revue de web libertes et internets

Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [Se desabonner] -- [Archives] -- [Contact]

vide

NON A LA CENSURE - boycottez les majors liberticides !

10/02/04



MOBILISATION CONTRE LA LEN

-- On a pas encore gagné... mais on a remporté la première manche !

LEN : LA RESPONSABILITE DES HEBERGEURS EN PASSE D'ETRE LEVEE ?

[CBnews 10.02.04]
La ministre de l'Industrie Nicole Fontaine a affirmé lundi ne pas souhaiter que l'amendement sur l'obligation pour les hébergeurs de supprimer les sites internet ayant un contenu illicite soit voté dans le cadre du texte sur les communications électroniques, ou "paquet télécoms". "Je ne souhaite pas que cet amendement soit voté dans le cadre du paquet télécoms et j'appelle de mes voeux que la solution soit trouvée dans le cadre de la deuxième lecture de la loi sur l'économie numérique", a déclaré la ministre lors d'une conférence de presse. Un amendement prévoyant le contrôle à priori par les hébergeurs avait déjà été adopté par l'Assemblée nationale dans le cadre de l'examen en seconde lecture du texte de loi sur l'économie numérique (LEN), début janvier. Cette disposition a fait l'objet de nombreuses critiques, étant jugée notamment liberticide.
http://www.toutsurlacom.com/index.php?op=modload&file=article&aid=22093


SURVEILLANCE DES SITES WEB: FONTAINE TEMPORISE

[Libération 10.02.04]
http://www.liberation.fr/page.php?Article=177524


CONTROLE DU WEB: LES FAI OBTIENNENT GAIN DE CAUSE

[01Net 10.02.04]
Nicole Fontaine est favorable à une modification du projet de loi sur l'économie numérique. Fournisseurs d'accès et hébergeurs ne devraient donc plus craindre de devoir contrôler les contenus du web avant leur publication.
http://lettres.01net.com/u.asp?a=1512:1289:4


VIF DEBAT SUR LE CONTENU DU CONTENU D'INTERNET

[La Tribune 10.02.04]
Alors que l'examen de la loi sur la confiance dans l'économie numérique par le Sénat est repoussé à début avril, les députés tentent de relancer le débat sur le contrôle des contenus.

Les fournisseurs d'accès à l'Internet semblent avoir obtenu pour partie gain de cause. Du moins auprès du gouvernement. Un amendement controversé prévoyant le contrôle a priori des sites par les hébergeurs avait été adopté lors de la première discussion sur la loi sur la confiance dans l'économie numérique, début janvier. Alors que l'examen en deuxième lecture par le Sénat - qui devait avoir lieu cette semaine - est reporté la semaine du 6 avril, la ministre déléguée à l'Industrie, Nicole Fontaine, affirme : "Tout porte à croire que cette formulation sera retirée par le Sénat."

Mais c'est compter sans Patrice Martin-Lalande. Le député UMP compte déposer un amendement sur la question de la protection de l'enfance à travers l'Internet dans le cadre de la discussion du projet de loi paquet télécoms qui s'ouvre ce soir à l'Assemblée nationale. Nicole Fontaine n'a pas caché hier qu'elle estimait l'initiative inopportune. "Je préférerais que cet amendement soit repris lors du débat sur la loi sur la confiance dans l'économie numérique (LCEN)".

Après la mobilisation des fournisseurs d'accès à l'Internet (FAI) et des hébergeurs de sites Web contre la disposition de filtrages a priori, la ministre considère cependant que les problèmes soulevés par la "représentation nationale" sont bien réels.

Rôle des familles. D'ores et déjà, le ministère a défini des pistes de travail. Il souhaite un renforcement du signalement des sites pornographiques ou d'incitation à la haine raciale et l'amélioration des logiciels de contrôle et de filtrage mis à la disposition des familles. Sur ce point, elle lancera un appel à un projet de recherche doté de l'ordre de 4 millions d'euros.

