revue de web libertes et internets

Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [Se desabonner] -- [Archives]

[REVUE DE WEB] INTERNETS ET LIBERTÉS
11.12.03
http://www.libertes-internets.net/



SPECIAL DEDICACE

Serge Halimi qui se paye la boursuflure BHL,
c'est le choc des égos... un vrai bonheur !!!

« ROMANQUÊTE » OU MAUVAISE ENQUÊTE ?

[Le Monde Diplomatique 11 décembre 2003]
Peu après la guerre du Kosovo, Daniel Pearl enquêta au Kosovo avec son camarade Robert Block. Leur enquête fut publiée à la « une » du Wall Street Journal le 31 décembre 1999.

Contredisant le parti pris éditorial des responsables du quotidien américain, très favorable à la guerre de l'OTAN et assuré de l'existence d'un génocide, cette enquête établissait que si les forces yougoslaves avaient bien « expulsé des centaines de milliers de Kosovars albanais, brûlant des maisons et se livrant à des exécutions sommaires, d'autres allégations - meurtres de masse indiscriminés, camps de viols, mutilation des morts - n'ont pas été confirmées. (...) Des militants kosovars albanais, des organisations humanitaires, l'OTAN et les médias se sont alimentés les uns les autres pour donner une crédibilité aux rumeurs de génocide. »

En parlant avec insistance de « wagons plombés » opérant « dans le brouillard », Bernard-Henri Lévy fut l'un des plus grands propagateurs en France de ces « rumeurs de génocide ». Une telle erreur est peut-être excusable. Mais elle ne faisait pas forcément de lui le meilleur biographe de Daniel Pearl, journaliste exemplaire atrocement assassiné.

Le système BHL opère depuis plus de vingt-cinq ans. Presque rien ne lui échappe. Ni dans le domaine du politique (où les amitiés du philosophe vont de Nicolas Sarkozy à Dominique Strauss-Kahn). Ni dans celui de l'économie (il a prononcé l'hommage funèbre du père d'Arnaud Lagardère, François Pinault parle de lui comme d'un fils). Ni dans celui des médias (ceux que possèdent les industriels précités... et la plupart des autres).

Ce système constitue-t-il un des éléments de l'« exception française », du « retard » qu'un pays trop provincial aurait pris sur le grand large des idées, d'une certaine frivolité parisienne ? Fournit-il plutôt la preuve du non renouvellement des élites hexagonales et de la connivence qui les lie, au risque d'aiguiser un soupçon de sclérose intellectuelle ?

Depuis un quart de siècle, en tout cas, Bernard-Henri Lévy fait beaucoup de choses dont il est presque impossible d'ignorer une seule. Sans doute sont-elles trop nombreuses, sur des terrains trop divers, pour être vraiment bien faites.
http://www.monde-diplomatique.fr/dossiers/bhl/



INFORMATIONS GENERALES

Waf !

LE "DOGGY BAG A VIN" ARRIVE...

[Libération 11.12.03]
Depuis l'automne, cinq cent restaurants proposent à leurs clients de repartir avec leur bouteille de vin entamée. Ce "doggy bag pour le vin" a été lancé par le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux pour enrayer la baisse des ventes de vin dans les restaurants français, de l'ordre de 10 à 15% en 2002-2003. Les professionnels attribuent cette baisse notamment au renforcement des mesures de sécurité routière par le gouvernement. Ils veulent ainsi "déculpabiliser le consommateur, qui peut se faire plaisir en commandant une bouteille et repartir avec sa bouteille entamée, rebouchée, dans un sac cadeau".



SPECIAL VASELINE

les deux pieds, les deux mains dans la m... (Yann)

