revue de web libertes et internets

Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [Se desabonner] -- [Archives]

[REVUE DE WEB] INTERNETS ET LIBERTÉS
19.11.03
http://www.libertes-internets.net/


LA DATE DU JOUR

C'est fou le Net... suite à la 'date du jour' d'hier voici que nous recevons un courrier du fils de Frank Olson...
et qui nous révèle une histoire bien plus sombre.. (greg)

ABOUT THE DEATH OF MY FATHER, FRANK OLSON

[Eric Olson - 19.11.03]
My father, Frank Olson, died in November of 1953 under circumstances that remain both obscure and controversial nearly half a century later. I have set up an Internet site dedicated to exploring those circumstances and the political and ethical issues embedded in them - issues of paramount importance to the maintenance of an open democratic society. The aim here will be to provide a laboratory for the conversion of the secretive, labyrinthine system that led to my father's death into the expanding, open network of the Web.
http://www.frankolsonproject.org/



OFF LINE

Je ne suis pas certain que c'est beaucoup mieux chez nous (greg)

L'APPRENTISSAGE DE L'IMBÉCILITÉ DANS LA CULTURE DE L'ARGENT

[Luciana Bohne - Pax Humana.org Nov 2003]
On pourrait penser que la tentative d'un professeur d'anglais d'une université de seconde zone de faire un lien entre l'indigence de l'enseignement aux Etats-Unis et la crédulité du public étatsunien est un peu triviale si l'on considère que nous sommes embarqués dans la première aventure impériale avouée du capitalisme vieillissant aux Etats-Unis - mais restez avec moi. La question que je me pose, compte tenu de mon expérience d'enseignante, est de savoir pourquoi ces jeunes gens ont été éduqués dans une ignorance aussi crasse.

"Je ne lis pas", dit une étudiante de première année, sans être gênée le moins du monde. Il ne lui vient pas à l'esprit que déclarer une préférence pour ne pas lire dans une université, c'est comme se vanter d'avoir choisi de ne pas respirer dans la vie courante. Elle est dans mon cours consacré à la littérature mondiale. Elle doit lire des romans d'auteurs africains, latino-américains et asiatiques. Elle n'est pas là par choix : c'est juste un cours obligatoire pour son diplôme et c'est, pense-t-elle, plus facile que la philosophie.
http://paxhumana.info/article.php3?id_article=371


Jonglage de chiffres, vas-y que je t'embrouile... (greg)

LA « REPRISE » ÉCONOMIQUE AMÉRICAINE : DE LA POUDRE AUX YEUX

[Solidarité Progrès Online - 12.11.03]
Le 5 novembre, devant le Club économique de Washington, le ministre américain des Finances John Snow débordait d'enthousiasme en annonçant : « Nous avons pris un vrai virage cette année et la reprise est clairement en train de se consolider. » Le PIB a augmenté de 7,2 % au troisième trimestre, a-t-il déclaré, une croissance inégalée depuis dix-neuf ans. « Il semble clair que nous sommes entrés dans une nouvelle phase d'expansion économique. » A l'adresse des sceptiques, il précisa que « ce n'est pas qu'une lumière éphémère, il y a vraiment du muscle derrière cette tendance à la croissance ».

Cependant, la réalité est bien différente. Tout comme la bulle de la « nouvelle économie » des années 90, le prétendu miracle économique actuel repose sur deux piliers : des statistiques manipulees et l'endettement. Selon le département du Commerce américain, le PIB est passé de 9629 milliards de dollars au deuxième trimestre à 9797 milliards au troisième, une augmentation de 168 milliards, soit 1,7%. Le taux de « croissance » de 7,2% a été fabriqué en annualisant le pourcentage, c'est-à-dire en le multipliant par quatre, et en y ajoutant les intérêts.