Sur ce dossier, la ministre ne veut pas négliger le rôle des familles. "Les familles, note-t-elle, revendiquent leur responsabilité dans la surveillance des contenus. Celle-ci n'est pas de la responsabilité des hébergeurs et des fournisseurs d'accès à l'Internet." Un rapport du Forum des droits sur Internet sera rendu demain à ses confrères Claudie Haigneré, ministre déléguée à la Recherche, et à Christian Jacob, ministre délégué à la Famille.

Nicole Fontaine a signalé que les FAI se sont engagés sur la rédaction d'une charte concernant les suites à donner aux signalements de sites illicites. "Dans tous les cas, martèle Nicole Fontaine, le dernier mot reviendra aux juges et, pour les infractions, à la police."

.:: HEBERGEUR RESPONSABLE

[Zataz 10.02.04]
Loi "paquet télécoms": Reporters sans frontières s'oppose à l'amendement sur la responsabilité des hébergeurs.
http://www.zataz.com/zatazv7/news.php?id=4901



ON LINE

Téléchargez-les vite avant que le CSA ne fasse fermer le site !!!

LES ARCHIVES DE "LÀ-BAS SI J'Y SUIS" EN LIGNE

[Radio en ligne - www.la-bas.org]
Fidèle auditeur de l'émission de Daniel Mermet, Là-bas si j'y suis, diffusée chaque jour de 17 à 18h sur France Inter, je viens de mettre en ligne les archives de cette émission "modeste et géniale". Le site est encore en cours de finalisation mais il fonctionne suffisament pour écouter ou télécharger environ 150 des dernières émissions.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore l'émission, c'est un des rares endroits où l'on puisse écouter les voix des journalistes du monde diplo, de Bourdieu, de syndicalistes et de militants de tout poil, bref de tous ceux qui luttent dans ce pays et plus largement dans le monde.
http://www.la-bas.org


LE SMS, MOBILE DE RECETTES

[Libération 10.02.04]
Il représente 12 milliards d'euros pour les opérateurs européens.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=177519



SPECIAL VASELINE

un silence assourdissant !! (Yann)
Bah, on peut toujours écouter les archives de Mermet (greg - cf ci-dessus)

RADIO FRANCE DANS SON 15e JOUR DE GREVE

[CBnews 10.02.04]
Le mouvement de grève des journalistes qui affecte les antennes de Radio France depuis le 27 janvier a été reconduit hier en AG, pour le 15e jour consécutif. Lors de la journée d'hier, la mobilisation a touché 42,82% des journalistes inscrits au tableau de service selon la direction, mais 95% de la rédaction de France Info et 75% de celle de France Inter selon l'intersyndicale. Les grèvistes se sont rendus le même jour dans le bâtiment loué par Radio France depuis août 2003 pour un prochain déménagement lié à des problèmes de sécurité, pour dénoncer le fait que la direction y consacre un loyer annuel de plus de 3,5M euros.
http://www.toutsurlacom.com/index.php?op=modload&file=article&aid=22096


Pourquoi ya personne à ton guichet-départ, Françis ?

MER PROPOSE DES PRIMES DE DEPART AUX AGENTS DE BERCY

[Le Figaro économie 10.02.04]
http://www.lefigaro.fr/eco-monde/20040210.FIG0001.html


L'ETAT NE TIENT PAS SES ENGAGEMENTS

[La Tribune 10.02.04]
Inquiets et déçus. Vendredi dernier, les différents acteurs historiques du commerce équitable ont quitté la table des négociations engagées depuis 2002 avec l'Afnor. "Nous avons appris la veille que le gouvernement ne verserait cette année que de 15 à 20 % des subventions promises", explique Victor Ferreira, le directeur de Max Havelaar France. Pour cette ONG dont les recettes ne dépendent que pour un tiers de l'aide publique, cette remise en cause limitera simplement sa capacité à communiquer vers le grand public. En revanche, la Plate-forme française pour le commerce équitable, qui fédère tous les acteurs (importateurs, détaillants, associations de promotion, etc.) et valide leur engagement, ne devrait pas survivre à cette réduction drastique de ses subventions.