KOUCHNER ET TOTAL DANS LE BOURBIER BIRMAN

[Le Figaro 11.12.03]
L'ex-ministre de la Santé a été rétribué par le pétrolier pour effectuer une mission sur le chantier de Yadana où auraient été employés des travailleurs forcés. En mars dernier, l'ex-ministre de la Santé et fondateur de Médecins sans frontières, Bernard Kouchner, s'est rendu au Myanmar (ex-Birmanie) à la demande de Total, maître d'oeuvre du vaste chantier pour la construction du gazoduc de Yadana. Accusé depuis plusieurs années par des associations de défense des droits de l'homme d'avoir bénéficié du «travail forcé», le groupe pétrolier fait, depuis août 2002, l'objet d'une plainte pour «complicité de séquestration de personnes», déposée auprès du tribunal de Nanterre par les avocats d'une dizaine de paysans birmans. Sollicité par Total «en raison de son expérience de la médecine humanitaire et de sa vision politique», Bernard Kouchner a rédigé un rapport pour lequel il a été rétribué. Publié récemment, ce texte de vingt pages intitulé Relation d'un voyage et de la découverte d'une industrie muette exonère le groupe pétrolier de violations des droits de l'homme et incrimine les pratiques de la junte au pouvoir à Rangoon.
http://www.lefigaro.fr/international/20031211.FIG0052.html


Faisons confiance à l'ex mao Kouchner pour se justifier....
ils sont forts pour ça les maos (greg)

LES EXPLICATIONS DE L'EX-MINISTRE

[Libération 10.12.03]
«Total m'a demandé un rapport sur la situation sanitaire et la façon dont ils géraient la situation dans la zone du gazoduc. J'ai reçu 25 000 euros pour deux mois de travail... Comment croyez-vous que je gagne ma vie moi ? (...) Les Birmans que j'ai vus sont absolument heureux de la présence de Total, trop à mon avis par rapport au reste de la population. Personne ne connaît les "victimes de Total", à ma connaissance (...). Je ne crois pas qu'il ait été besoin pour les gens de Total, qui sont couverts d'or et qui gagnent bien leur vie, de recourir à des travailleurs forcés.»
http://www.liberation.fr/page.php?Article=163365


Moi je veux bien bosser pour un salaire d'indien, à condition que le coût de la vie soit également le même qu'à Mumbay... (greg)

TRAVAILLER AUX US POUR UN SALAIRE INDIEN

[Silicon.fr 11.12.03]
Pas fou, Jon Carson, le président de cMarket ! Plutôt que de migrer en Inde, il propose aux programmeurs américains de travailler aux US pour le salaire d'un développeur indien.
http://www.silicon.fr/click.asp?ID=3304&news=193



ON LINE

FRANCE : 39,8 % DU TRAFIC SUR LES SITES FRANCOPHONES PROVIENT DE GOOGLE.FR

[JDN 10.12.03]
En octobre 2003, Google.fr a généré 39,8 % du trafic sur les sites francophones référencés selon ad'oc. Soit 3 % de mieux qu'en août 2003.
http://www.journaldunet.com/cc/03_internetmonde/interfrance_moteurs.shtml


UN APPEL POUR UNE JOURNEE "MOBILE MORT"

[Libération 11.12.03]
Des associations dénoncent l'apathie du gouvernement face au problème des antennes-relais.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=164474


SÉCURITÉ INFORMATIQUE: L'ADMINISTRATION BUSH ÉPINGLÉE POUR SA NÉGLIGENCE

[CNET News.com - Mercredi 10 décembre 2003]
Aux États-Unis, un rapport parlementaire pointe le manque alarmant de protection des systèmes et réseaux informatiques des différentes agences fédérales en 2003. Certaines se sont améliorées par rapport à l'an dernier, mais l'ensemble reste médiocre.

À l'heure où la sécurité des systèmes informatiques est l'une des priorités de la politique du président G. W. Bush, il apparaît que les différentes agences fédérales pêchent elles-mêmes dans ce domaine, selon un rapport parlementaire publié cette semaine.

Réalisée par la commission de la réforme de l'État régie par la Chambre des représentants, cette étude comparative révèle que la plupart des ministères ne disposent toujours pas de réseaux informatiques totalement sûrs. Certaines des agences fédérales sont épinglées pour leur mauvais niveau de protection. C'est notamment le cas de celui chargé de la Sécurité du territoire (Department of Homeland Security), créé en 2002, un an après les attentats du 11 septembre 2001, justement pour veiller à la sécurisation des réseaux vitaux du pays. Il récolte la note "F", la plus mauvaise appréciation donnée dans le système scolaire anglo-saxon (équivalent de "très médiocre", environ 4/20). Le ministère de la Santé (Department of Health and Human Services) et la NASA (National Aeronautics and Space Administration) sont également de mauvais élèves, leur niveau de sécurité s'étant dégradé depuis 2002.
http://www.zdnet.fr/actualites/technologie/0,39020809,39133387,00.htm



ISRAEL - PALESTINE - LA PAIX MAINTENANT ?