Néanmoins, même ce chiffre de 168 milliards a été obtenu grâce aux méthodes de « comptabilité créative ». En effet, le facteur le plus déterminant pour arriver à ce montant est la vente d'ordinateurs, qui serait passée de 354,9 à 390,3 milliards de dollars. Or, dans le même rapport, le département du Commerce reconnaît incontestablement qu'en termes d'ordinateurs réellement vendus, le chiffre est passé de 82,4 à 88,3 milliards. Comment expliquer cette différence ? Eh bien, les statisticiens estiment qu'un ordinateur qui coûte aujourd'hui 1000 dollars aurait coûté, en 1996, 44 200 dollars si, théoriquement, il avait été disponible à cette époque. Par conséquent, suivant le « calcul hedoniste des prix », si un entrepreneur américain achète aujourd'hui un ordinateur pour 1000 dollars, cette seule vente fera augmenter le PIB de 4420 dollars. De cette façon, une augmentation de 5,9 milliards de dollars dans la vente d'ordinateurs se verra transformée en hausse de 35,4 milliards, une multiplication par six tirée du chapeau des tours de passe-passe statistiques.

Le reste de l'accroissement du PIB s'explique par une explosion de l'endettement. Au cours des années récentes, les nouvelles dettes des ménages, des entreprises et du gouvernement américains ont, dans leur ensemble, augmenté chaque année de 2000 milliards de dollars. Pour le deuxième trimestre 2003, dernier chiffre disponible, cet accroissement a atteint 3396 milliards en rythme annuel, un record absolu. Par rapport à ce chiffre, l'augmentation (artificielle) de 168 milliards de dollars du PIB paraît bien maigre.

De plus, la situation de l'emploi reste désastreuse. Selon un rapport du 4 novembre de l'agence de l'emploi et de consultation Challenger, Gray & Christmas, les grandes entreprises américaines ont annoncé, pour le seul mois d'octobre, la suppression de 172 000 emplois, soit deux fois plus qu'en septembre. 78% des directeurs des Ressources humaines interrogés ne s'attendent pas à la moindre reprise de l'embauche au cours des neuf mois à venir.
http://solidariteetprogres.online.fr/News/Slugs/breve_854.html



ON LINE

Le nouveau logiciel de P2P va s'attaquer aux monopoles du téléphone...

THE SKYPE IS CALLING

[MIT's Technology Review - November 19, 2003]
Do you Skype? If Janus Friis and Niklas Zennström have their way, soon millions of people around the world will not only understand that inquiry but answer in the affirmative. Fresh from upending the music industry, the Swedish programming duo who became (in)famous for creating the peer-to-peer file sharing program Kazaa are preparing the world for the first official release of their new baby: a peer-to-peer application called Skype that allows people to make phone calls over the Internet--for free. Skype, says one analyst, "is the Napster of the phone system."
http://www.technologyreview.com/articles/wo_hellweg111903.asp


Le micro-paiement... pour transformer Internet en Minitel...

THE WEB'S NEW CURRENCY

[MIT's Technology Review - November 17, 2003]
Ask Ron Rivest if he’s ever been whisked away by the CIA in the middle of the night, and he laughs—but he doesn’t say no. At Peppercoin, a two-year-old MIT spinoff, the renowned cryptographer oversees an operation far less secretive than an intelligence agency but almost as intense: a clearinghouse for electronic “micropayments,” pocket-change transactions that may finally allow magazines, musicians, and a multitude of others to profit from selling their wares online. If programmers and Web artists could profitably charge a few cents at a time, their businesses could flourish. And with an easy way for users to buy a richer variety of content, the deadlock over digital piracy could dissolve, giving way to a multibillion-dollar business stream that rejuvenates the entertainment industry.
http://www.technologyreview.com/articles/huang1203.asp



LE CELEBRE FLEGME BRITANNIQUE

Ils ont piqué l'idée sur la couverture du dernier bouquin de Michael Moore

LA CHUTE DE LA "STATUE" DE GEORGE W. BUSH, CLOU DES MANIFESTATIONS

[Courrier International 18/11/2003]
La chute symbolique d'une statue en papier mâché de six mètres de haut à l'effigie de George W. Bush à Trafalgar Square devrait être "le clou" du principal défilé anti-guerre prévu jeudi à Londres durant la visite de trois jours du président américain.

Les pacifistes ont obtenu lundi l'autorisation de manifester jeudi après-midi sur Whitehall, l'avenue des ministères qui mène aussi à Downing Street, siège du gouvernement britannique. Ils pourront également passer par le pont de Westminster, tout près du parlement de Westminster, avant d'emprunter Whitehall jusqu'à Trafalgar Square où la "statue" de George Bush devrait être ceinte de cordes et symboliquement renversée vers 17h15 GMT.