INFORMATIONS GENERALES

TOTAL PARTICIPE A L'EXPOSITION "PETROLE, NOUVEAUX DEFIS"

[Yahoo finances 02.02.04]
Le groupe Total annonce être associé à la Cité des Sciences et de l'Industrie pour concevoir et soutenir l'exposition "Pétrole, nouveaux défis", dans le cadre du programme "Gérer la Planète". Cette exposition, second temps fort du programme consacré au développement durable, ouvrira ses portes le 10 février prochain pour mois. Elle a pour but de sensibiliser le grand public, et en particulier les élèves des collèges et lycées, aux problématiques de l'exploration et de la production pétrolière.
http://fr.biz.yahoo.com/040202/17/3mizg.html


SURSIS À EXÉCUTION POUR LE CONDAMNÉ À MORT KEVIN COOPER

[Nouvel Obs Permanent 10.02.03]
Une cour d'appel de San Francisco a accordé lundi, in extremis, un sursis à exécution à un condamné à mort que le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger avait refusé de gracier. Kevin Cooper, reconnu coupable du meurtre de quatre personnes à coups de hache en 1983, a obtenu ce sursis quelques heures seulement avant son exécution programmée, qui était prévue ce mardi à 0h01 heure locale (8h01, 9h01 heure de Paris) à la prison San Quentin. La cour d'appel a décidé qu'une commission constituée de 11 juges réexaminerait le cas de Kevin Cooper, qui a déjà passé 19 ans dans le couloir de la mort.
http://www.au-troisieme-oeil.com/index.php?page=actu&type=skr&news=2600


TERMINATOR VA T-IL ENCORE TUER ?

[Lutte Ouvrière 09.02.03]
A peine élu gouverneur de l'État américain de Californie, l'acteur Arnold Schwarzenegger se trouve investi du droit de vie ou de mort sur la personne de Kevin Cooper, un condamné dont l'exécution, s'il ne la suspend pas, doit avoir lieu le 10 février. Or, outre le caractère odieux d'un tel assassinat légal, l'arbitraire qui a présidé à la condamnation de Kevin Cooper a soulevé l'indignation aux États-Unis - indignation exprimée dans une pétition signée par de nombreux intellectuels (parmi lesquels Angela Davis, Noam Chomsky, Howard Zinn et bien d'autres) dont nous reproduisons ici quelques extraits :

"Sur l'ensemble des États-Unis l'accusation s'est trompée de coupable dans 112 cas de peine capitale pour meurtre, forçant des hommes et des femmes innocents à passer des années dans le couloir de la mort, risquant une exécution pour un crime qu'ils n'avaient pas commis.

"Dans la nuit du 4 juin 1983, Peggy, Doug et Jessica Ryen ainsi qu'un invité ont été brutalement assassinés. (..) Le plus jeune membre de la famille, Josh Ryen, 8 ans, a réussi à survivre. Quand la police a appris que Kevin Cooper s'était échappé d'un centre de détention pour petits délinquants quelques jours à peine avant les meurtres, Cooper est devenu le premier suspect, en dépit du fait que Josh Ryen avait dit à la police que trois hommes blancs ou latinos avaient tué sa famille. "(..) Des touffes de cheveux blonds ont été retrouvées entre les mains de l'une des victimes. Les photos de ces cheveux, qui ne pouvaient appartenir à Cooper, n'ont jamais été montrées au jury. L'accusation a refusé d'autoriser les tests qui auraient permis de déterminer à qui appartenaient ces cheveux. "Un bleu de travail maculé de sang, présenté à la police par une femme affirmant que celui-ci avait été laissé à son domicile par son petit ami aux alentours de l'heure du crime, a été jeté dans une benne à ordures sans qu'aucun test ait été effectué. Cette femme n'a jamais été appelée à témoigner."