ENCORE DES MOTS VIDES DE SENS

[Haaretz, 11 decembre 2003]
Le Premier ministre Ariel Sharon a presente une nouvelle option : des mesures unilaterales qui "pourraient comprendre l'evacuation de colonies". Ces declarations pourraient donner l'impression que Sharon est conscient de la situation politique actuelle et du sentiment qu'elle genere dans l'opinion publique, et qu'il se rend compte des limites de sa politique. Un observateur naif pourrait etre conduit a croire que Sharon est pret a se retrousser les manches et a conduire Israel vers une realite nouvelle. Il serait bon que Sharon precise son plan et clarifie quelles sont les conditions, d'apres lui, pour le faire avancer. Car, a partir des vagues declarations du Premier ministre, il est difficile de saisir quelles sont ses veritables intentions. D'un cote, il dit qu'une solution unilaterale ne doit etre envisagee que s'il est clair que les Palestiniens font echouer la feuille de route. De l'autre, il parle d'eventuelles mesures unilaterales avant meme qu'il ne soit prouve que la feuille de route ne sera pas mise en oeuvre. Ce que Sharon n'explique pas, c'est quelles sont exactement les conditions qui le conduiraient a conclure que les Palestiniens "provoquent l'echec" de la feuille de route, combien de temps il accorderait a l'examen du succes ou de l'echec de la feuille de route, et quelle pourrait etre la; "contribution" d'Israel a cet echec.
http://www.haaretz.com/hasen/spages/370767.html


Ephraim Halevy, ancien chef du Mossad, appelle à un retrait unilateral de Gaza

FORMER MOSSAD DIRECTOR CALLS FOR UNILATERAL WITHDRAWAL FROM GAZA

[IsraelNN.com - 09.12.2003]
With the "withdrawal momentum" on the increase following recent statements by government ministers, former Mossad director Ephraim Halevy has joined in. The former senior intelligence official is calling on Prime Minister Ariel Sharon to bypass the Road Map plan and implement an Israeli unilateral withdrawal from Gaza in additional to the immediate removal of all unauthorized Yesha (Judea, Samaria & Gaza) outposts. Halevy also advocates relaxing restrictions on permitting PA residents into Green Line Israel to put the current situation to the test. Halevy told a business forum that these steps are necessary in order to begin any serious dialogue with the PA.
http://www.israelnn.com/news.php3?id=54128



CYBER-GUERRE - SONS DE BOTTES - PROPAGANDE

COURONNÉE DU NOBEL DE LA PAIX, SHIRIN EBADI S'EN PREND AUX ETATS-UNIS

[AFP 10.12.03]
L'avocate iranienne Shirin Ebadi a reçu le prix Nobel de la paix mercredi à Oslo et a critiqué les Etats-Unis en des termes à peine dissimulés, les accusant de violer le droit international en prenant prétexte des attentats du 11 septembre.

"Les droits de l'Homme sont enfreints non pas seulement par ceux qui s'y opposent notoirement (...) mais ces principes sont aussi violés par les démocraties occidentales", s'est inquiétée dans son discours de remerciements Mme Ebadi, première femme musulmane à recevoir la prestigieuse récompense.

"Au cours des deux dernières années, certains Etats ont violé les principes universels et les droits de l'Homme en utilisant les événements du 11 septembre et la guerre contre le terrorisme international comme prétextes", a-t-elle dit, s'exprimant en farsi. Visant les Etats-Unis, sans mentionner explicitement Washington, Mme Ebadi a évoqué le cas des centaines de prisonniers détenus à Guantanamo "sans la protection prévue par les conventions internationales de Genève, par la Déclaration universelle des droits de l'Homme et par les textes des Nations unies sur les droits civils et politiques".
http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20031210.FAP5753.html?1903


Ben Laden, le nouveau Che-Guevara ? Aille, aille, aille...

