monday an audio tape purportedly from ousted Iraqi leader Saddam Hussein in which he denied any role in last week's bomb attack in Najaf that killed a top Shi'ite Muslim cleric.
http://reuters.us.ed10.net/t/C5D03/JIJAS/UP/9ZW53


UNE GUERRE PREVUE DE LONGUE DATE
PAR LES LOBBIES PETROLIERS ET MILITAIRES....
DONT LES REPRESENTANTS SIEGENT A LA MAISON BLANCHE

Au Printemps 2001 déjà, le gouvernement US préparait l'attaque de l'Irak

2001 ENERGY TASK FORCE ANTICIPATED IRAQ INVASION

[World Net Daily 18.07.03]
"The controversial White House energy task force two years ago reviewed Iraqi oil-field maps and 'foreign suitors for Iraqi oil-field contracts' ... Judicial Watch Inc. first requested the documents under the Freedom of Information Act in the spring of 2001, when Vice President Dick Cheney formed the secret task force. ... The unclassified map of Iraq turned over by the Commerce Department, a government member of the task force, shows the location of 'supergiant' oil fields, oil pipelines, refineries and tanker terminals. ... The secret White House task force solicited input from the James A. Baker III Institute for Public Policy at Rice University in Houston. The Baker report, which was submitted to Cheney in early April 2001, recommended considering a 'military' option in dealing with Iraq."
http://www.worldnetdaily.com/news/article.asp?ARTICLE_ID=33642

Deux jours après le 11 septembre,
l'attaque contre l'Irak était déjà au programme

WOLFOWITZ ADMITS IRAQ WAR PLANNED TWO DAYS AFTER 9-11

[UTNE Magazine - Août 2003]
"On September 13, 2001, during a meeting at Camp David with President Bush ,Rumsfeld , and others in the Bush administration, Wolfowitz said he discussed with President Bush the prospects of launching an attack against Iraq, for no apparent reason other than a 'gut feeling' Saddam Hussein was involved in the attacks, and there was a debate 'about what place if any Iraq should have in a counter-terrorist strategy.'"
http://www.utne.com/web_special/web_specials_2003-08/articles/10739-1.html

Maintenant que la guerre est finie, Wolfowitz avoue cyniquement

WAR WAS ABOUT OIL - WOLFOWITZ

[The Guardian UK 05.06.03]
Oil was the main reason for military action against Iraq, a leading White House hawk has claimed, confirming the worst fears of those opposed to the US-led war (...) The latest comments were made by Mr Wolfowitz in an address to delegates at an Asian security summit in Singapore at the weekend, and reported today by German newspapers Der Tagesspiegel and Die Welt. Asked why a nuclear power such as North Korea was being treated differently from Iraq, where hardly any weapons of mass destruction had been found, the deputy defence minister said: "Let's look at it simply. The most important difference between North Korea and Iraq is that economically, we just had no choice in Iraq. The country swims on a sea of oil."
http://www.guardian.co.uk/Iraq/Story/0,2763,970331,00.html

LA PRINCIPALE DIFFÉRENCE ENTRE LA CORÉE DU NORD ET L'IRAK (...)
L'IRAK NAGE DANS UNE MER DE PÉTROLE !
(Paul Wolfowitz, secrétaire d'Etat adjoint américain à la Défense)

[Tranfert 11/06/2003]
Tandis que l'administration Bush vit dans l'angoisse d'une enquête parlementaire sur les véritables mobiles de la guerre en Irak, Paul Wolfowitz, secrétaire d'Etat adjoint à la Défense, ne s'embarrasse pas de faux-semblants. Au cours d'une conférence sur la sécurité qui se tenait à Singapour la semaine dernière, Wolfowitz a été interrogé sur la différence de traitement entre l'Irak et la Corée du Nord. Voici sa réponse, reprise dans The Guardian : "Regardons les choses simplement. La plus grosse différence entre la Corée du Nord et l'Irak, c'est qu'économiquement, nous n'avions tout simplement pas le choix pour l'Irak : ce pays nage dans une mer de pétrole !"
http://www.transfert.net/a8950