Le renversement de la "statue" de George Bush "est destinée à mettre en lumière à quel point le renversement de la statue de Saddam Hussein le 9 avril était truqué", explique à l'AFP Liz Hutchins, vice-présidente de la Campagne pour le désarmement nucléaire (CND) qui co-organise les actions anti-Bush.

La grande manifestation nationale de jeudi sera précédée la veille par une "procession alternative", parodie du défilé en carrosse de la reine et de son invité, prévu normalement par le protocole mais écarté du programme de M. Bush. "Un magnifique carrosse de couleur crème" tiré par deux chevaux et conduit par deux "serviteurs" en costume de cérémonie ouvrira la procession à 11H00 près du London Eye, la grande roue de Londres, promet Tansy Hoskins de Stop the War, la coalition de mouvements pacifistes. A l'intérieur, une "reine" et un "George Bush" salueront la foule sur leur passage jusqu'à Trafalgar Square en passant par le pont de Waterloo. "Ils vont être habillés de façon très gaie. Il y aura une phalange de cyclistes qui assureront la protection rapprochée de notre invité d'honneur", commente un autre militant de Stop the War, sans dévoiler le détail du scénario.

Le CND prévoit pour sa part de défiler avec un "énorme missile nucléaire gonflable" qui sera porté par des "inspecteurs en armement de l'Onu" en costume blanc et masque. L'idée, selon Liz Hutchins, "est de montrer que nous avons trouvé des armes de destruction massive ... mais ici en Grande-Bretagne".
http://www.courrierinternational.com/afp/resultatDepeche.asp?id=031118111437.lsxc4kj7



CYBER-GUERRE - SONS DE BOTTES - PROPAGANDE

DANGER NUCLÉAIRE POUR LA SARDAIGNE ET LA CORSE

[L'Investigateur 17 novembre 2003]
On l’ignore trop souvent mais la Maddalena située à une demi-heure de Bonifacio, abrite une base sous-terraine de sous-marins nucléaires américains. Or l'accident du sous-marin nucléaire américain Hartford, survenu le 25 octobre, près de l'île de Caprera, vient de rappeler aux populations qu’elles vivent sur une bombe en cas d’accident. C’est dire si l’accident a fait brand bruit en Sardaigne où l'on s'étonne que l'information ait été gardée secrète pendant plus de quinze jours. Cet accident relance la protestation face au maintien de la base de sous-marins nucléaires dans l'archipel de la Maddalena.

Les organisations écologistes se sont emparées de l'affaire. Dans un communiqué commun, WWF et Greenpeace «reposent le problème de la compatibilité de cette base avec un parc marin international, reconnu comme zone particulièrement sensible par la convention de Barcelone ».
http://www.investigateur.info/news/articles/17news.html


George Bush entend des voix dans sa tête... :-)

THE VOICES, THEY NEVER STOP.... SAYS BUSH

[Yooha News 19.11.03]
"The voices! They never stop! 'Kill! Kill! Kill!'" complained U.S. President George W. Bush today at a press conference in the White House Rose Garden. (Photo Dick LaWaque/Speuters)
http://yooha.meepzorp.com/voices/


UNE GUÉRILLA AUX MULTIPLES VISAGES

[Libération mardi 18 novembre 2003]
Anciens militaires, proches de Saddam, membres des tribus ou islamistes, chaque groupe semble agir seul. Qui commet les attentats antiaméricains en Irak ? Les stratèges du Pentagone donneraient cher pour le savoir. Pendant longtemps, ils ont parlé d'une «poignée de partisans de Saddam en déroute». La multiplication et la violence des attaques ont fait voler ce discours en éclat ; Washington a alors de plus en plus incriminé des islamistes d'Al-Qaeda infiltrés depuis les pays étrangers. La semaine dernière, le commandant des forces américaines en Irak, le général Ricardo Sanchez, a avancé le chiffre de «5 000 combattants» au total. Une estimation impossible à vérifier, et qui ne rend pas compte de l'extraordinaire complexité de la guérilla irakienne.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=158536


Le Chef d'Etat Major de Tsahal - faucon notoire - dit qu'on ne peut gagner militairement contre l'Intifada...