L'AXE DU MENSONGE ET LE CONSEIL D'INSÉCURITÉ

[Mohamed Talbi - Oumma.com 11.12.03]
Jacques Chirac est indubitablement un grand chef politique - rien à voir avec Mitterrand - mais il limite ses ambitions à son pays. C'est un bon tacticien, mais il n'a rien - hélas ! - d'un grand stratège. Sa vue ne porte pas à longue distance. Il ne voit pas les grands bouleversements qui s'opèrent dans le monde. Ce qu'on appelle le terrorisme n'est que la bourrasque précursive d'un ordre nouveau où l'humiliation et l'exploitation, à la manière du XIX° siècle et de celui qui le suivit, ne seront plus supportées passivement.
http://www.oumma.com/article.php3?id_article=785


«LES COULISSES DE LA TERREUR»

[DGSE.ORG 11.12.03]
Quatre ans après «les Dollars de la terreur», enquête remarquée sur les liens entre les islamistes et les Etats-Unis, Richard Labévière rouvre le dossier du terrorisme international en s'intéressant cette fois à la vraie nature d'Al-Qaida et à l'attitude de Washington face à la menace terroriste. Résumée par la formule «Al-Qaida n'existe pas», la conclusion de son enquête, qui recoupe les travaux de nombre de chercheurs et experts, est qu'Al-Qaida n'est pas à proprement parler une «organisation» terroriste mais un «réseau de réseaux», qui puise ses causes non seulement dans la défense de l'islam mais aussi dans la révolte contre les régimes inégalitaires, corrompus et arbitraires. Le problème, estime Richard Labévière, est que cette mouvance «peut servir d'alibi à n'importe quelle aventure politico-militaire», comme par exemple la «guerre sans fin» de George Bush contre le terrorisme. «Les Coulisses de la terreur», par Richard Labévière, Grasset, 370 p., 22 euros.
http://www.dgse.org


A BAGDAD, LES PANNES SUCCEDENT AUX PANNES

[Libération 11.12.03]
Sept mois après la chute de Saddam Hussein, pétrole et électricité manquent toujours.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=164539


«EN IRAK, ON A L'IMPRESSION D'AVOIR ÉTÉ TRAHIS»

[Libération 09 décembre 2003]
Soutenus par des proches mobilisés contre la guerre, beaucoup de soldats américains veulent rentrer au pays. «Une vie gâchée». Un peu partout aux Etats-Unis, des voix se font entendre. Celles de familles de militaires, réservistes, soldats de métier, membres de la Garde nationale, qui n'hésitent plus à casser la loi du silence imposée par l'armée et à dire leur colère et leurs doutes face à une guerre en Irak qui semble ne jamais devoir se terminer.

Le mouvement est minoritaire... et de plus en plus visible. Certains, comme Frank Mendez, font part de leurs inquiétudes. Son fils, Frank Jr, est même allé protester devant les bureaux des politiciens locaux, lors d'une récente permission. D'autres, plus militants et plus organisés, ont mis sur pied des sites web, comme «Military Families speak out» (www.mfso.org), groupe qui s'est formé en novembre 2002 et affirme compter plus de 1 000 membres. Au Kansas, des proches de soldats du 129e bataillon de transport ont recueilli plus de 13 000 signatures sur une pétition réclamant leur retour.

Pour les familles, le plus difficile est de ne pas savoir quand leurs proches pourront regagner la maison. En septembre, le Pentagone a annoncé que les déploiements dans le Golfe, initialement prévus pour six mois, seraient allongés à «un an ou plus», selon les circonstances. «Ça nous a tous rendu malade», assure Camille Lo Sapio, qui vit à Neptune, sur la côte du New Jersey. «Ma belle-fille a été mobilisée dès janvier. Elle a eu tout juste le temps de se marier avec mon fils et elle est partie au Koweït en mars. Avant d'être déployée à Bagdad, cet été. On espère qu'elle sera là l'année prochaine, bien qu'ils disent déjà qu'elle pourrait passer six mois aux Etats-Unis avant de participer à une nouvelle rotation d'un an. C'est toute sa vie qui est gâchée.»

«Bafoués». La colère est aussi celle d'Américains qui vivent tous les jours à la télévision les attentats menés contre leurs troupes et ne savent plus trop quelle est la mission de leurs soldats. «Au début, ceux qui nous contactaient étaient généralement antiguerre et anti-Bush», explique Charley Richardson, l'un des fondateurs de Military Families speak out, qui se présente comme un «activiste de la première heure. Peu à peu, on a reçu des coups de fil de gens qui avaient soutenu le président, et qui pensaient avoir été bafoués. Ils se demandaient ce que l'Amérique faisait en Irak.»
http://www.liberation.fr/page.php?Article=163142