Un système qui laisse ainsi la porte ouverte à tous les abus -qu'ils soient dus au carriérisme de procureurs en mal de procès retentissants ou au racisme de policiers friands de coupables tout désignés- et qui, sous prétexte de "venger" des crimes de sang est prêt à en commettre d'autres, ne relève que de la barbarie.
http://www.lutte-ouvriere-journal.org/



ISRAEL - PALESTINE - LA PAIX MAINTENANT ?

LA SORTIE DE GAZA - par Amira Hass

[Haaretz, 9 fevrier 2004 traduit par Gérard Eizenberg "Les amis de Shalom Archav"]
"Ici, personne ne pleurera le depart des colons juifs de la Bande de Gaza, mais...". Voila la phrase qui resume le sentiment dominant a Gaza. Le "mais" renvoie aux soupcons quant aux motivations du premier ministre Ariel Sharon, et aux plans qui se cachent derriere ses declarations. "Il faut voir le depart des colons juifs de Gaza (pas tous, d'apres les informations en provenance d'Israel) dans le contexte d'un plan d'Ariel Sharon, ancien et coherent", dit Jamal Zakout, qui a participe activement au pacte de Geneve, qui declare en meme temps que personne ne prendra le deuil si "les 5.000 colons israeliens, qui pendant tant d'annees ont rendu la vie impossible a 1.250.000 personnes, quittent enfin nos terres".

Pour Jamal Zakout, le plan de Sharon a pour objectif d'eliminer toute direction palestinienne centralisee : "c'est a dire de faire echouer le projet national palestinien qui revendique independance et souverainete, plan fonde sur une position politique claire par rapport aux solutions a apporter au conflit. Sharon ne s'interesse pas a une direction palestinienne qui ait un plan de paix rationnel avec Israel et qui soit capable de mettre ce plan en oeuvre".
- Article en anglais :
http://www.haaretz.com/hasen/spages/392061.html
- Traduction française :
http://www.lapaixmaintenant.org/lesarticles


incroyable , le mur à l'intérieur du bantoustan palestinien va être PEINT !

SHARON VEUT RENDRE SA CLOTURE DE SECURITE PLUS «ATTRACTIVE»

[Le Figaro 10.02.04]
Le mur va être peint et son tracé quelque peu modifié pour tenter de désamorcer la polémique qu'il suscite dans l'opinion internationale.
http://www.lefigaro.fr/international/20040210.FIG0016.html


LA PETITION ANTI-SHARON QUI DIVISE LES SOCIALISTES

[Le Figaro 10.02.04]
L'appel fait polémique, et pourtant ses signataires, parmi lesquels nombre d'anciens ministres, n'y voient rien de scandaleux. Mais voilà, on est au Parti socialiste et le texte, initié par des militants de base, porte sur le Proche-Orient.
http://www.lefigaro.fr/politique/20040210.FIG0169.html



COMMUNAUTAIRE TA MÊRE !

Elizabeth Schemla joue les cafteuses et dresse les listes noires...

QUI A VOTÉ POUR, CONTRE, OU S'EST ABSTENU ?

[Proche Orient Info 10.02.04]
Le projet de loi interdisant les signes religieux à l'école adopté en première lecture à l'assemblée. Qui a voté pour, contre, ou s'est abstenu ?
http://www.proche-orient.info/xjournal_pol_der_heure.php3?id_article=21306


L'IMPÉRIEUX MODE D'EMPLOI POUR ÉVITER LE TROUBLE.

[Respublica 10.02.04]
Si les enquêtes récentes démontrent que les enseignants sont massivement pour une loi interdisant le port des signes religieux, ils n'en restent pas moins dubitatifs, hésitants sur les moyens d'apprécier la démarche à mettre en œuvre pour y parvenir. La formule retenue par le législateur ne les aide pas plus.