UN ACTE HISTORIQUE DU CHEF D'ETAT-MAJOR

[Ha'aretz 02.11.03 traduction La Paix Maintenant]
La crtique de la politique du gouvernement qu'a emise la semaine derniere le general Moshe Yaalon, chef d'etat-major, a constitue une surprise, non seulement dans sa forme, mais surtout a cause du fait que jusqu'ici, il adherait la meme conception, et executait loyalement les ordres du niveau politique. La future commission d'enquete qui se penchera sur cette periode exposera certainement au grand jour l'ampleur de l'echec auquel nous assistons aujourd'hui, mais il ne fait aucun doute que les remarques du chef d'etat-major, qui a revele de la plus claire des facons le fosse qui existe entre la conception qui a guide Tsahal et la realite de la situation, constitueront un tournant majeur.

Depuis trois ans, le gouvernement israelien mene une "guerre sans merci contre le terrorisme" par l'intermediaire de l'armee et des services de securite. Au cours de ce "combat", Tsahal est revenu dans les villes palestiniennes, a etabli des checkpoints a travers toute la Cisjordanie, mis des villes entieres sous couvre-feu, isole Yasser Arafat, demoli des maisons et liquide des chefs terroristes. Pourtant, le terrorisme s'est accru, les pertes (des deux cotes) ont continue a augmenter, la haine entre les deux nations s'est appofondie et l'Etat d'Israel, comme son voisin palestinien, a continue a decliner.

L'economie a commence a s'effondrer, et avec elle la resilience de la societe qui avait rendu possible la creation d'Israel et sa resistance face aux menaces exterieures qui le menacent depuis qu'il existe. L'equilibre demographique s'inverse, et une menace concrete pese sur Israel en tant que democracie. Des craquements apparaissent meme au sein de l'armee, symbole de l'unite nationale, qui est toujours restee en dehors des dissensions politiques. Israel a plonge dans des abysses sans precedent, dans tous les domaines, mais le Premier ministre et ses fils donnent le ton et invoquent le droit de se taire (allusion aux scandales financiers qui impliquent A. Sharon, ndt).

Depuis trois ans, on essaie de faire taire les critiques avec le bon vieux slogan "silence, on tire", et l'argument selon lequel la critique porte atteinte a la securite de l'Etat. La conception, que Sharon et Shaul Mofaz (d'abord chef d'etat-major, puis ministre de la Defense) ont developpee avec beaucoup de talent, dit que toutes les organisations palestiniennes, et en fait la population palestinienne tout entiere, soutiennent le terrorisme et veulent la destruction d'Israel ; que l'Autorite palestinienne ne constitue pas moins un ennemi que le Hamas et le Jihad islamique, et qu'en consequence, il ne faut pas parler avec elle ni encore moins la croire ; et que le terrorisme peut etre vaincu par la force militaire.

L'echec de cette conception est apparu des le debut des combats. Dans leur secheresse, les chiffres ont montre que plus nous exercions de pression sur les Palestiniens, plus les attentats se multipliaient. Plus nous etoffions notre presence dans les territoires, plus les pertes augmentaient. Et plus nous nous en prenions a Arafat, plus il se renforcait. Pour toute personne sensee, il etait evident que la politique de Tsahal dans les territoires affectait la securite des citoyens israeliens et etait contraire aux interets de l'Etat. Loin de vaincre le terrorisme, cette politique (bouclages, checkpoints, liquidations) cree du terrorisme. Elle alimente la haine d'Israel, isole le pays sur le plan international et represente un danger pour son existence.