QUE JUSTICE SOIT FAITE

[Le Devoir de Montréal 9 décembre 2003]
Le 1er décembre dernier, Abdul Rahman Khadr, un jeune Canadien de 20 ans, donnait une conférence de presse à Toronto, quelques jours seulement après avoir été libéré de la base militaire américaine située à Guantanamo Bay, Cuba. Khadr a été arrêté en novembre 2001 alors qu'il se trouvait en Afghanistan. Il a ensuite été maintenu en détention sans qu'aucune charge ne soit portée contre lui pendant près de deux ans avant d'être relâché sans explication.
http://www.ledevoir.com/2003/12/09/42449.html


BAVURE AMERICAINE EN AFGHANISTAN

[Libération 11.12.03]
Six enfants et deux adultes sont décédés lors d'un bombardement.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=164541


Mmmmmmh, Pierre Bousquet de Florian en minijupe avec un piercing au nez... vision intéressante !

LA DST REVE DE PROFILS DIVERSIFIES

[La Tribune 11.12.03]
Son patron, le préfet Pierre de Bousquet de Florian, voudrait une DST plus "globale", plus "lisible". Comme son homologue britannique, le MI 5. Le préfet Pierre de Bousquet de Florian est un homme sérieux. Il dirige la très discrète Direction de la surveillance du territoire (DST) dont le nombre des effectifs est tenu secret et l'organigramme relève du secret défense. Pourtant, sous son égide, elle entend "changer de posture", devenir plus "globale", plus "lisible". Et développer par exemple les partenariats avec les entreprises.

Lors d'un récent colloque sur le développement de l'intelligence économique, organisé par le député UMP du Tarn, Bernard Carayon, le patron de la DST a raconté qu'en visite dans une antenne de ses services, il avait demandé comment les entreprises pouvaient les joindre, sachant que "notre numéro de téléphone n'est pas dans l'annuaire". Même lorsqu'on vérifie à l'adresse centrale de la Direction, aucune mention n'apparaît. Plus grave, certains scientifiques, notamment au CEA (Commissariat à l'énergie atomique), se souviennent, avec amusement, de la visite de policiers, il y a une dizaine d'années, leur intimant l'ordre de ne surtout pas parler lorsqu'ils se rendent en colloque scientifique à l'étranger pour éviter de dévoiler les secrets industriels de la France à des oreilles impies. "Visiblement, ils ne connaissaient rien de notre travail et de nos préoccupations", se rappelle l'un d'eux.

Plus près du terrain. Cette préoccupation d'être plus près du terrain et de communiquer davantage, une grande nouveauté pour la DST, est nourrie par une autre expérience de Pierre de Bousquet de Florian. Il s'est récemment rendu au siège de son prestigieux homologue britannique, le BBS, dit aussi MI 5, cher aux amateurs de James Bond. Et là, quelle n'a pas été sa surprise d'y croiser "des jeunes filles en minijupe, avec des anneaux dans les narines, côtoyant des hommes à l'apparence plus traditionnelle d'anciens colonels de l'armée des Indes. Un rêve pour nous". Interrogé par La Tribune en marge du colloque, le chef du contre-espionnage français tient tout de même à préciser : "J'ai bien dit qu'il s'agissait d'un rêve. Nous n'allons pas du jour au lendemain recruter massivement des gens venus de l'extérieur. D'autant qu'il ne faut absolument pas perdre de vue que nous sommes avant tout un service de police. Nous faisons un boulot de flics. Nous avons besoin de policiers. Et, statutairement, nous n'avons que peu de possibilités de recruter des contractuels non issus des rangs policiers. Mais c'est vrai que nous avons des besoins, pas toujours satisfaits, d'experts en informatique, en langues." Sans parler de la finance, des domaines scientifiques. Les policiers sont essentiellement de formation juridique.

Véritable mue. Le patron de la DST confie d'ailleurs envier la souplesse acquise par son cousin germain, la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure), à savoir les services secrets français qui, selon lui, "peuvent recruter jusqu'à 50 % d'intervenants extérieurs comme contractuels dans les différents domaines correspondant à ses vastes besoins". La DGSE dispose de relais bénévoles dans la société civile qui lui adressent les CV de jeunes gens de formation scientifique, technique ou linguistique, aptes à cette profession si particulière. A eux ensuite de réussir le difficile concours d'analyste avant d'intégrer la "Piscine". Certes, la DST, notamment le service qui s'occupe des relations avec les entreprises, a entrepris depuis quelques années une véritable mue : les policiers qui entrent désormais en relations avec les chefs d'entreprise sont bardés des diplômes les plus prestigieux.