George Bush amnistie d'avance les compagnies pétrolières en Irak

OUTRAGEOUS BUSH EXECUTIVE ORDER ON IRAQ OIL MUST BE INVESTIGATED

[Earthrights International 04.08.03]
"President Bush has issued an Executive Order, so far completely unreported, that purports to grant broad legal immunity to oil companies operating in Iraq. ... Executive Order 13303, issued on May 22, 2003, claims to be essential to Iraqi reconstruction efforts. A cursory reading of the Order indicates that its real purpose is to protect oil companies by giving virtual impunity for any activities undertaken relating to Iraqi oil."
http://www.earthrights.org/news/eo13303.shtml

et pour Noël, on se fait Pyonyang ? ou Damas ? ou Teheran ?

PENTAGON PREPARING TO ATTACK NORTH KOREA

[US News and World Report 21.07.03]
Secretary of Defense Donald Rumsfeld has ordered U.S. military commanders to devise a new war plan for a possible conflict with North Korea. Elements of the draft, known as Operations Plan 5030, are so aggressive that they could provoke a war, some senior Bush administration officials tell U.S. News . ... The plan would give commanders in the region authority to conduct maneuvers - before a war has started - to drain North Korea's limited resources, strain its military, and perhaps sow enough confusion that North Korean generals might turn against the country's leader, Kim Jong Il . 'Some of the things (Fargo) is being asked to do,' says a senior U.S. official, 'are, shall we say, provocative .'"
http://www.usnews.com/usnews/issue/030721/usnews/21korea.htm

Faut dire que vu le fric qu'ils se font avec la guerre...

HALLIBURTON'S DEALS GREATER THAN THOUGHT

[Washington Post 27.08.03]
"Halliburton, the company formerly headed by Vice President Cheney , has won contracts worth more than $1.7 billion under Operation Iraqi Freedom and stands to make hundreds of millions more dollars under a no-bid contract awarded by the U.S. Army Corps of Engineers, according to newly available documents. The size and scope of the government contracts awarded to Halliburton in connection with the war in Iraq are significantly greater than was previously disclosed and demonstrate the U.S. military's increasing reliance on for-profit corporations to run its logistical operations. Independent experts estimate that as much as one-third of the monthly $3.9 billion cost of keeping U.S. troops in Iraq is going to independent contractors. ... 'The amount of money (earned by Halliburton) is quite staggering, far more than we were originally led to believe,' (Rep. Henry) Waxman said. 'This is clearly a trend under this administration, AND IT CONCERNS ME BECAUSE OFTEN THE PRIVATIZATION OF GOVERNMENT SERVICES ENDS UP COSTING THE TAXPAYERS MORE MONEY RATHER THAN LESS.'"
(dans la bouche d'un politicien ultra-libéral, cette dernière remarque est savoureuse...)
http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/articles/A56429-2003Aug27.html

et puis, c'est toujours amusant de voir un gouvernement libéral subventionner massivement son industrie avec l'argent public (ce qui ne les empèche pas de hurler quand l'Europe le fait)

L'ÉCONOMIE AMÉRICAINE DONNE DE MULTIPLES SIGNES D'UN REDÉMARRAGE SOUTENU

[LE MONDE | 29.08.03]
Cette vigueur de l'économie s'explique en partie par l'explosion des dépenses publiques. Elles ont augmenté de 25,5 % au second trimestre, notamment sous l'effet de l'envolée de 45,9 % des dépenses militaires liées à la guerre en Irak (environ 100 milliards de dollars). Cette hausse - la plus importante enregistrée depuis la guerre de Corée, dans les années 1950 - expliquerait à elle seule la moitié de l'augmentation du PIB.
Conséquence: le déficit budgétaire américain devrait atteindre, selon les évaluations du Congrès, 3,7 % pour l'année 2003 et 4,3 % en 2004 (environ 500 milliards de dollars). (...) Les économistes sont néanmoins optimistes pour les mois à venir. Le keynésianisme du gouvernement a permis de relancer la machine, et les agents privés semblent être en mesure de prendre le relais.
http://www.lemonde.fr/abonnes/article/0,9883,3222--331980-,00.html


LA PROPAGANDE POUR INTOXIQUER L'OPINION

L'Office de la propagande de Rumsfeld est accusé d'être responsable
du bordel en Irak et en Afghanistan... par une ancienne collaboratrice.