Neanmoins, a la fois le gouvernement et l'armee ont continue a fonctionner a partir de cette conception erronee selon laquelle le terrorisme ne peut etre vaincu que par la force militaire. Comme saisis de stupeur, les ministres ont suivi la conception Sharon-Mofaz et n'ont manque aucune occasion de torpiller toute tentative de sortir Israel du bourbier ou Sharon l'avait plonge, apres s'etre sorti, meurtri et ensanglante, du bourbier libanais dans lequel l'avait plonge Sharon vingt ans plus tot.
http://www.lapaixmaintenant.org



LIBERTES PUBLIQUES - LSQ - LSI - LEN - CENSURE

La vidéo est effrayante... une arme parfaite pour la torture (greg)

MILIPOL : PISTOLET ELECTRIQUE POUR SUJETS SURVOLTES

[Libération 19.11.03]
Salon de la sécurité intérieure. Une arme à électrodes «sans séquelles». http://www.liberation.com/page.php?Article=158748

VICTOIRE SUR LA CENSURE A LA RADIO-TV ISRAELIENNE

[Haaretz, 19 novembre 2003 - traduction La Paix Maintenant]
La Haute cour de justice a annule mercredi la decision prise par l'Autorite de radiodiffusion israelienne de refuser des publicites en faveur de plans de paix non officiels. Un jury forme de trois juges et preside par Aharon Barak, president de la Cour supreme, a entendu les requetes presentees par les promoteurs de la Voix des Peuples, une initiative civique d'Ami Ayalon et de Sari Nusseibeh en faveur d'une paix entre les deux cotes, et par les initiateurs du pacte de Geneve. La bataille juridique a tourne a la bataille sur des principes, avec pour but d'annuler les directives interdisant la diffusion a l'antenne de publicites a objet politique. La requete presentee par les initiateurs du pacte de Geneve traite du refus par l'Autorite de radiodiffusion de diffuser a l'antenne des publicites informant le public du debut d'une campagne de distribution par la poste d'exemplaires du pacte a tous les foyers israeliens. Quelque 1,5 million d'exemplaires du pacte de Geneve ont ete adresses dimanche, partout dans le pays. 1,5 million supplementaires vont suivre dans les prochain jours.
http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/362568.html


Ginette Skandrani... parfaite illustration de dérive rouge-brun.
Je connais bien Ginette, j'ai beaucoup de respect pour ses engagements passés (anti-colonialistes, féministes, écologistes, sociaux...), mais là, elle fréquente des gens qu'on peut pas cautionner. (greg)
(on vous conseille le téléchargement des fichiers au format MP3)

LE DÉBAT INTÉGRAL SUR AL-JAZEERA ENTRE GINETTE SKANDRANI,

L'AMIE DES ISLAMISTES ET DES RÉVISIONNISTES, ET ÉLISABETH SCHEMLA

[Proche Orient Info 17.11.03]
Mardi 11 novembre, l'émission-phare de la chaîne arabe Al-Jazeera était consacrée à un débat sur les résultats du sondage européen, Eurobaromètre, consacrant Israël comme le pays le plus menaçant pour la paix dans le monde. Face à face d'une heure et demie auquel j'ai été conviée pour porter la contradiction à Ginette Skandrani, dont on connaît les positions extrémistes. (...)

Une fois l'émission achevée – qui démontre, comme on le verra, de quoi est faite une chaîne de télévision arabe qui passe pour professionnelle -, j'ai souhaité que les lectrices et lecteurs de proche-orient.info soient informés intégralement de ce qui s'y est dit. Il faut savoir de l'intérieur combien de contre-vérités et souvent de monstruosités intellectuelles sont proférées sur un media comme celui-ci. Al-jazeera nous a spontanément procuré un enregistrement, et je l'en remercie. Nos traducteurs se sont aussitôt mis au travail pour restituer fidèlement les propos et les questions de l'animateur qui, eux, étaient en arabe et dont la traduction française n'était pas restituée en direct de façon satisfaisante. Le texte et la voix off que vous entendrez sont donc de la rédaction de proche-orient.info. A vous de juger.
http://www.proche-orient.info/xaudio_article.php3?id_article=18383


LES ACTES ANTISÉMITES, UN PHÉNOMÈNE RÉCURRENT EN FRANCE

[AFP 16 novembre 2003]
L'incendie d'une école juive à Gagny (Seine St-Denis), dont l'origine criminelle semble avérée, s'inscrit dans une longue liste d'actes à caractère antisémite en France depuis trois ans, dans ce qui semble être la plus importante mais non la seule vague d'incidents de ce type depuis 1945. Si les autorités françaises et les représentants de la communauté juive s'accordent pour dire que la France n'est pas un pays antisémite, en revanche des manifestations d'antisémitisme réapparaissent périodiquement, parfois en liaison avec d'autres manifestations de racisme et parfois non.