LIBERTES PUBLIQUES - LSQ - LSI - LEN - CENSURE

RETOUR SUR UN PROCÈS À BOBIGNY

[Groupe CLARIS - Lettre décembre 2003]
Le procès de Mehdi et Tewfik, le 14 novembre dernier au tribunal de grande instance de Bobigny (93), illustre de façon exemplaire les effets pernicieux du climat sécuritaire et les tentatives d'instrumentalisation qu'il suscite...
http://jwa.chez.tiscali.fr/Base_documentaire/Retour_bobigny.doc


PARUTION DU RAPPORT 2003 de L'O.I.P. SUR LES CONDITIONS DE DETENTION EN FRANCE

[Groupe CLARIS - Lettre décembre 2003]
Un rapport qui traduit la "déception" et le "dégoût" devant une "descente aux enfers" pénale et pénitentiaire... Pour aller plus loin, CLARIS questionne Gilles Chantraine, chercheur au CNRS, spécialiste de la prison en France
http://jwa.chez.tiscali.fr/Divers/interview_gc.html

SMSI : LA SOCIÉTÉ DE L'INFORMATION DANS L'IMPASSE

[01net 11.12.03]
Dialogue de sourd entre Nord et Sud sur le financement des nouvelles technologies et la liberté d'expression sur Internet. Le premier Sommet mondial de la société de l'information (SMSI) présente tous les symptômes d'un rendez-vous manqué.
http://lettres.01net.com/u.asp?a=1512:1197:8


LE SMSI PREFERE LES DICTATEURS AUX JOURNALISTES !

[Neteconomie 11.12.03]
Le Sommet mondial sur la société de l‚information s‚est ouvert le 10 décembre 03 sur une fausse note : l‚éviction de RSF et la présence du Président du Zimbabwe.
http://www.neteconomie.com/perl/navig.pl/neteconomie/infos/article/200312101 15846


SOMMET DE L'INTERNET: LA FRANCE VEUT UN CONTROLE ONU

[Silicon.fr 11.12.03]
Encore un sujet de friction avec nos cousins américains...
http://www.silicon.fr/click.asp?ID=3300&news=193


RSF REMET SES PRIX ANNUELS EN PARTENARIAT AVEC LA FONDATION DE FRANCE

[CBnews 11.12.03]
Pour la 11ème année consécutive a été remis le Prix "Reporters Sans Frontières ˆ Fondation de France", illustrant un journaliste particulièrement attaché à la liberté de l'information. Le lauréat 2003 est le journaliste marocain Ali Lmrabet, condamné à trois ans de prison pour les contenus de ses supports satyriques (dessins de presse critiques envers le roi, reprise d'une interview accordées à un journal espagnol par un partisan républicain...). Pour la première fois, deux autres Prix ont également été remis. Le premier récompense un média incarnant le combat pour le droit d'informer. Il a été attribué au quotidien indépendant The Daily News au Zimbabwe, fermé depuis septembre 2003 et connu pour son ton critique envers le régime du Président Mugabe. Le dernier Prix, consacrant un défenseur de la liberté de la presse, est remis à Michèle Montas, ancienne directrice de Radio Haïti Inter, qui lutte contre l'impunité de l'assassinat de son mari, le journaliste Jean Dominique, en avril 2000. Elle a été contrainte de fermer la station puis de quitter le pays après un attentat il y a un an.


L'UTILITE DE LA BIOMETRIE MISE EN CAUSE AU SEIN DU PARLEMENT EUROPEEN

[ZDnet 10.12.03]
Tandis que la Commission européenne tente d‚accélérer l‚intégration de données biométriques dans les papiers d‚identité, certains s‚élèvent contre le principe même. Ainsi le député Ole Sorensen estime que les passeports actuels sont suffisamment sécurisés.
http://www.zdnet.fr/actualites/technologie/0,39020809,39133172,00.htm



LUTTE CONTRE LE POLLUPOSTAGE

DE LA DIFFICULTE D'EVALUER L'AMPLEUR DU SPAM

[Silicon.fr 10.12.03]
Quelle est l'ampleur exacte du spam dans nos boîtes emails ? Pour MessageLabs, le spam représentera 70% du trafic dès avril 2004.
http://www.silicon.fr/click.asp?ID=3301&news=193