INSIDER FIRES A BROADSIDE AT RUMSFELD'S OFFICE

[Asia Times 07.08.03]
The Pentagon is downplaying an editorial written by a former "senior Pentagon Middle East specialist, Air Force Lt Col Karen Kwiatkowski, who worked in the office of Under Secretary of Defense for Policy Douglas Feith until her retirement in April.
'What I saw was aberrant, pervasive and contrary to good order and discipline,' Kwiatkowski wrote. 'If one is seeking the answers to why peculiar bits of "intelligence" found sanctity in a presidential speech, or why the post- Saddam occupation has been distinguished by confusion and false steps, one need look no further than the process inside the Office of the Secretary of Defense (OSD).'
Kwiatkowski went on to charge that the operations she witnessed during her tenure in Feith's office, and particularly those of an ad hoc group known as the Office of Special Plans (OSP), constituted 'a subversion of constitutional limits on executive power and a co-option through deceit of a large segment of the Congress.'"
http://www.atimes.com/atimes/Middle_East/EH07Ak01.html


MAIS PARFOIS LA PROPAGANDE VOUS PETE A LA FIGURE

LE ROYAUME-UNI DONNE AU MONDE UNE LEÇON DE DÉMOCRATIE.

[Tribunes libres internationales - Numéro 178]
Chaque jour la télévision nationale indépendant, BBC2, donne un compte rendu détaillé des auditions devant la Commission d'enquête du juge Hutton. Chaque jour la responsabilité de Tony Blair dans la manipulation du débat public est un peu plus mise à jour. Aussi, le leader conservateur Ian Duncan Smith exige dans The Independent la démission du vrai responsable de la communication de Downing Street, non pas le conseiller Alastair Campbell, mais le Premier ministre Tony Blair lui-même.
http://www.reseauvoltaire.net/article10403.html

LA GROGNE MONTE CONTRE BUSH.

[oulala.net 28 août 2003]
Je ne suis pas seul à entretenir une certaine suspicion à l'égard des sondages, pour plusieurs raisons : Les questions peuvent être soigneusement choisies pour refléter un résultat ambigu, et l'institut de sondage peut déformer les chiffres, aux fins de favoriser un client politique par exemple. Si bien que quand des réponses frôlent les 50-50, bien malin qui peut faire des prévisions sur la base des résultats du sondage.
Le sondage dont je vous parle aujourd'hui est, lui, sans équivoque. Les questions sont claires et ne portent pas à confusion, ce sont les mêmes que celles de l'enquête menée par Newsweek. Le sondage est effectué par MSNBC sur le Net, auprès de plus de 23.000 sondés (...)
http://www.oulala.net/Portail/spip_redirect.php3?id_article=850

Les mensonges de Bush ébranlent même ses supporters...

IN OHIO, IRAQ QUESTIONS SHAKE EVEN SOME OF BUSH'S FAITHFUL

[NY Times 17.07.2003]
Although many supported the war in Iraq, some say they are growing uncomfortable with reports that the White House might have used inaccurate intelligence to justify it.
http://www.nytimes.com/2003/07/17/national/17VOIC.html?th

• pour accéder aux archives du New York Times login: revue0 - pass: deweb

Il n'y a pas que Tony Blair qui se trouve confronté à des questions génantes

IRAQ FLAP SHAKES RICE'S IMAGE

[Washington Post 26.07.03]
The remarks by Rice and her associates raise two uncomfortable possibilities for the national security adviser. Either she missed or overlooked numerous warnings from intelligence agencies seeking to put caveats on claims about Iraq's nuclear weapons program, or she made public claims that she knew to be false. ... 'If the national security adviser didn't understand the repeated State Department and CIA warnings about the uranium allegation, that's a frightening level of incompetence,' said Rep. Henry A. Waxman (Calif.), who as the ranking Democrat on the Government Reform Committee has led the charge on the intelligence issue.
'It's even more serious if she knew and ignored the intelligence warnings and has deliberately misled our nation. . . . In any case it's hard to see why the president or the public will have confidence in her office.'"
http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/articles/A51224-2003Jul26.html