Ainsi selon l'historien israélien d'origine française Simon Epstein (auteur de "Histoire du peuple juif au 20ème siècle"), les incidents qui se sont multipliés en France depuis le début de la 2e Intifada constituent la quatrième vague de violences et d'agressions visant les juifs depuis la fin de la 2e guerre mondiale.
http://infos.netscape.fr/info/NDepeche?id=220662&cat_id=1


RENAUD (CAMUS) OU TARIQ (RAMADAN), 
LE TRIBUNAL DE LA PENSÉE TE RENDRA BLANC OU NOIR

[Oumma.com 17.11.03]
Le tribunal de la nouvelle pensée unique a fait donner ses doctrinaires de l'arrière-garde républicaine. Les intellos « moisis, assis dans leurs préjugés viscéraux » sont fâchés de ne plus pérorer sans contradicteurs sur des questions à propos desquelles ils fantasment. Leur monopole et leur prétention à parler des jeunes, des banlieues, de l'Islam, du tiers-monde etc. au nom d'on ne sait quelle expertise ou quels travaux est en passe d'être révolu. Nos philosophes craignent l'avenir, ils ont bien raison.
http://oumma.com/article.php3?id_article=769



DROITS D'AUTEURS - BREVETS - HACK - CRYPTO

UNE SOCIÉTÉ ALLEMANDE LANCE UN TÉLÉPHONE PORTABLE ANTI-ÉCOUTES

[Reuters mardi 18 novembre 2003]
Une entreprise allemande a lancé mardi un téléphone portable permettant de se prémunir des écoutes téléphoniques, ce qui pourrait compliquer la tâche des services de police. Cryptophone, une entreprise berlinoise, filiale de l'allemand GSMK, a allié un téléphone portable dernier cri à un logiciel de cryptage informatique. Ce dispositif permet de s'assurer que les communications ne soient établies qu'entre deux téléphones de cette société ou entre un Cryptophone et un ordinateur utilisant le même logiciel.
http://fr.news.yahoo.com/031118/85/3i4uc.html


L'EX-KGB UKRAINIEN CHARGÉ DU DOMAINE INTERNET UA: UNE SOCIÉTÉ FAIT APPEL

[Reuters mardi 18 novembre 2003]
La société privée ukrainienne Hostmaster, qui était chargée de gérer le domaine internet ua, avait saisi fin juillet la Cour d'arbitrage de Kiev pour protester contre la décision du gouvernement le 22 juillet de donner la gestion du domaine ukrainien ua au Centre ukrainien du réseau informationnel (UNIC), dirigé par le Comité d'Etat pour les communications et les services de sécurité (SBU, ex-KGB). Selon Hostmaster qui administrait depuis 2001 le domaine ua (ua pour Ukraine), cette décision gouvernementale est une "ingérence dans les affaires d'une entreprise". Le directeur de Hostmaster, Boris Mostoviy, a également dénoncé une action "politique" du gouvernement. Selon le journal en ligne d'opposition Ukraïnska Pravda, cette décision du gouvernement vise à renforcer le contrôle de l'Etat sur l'information diffusée sur internet en prévision de l'élection présidentielle de fin 2004. Le SBU est par ailleurs à l'origine d'un projet de loi, soumis en août dernier au Parlement, sur la création d'un système global d'interception des télécommunications (internet et téléphone) afin, officiellement, de lutter contre la criminalité.
http://fr.news.yahoo.com/031118/1/3i3u6.html


.:: Minority Report

[Zataz 19.11.03]
Un logiciel conçu pour évaluer les risques de piratage, d'attentat, ...
http://www.zataz.com/zatazv7/news.php?id=4319


.:: Pan dans les dents

[Zataz 19.11.03]
Des cyber flics poursuivis par la justice pour avoir détruit des ordinateurs.
http://www.zataz.com/zatazv7/news.php?id=4320


.:: Rugby

[Zataz 19.11.03]
L'équipe d'Angleterre de Rugby à fond dans la parano électronique.
http://www.zataz.com/zatazv7/news.php?id=4321


.:: Téléchargez des films !