LES ENTREPRISES EUROPEENNES NE CROIENT PAS EN L'EFFICACITE DE LA DIRECTIVE ANTI-SPAM

[JDN 11.12.03]
Une enquête de Sybari Software sur le spam en Europe et une analyse de l'Institut du droit de l'information d'Amsterdam pointent les faiblesses de la législation européenne anti-spam.
http://www.journaldunet.com/0312/031211spam.shtml



DROITS D'AUTEURS - P2P - BREVETS - HACK - CRYPTAGE

LES DISTRIBUTEURS AMERICAINS DE BILLETS CONTAMINES PAR UN VIRUS

[01net 11.12.03]
Un fabricant d'automates vient de révéler que plusieurs de ses machines ont été infectées cet été, via Internet. Pour l'instant, la menace ne concerne pas la France.
http://lettres.01net.com/u.asp?a=1512:1197:11

LE PHOTOCOPIEUR EN SAVAIT TROP

[O1.net 08.12.03]
Un vol d'informations d'un nouveau type a fait son apparition en Norvège. Un employé y a dérobé des données sur le disque dur non pas d'un PC, mais sur celui d'un copieur.

L'affaire a démarré en Norvège. L'homme, salarié d'une entreprise locale, passait frauduleusement des informations à une société concurrente en les récupérant sur un disque dur de son employeur. Mais pas un disque dur d'ordinateur : les informations provenaient d'un photocopieur numérique.

Révélée par la société norvégienne Ibas, spécialisée dans la récupération de données, l'histoire pourrait se répéter dans les prochaines années. Car, aujourd'hui, de plus en plus de copieurs et d'appareils multifonctions sont équipés de disques durs, ce qui leur permet de mieux traiter les opérations complexes, comme la copie recto verso d'un document volumineux.

Une intégration effectuée à l'insu des utilisateurs. « Je crois que, si on posait la question à des cadres à La Défense, au moins 50 % d'entre eux ne sauraient pas que ces machines peuvent stocker des informations », estime Arnaud Servole, directeur général d'Ibas France.

De plus, nombre de copieurs ne sont pas la propriété des entreprises, qui s'équipent plutôt à travers des contrats de leasing ou de location. Des disques durs contenant des informations sensibles peuvent donc circuler.

Pourtant, en théorie, le stockage n'est que temporaire, les informations étant effacées après chaque copie. Mais ces nettoyages restent trop rudimentaires pour résister à une tentative de récupération , qu'elle soit menée par des sociétés spécialisées comme Ontrack ou par des gens moins bien intentionnés.
http://www.01net.com/article/224701.html



TECHNOLOGIE - LOGICIEL LIBRE - PtoP - INTERNET CITOYEN


Microsoft.... encore !!!!

UNE MÉCHANTE FAILLE DANS INTERNET EXPLORER

[Futura Sciences 10.12.03]
Le site Ixus.net nous apprend que les navigateurs Microsoft Internet Explorer 6 sont actuellement touchés par une faille importante qui concerne les adresses Internet affichées dans la barre du navigateur.

Ainsi en envoyant à un internaute une adresse précise et bien préparée, un pirate peut tromper n'importe quel internaute qui navigue avec un IE 6. Pour cela il suffirait d'insérer le caractère 0x01 avant le signe @ dans une adresse du type "http://user@domain". De cette façon Internet Explorer n'affiche pas le domaine dans la barre d'adresse mais uniquement le nom de l'utilisateur.

Un simple clic sur le bouton test de cette page permet de comprendre rapidement comment on pourrait dûper l'utilisateur. On pourrait par exemple lui faire croîre qu'il se trouve sur le site de sa banque ou sur un tout autre site afin de lui faire soumettre dans un formulaire, des données personnelles qui seront, bien entendues, retournées à une personne mal intentionnée...
http://www.futura-sciences.com/sinformer/n/news2862.php



Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [ Se desabonner ] -- [Archives] -- [Contact]


FRANCOPHOLISTES, l'annuaire de toutes les listes ! Add Me!




Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [ Se desabonner ] -- [Archives] -- [Contact]


FRANCOPHOLISTES, l'annuaire de toutes les listes ! Add Me!