SUR LE TERRAIN, LA GUERRE EST TOUJOURS AUSSI SALE

La sinistre vérité du camp américain cropper

[Robert Fisk]
http://paxhumana.info/article.php3?id_article=238

<

Cher lieutenant George W. Bush

[Michael Moore]
http://paxhumana.info/article.php3?id_article=224

Leçons sur la façon de mentir à propos de l'irak

[Brian Eno]
http://paxhumana.info/article.php3?id_article=249

Les crimes de la coalition americano-britannique en Irak

[Walid Abdelgawad et Elisabeth Lambert-Abdelgawad]
http://paxhumana.info/article.php3?id_article=244

Un bouclier humain refuse de payer une lourde amende

http://paxhumana.info/article.php3?id_article=232

"Ramenez-nous à la maison"

[The Guardian]
Les g.i. inondent les états-unis avec des emails pour dire leur lassitude de la guerre
http://paxhumana.info/article.php3?id_article=228

Les soldats américains qui se plaignent, seront punis !

GENERAL: G.I.S WHO RIP LEADERS WILL PAY

[New York Daily News 17.07.2003]
The military will punish demoralized soldiers in Iraq who are bluntly venting their frustration to reporters, the Pentagon said yesterday. 'None of us that wear this uniform are free to say anything disparaging about the secretary of defense or the President of the United States,' said Gen. John Abizaid, head of Central Command. ... The Code of Military Justice bars officers from using 'contemptuous words' against civilian or military leaders. Punishment is rarely stringent, said military law expert Eugene Fidell. 'People always grumble in the trenches,' he said. 'Typically, administrations are extremely well advised not to throw gasoline on the fire by creating martyrs.'"
http://www.nydailynews.com/news/wn_report/story/101565p-91932c.html

Les soldats américains commettent de lourdes bavures...
Ici c'est une famille entière qui est abattue et laissée agoniser au bord de la route

US SOLDIERS MURDERING FAMILIES AFTER DARK

[Guardian Août 2003]
"Members of the US occupation force, unable to cope with the stresses of a combat environment, shot and killed six innocent Iraqis before curfew this saturday. After the soldiers opened up at near point-blank range from the safety of their check-point, filling the family Volkswagen with holes, they refused to assist the wounded, who were left to bleed to death, despite the moaning cries of their victims. People rushing to assist were driven off by machine-gun fire."
http://www.guardian.co.uk/worldlatest/story/0,1280,-3011584,00.html

Comment faire parler les prisonniers en Irak ?
C'est un mot qui commence avec un T...

WE HAVE WAYS OF MAKING YOU TALK

[MSNBC 22.08.03]
"So Chemical Ali is back from the dead. You may remember that this infamous cousin of Saddam Hussein was reported killed early in the war, during those heady days when 'smart bombs' supposedly solved big problems in Iraq. Well, it has since become obvious that the smart bombs weren't so smart and neither was the intelligence that guided them - and that Chemical Ali (real name Ali Hassan al-Majid) was alive and well and on the run, just like Saddam himself. How he was caught this week, precisely, nobody in the Coalition is saying. ... But how do you make a man like this talk? ... Suspected bad guys are isolated and dependent for every bit of information they receive, even the time of day. The interrogators have the power to grant or withhold permission for every bodily function, including sleep. It's amazing how fast most people break down under such circumstances. If that doesn't work, the treatment can get rough."
http://www.msnbc.com/news/956061.asp?0cl=c1



Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [ Se desabonner ] -- [Archives] -- [Contact]


FRANCOPHOLISTES, l'annuaire de toutes les listes ! Add Me!