[Zataz 19.11.03]
Les providers ne se cachent plus en proposant de télécharger des dernières nouveautés grâce au haut débit internet.
http://www.zataz.com/zatazv7/news.php?id=4322



TECHNOLOGIE - LOGICIEL LIBRE - PtoP - INTERNET CITOYEN

Faut il déclarer GOOGLE d'utilité publique ?
Le libertarien CATO Institute se penche sur la question... et n'est pas convaincu !

GOOGLE AS A PUBLIC UTILITY? NO RESULTS IN THIS SEARCH FOR MONOPOLY

[Cato TechKnowledge #65 - November 14, 2003]
The Google search engine is one of the Net's great success stories, with one analyst projecting possible revenues of $800 million and profits of $200 million this year. Just a few short years ago no one had even heard of this company. But today Google represents a classic example of the little guy going up against the Goliaths of the industry Yahoo!, Lycos, AltaVista'and winning, and now there's talk of a possible $15-$25 billion IPO. But companies, ideas, and fortunes rise and fall in the blink of the eye in the digital economy. Remember Disney/Infoseek‚s 'GO' network and the 'portal wars'? GO‚s portal is now 'powered by Google'. Today Google may be king of the hill, yet it‚s just as easy to imagine a world without it.

But jealous rivals and would-be reformers aren‚t always patient. So a Google backlash was almost inevitable. One scheme gaining some traction would classify Google as a "public utility" and regulate it accordingly. In the high-tech sector and network industries, the "open access" mentality is increasingly prevalent.

Competitors want government, via regulatory mandate, to guarantee them access to a rival's property, whether it's the Windows desktop, AOL's Instant Messenger service, the telephone loop, the electricity grid, satellite TV, or so on. One coalition even wants to pre-regulate broadband Internet service providers on the theory that they might interfere with access to certain websites.

Google's rise is occurring against this unfavorable backdrop. When one thinks of a public utility or a "natural monopoly" - local water and sewer systems come to mind - not Internet search tools. But consider this flash of economic wisdom regarding Google from technology consultant Bill Thompson in a recent online BBC News column: "Perhaps the time has come to recognize this dominant search engine for what it is - a public utility that must be regulated in the public interest". Thompson adds, "A government serious about ensuring that the net benefits society as a whole could start by investigating Google and considering whether we should create Ofsearch, the Office of Search Engines." Daniel Brandt of Google Watch / Public Information Research, Inc., has similar dire predictions. "It's way too powerful - It's scary because if Google drops you, you could be out of business in no time."

(...)In fact, treating Google as a public utility may have the perverse effect of locking in Google's own current generation of search engine technology. That would be a huge mistake. Business 2.0 notes that search technology is "still in its infancy as a computer science problem,‰ given that half or more search queries are unsatisfactorily answered by any search engine. The magazine quoted one executive who argues that "No one is successfully doing (search) today." The Wall Street Journal notes, "Some search industry gurus even preach heresy: that Google isn't the field‚s technology leader anymore". Google's PageRank system, which ranks sites on the basis of websites that link to it, is merely one imperfect approach, and may be superceded by others like Teoma, or perhaps even the open source project called Nutch.

(...)Of course, if the public utility crusade dies the death it deserves, other regulatory agendas await. The Google Watch web page catalogs grievances against the search engine and calls for government regulation on the grounds that it is "a privacy disaster waiting to happen". Others warn that Google's "cache" raises intellectual property concerns. So stay tuned.
http://www.cato.org/tech/tk/031114-tk.html


THE FUTURE ACCORDING TO BILL (AGAIN)

[ZSNet Anchordesk 17.11.03]
MICROSOFT: Every year, Bill Gates delivers a speech at Comdex in which he extols all the great tech MS is working on. This year is no different. Question is: When will he deliver?
http://ct.com.com/click?q=0f-RM3lIqjg9LcKDvRepGrOSRpAi9RR



Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [ Se desabonner ] -- [Archives] -- [Contact]


FRANCOPHOLISTES, l'annuaire de toutes les listes ! Add Me!