Pour surmonter cette première source de difficultés, en guise de mode d'emploi, je préconise la démarche que nous avions mise en oeuvre au Lycée La Martinière. En présence d'un élève arborant l'accessoire vestimentaire (ou signe) réprouvé par la loi, l'enseignant (c'est très souvent lui qui est le premier adulte à « croiser » l'élève) demande à l'élève de retirer cet accessoire vestimentaire (ou signe) sans le qualifier, pour se mettre en conformité à la règle. Soit ce dernier obtempère, soit il refuse et dans ce cas l'adulte lui demande de justifier ce refus.

Le professeur établit alors un rapport dans lequel il mentionne l'incident et les motifs du refus (déclarés par l'élève). C'est dans cette justification qu'apparaîtra inévitablement « le désir de manifester ostensiblement son appartenance religieuse ». Le professeur enverra alors l'élève en vie scolaire, auprès des C.P.E (conseillers principaux d'éducation), comme pour tout autre incident. La procédure disciplinaire pourra ensuite être mise en oeuvre si le dialogue se révèle vain.

L'enseignant n'a pas à s'ériger en autorité théologique pour qualifier l'accessoire. Seule compte la motivation du port de l'accessoire ou du signe qui en qualifie la nature (quelle qu'en soit la couleur, la matière ou la texture).

Il convient de s'interroger sur l'obligation imposée par le législateur, avant la mise en œuvre d'une procédure disciplinaire. Résultat d'un compromis entre le P.S et l'UMP, cet amendement satisfait les opposants à la loi car dans le flou de sa mise en oeuvre, il y a là un potentiel de contentieux manifeste qui peut constituer un frein à l'ardeur des équipes éducatives à faire respecter la Loi. (Jean-Claude Santana Professeur Lycée La Martinière Duchère 69009 Lyon
Signataire de l'Appel du Collectif Laïque et Féministe)
http://www.gaucherepublicaine.org


Bravo ! C'est sûr que comme ça, elles vont pouvoir s'émanciper...

POUR NOMBRE D'ÉLÈVES VOILÉES ET EXCLUES, L'ÉCOLE S'ARRÊTE DÉFINITIVEMENT

[Le Monde 10.02.04]
Certaines ont recours à des professeurs à domicile, d'autres reçoivent un enseignement à distance, beaucoup ont du mal à étudier seules. Devant le manque de statistiques, les associations se demandent comment l'application du texte de loi qui a été adopté mardi pourra être évaluée.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-352400,0.html



CYBER-GUERRE - SONS DE BOTTES - PROPAGANDE

COREE DU NORD : GUERRE DE PROPAGANDE A WASHINGTON

Chambres à gaz contre téléphones portables...

[La Lettre - Février 2004]
Les récents articles publiés par de nombreux journaux et reprenant des déclarations du transfuge Kwon Hyuk, attaché militaire nord-coréen concernant l'utilisation de chambres à gaz par le régime de Pyonyang n'ont surpris personne parmi les experts de ce pays. L'accusation n'est pas nouvelle et n'est probablement pas récente. En 1991 des officiers en fuite avaient déjà révélé que Pyongyang avait mis en place un vaste programme de recherche en armements chimiques en vue de stopper une éventuelle attaque. Les armes ABC sont la bombe nucléaire du pauvre et - quoi qu'ils en disent - tous les pays menaçés en sont équipés... à commencer par les Etats Unis.

Un autre responsable coréen avait par ailleurs expliqué que le régime de Kim Il Sung avait été effrayé par la crise de la Place Tien An Men en Chine et que l'armée avait reçu l'ordre de tester et mettre en place des méthodes de "contrôle des foules" à l'aide d'armes chimiques. Ces programmes ont donné lieu à des expérimentations humaines, notamment sur des prisoniers. Les descriptions de "chambres à gaz avec vitres d'observation" avaient déjà été mentionnées par un soldat ayant assisté aux tests de gazs anti-manifestants (incapacitants, calmants, tétanisants...) sur des populations d'un camp de prisoniers - certaines victimes de ces essais ont ensuite pu témoigner notamment auprès d'ONG travaillant sur le terrain en Corée du Nord.

Il ne s'agit donc pas d'une politique d'extermination d'opposants mais de cobayes humains. Même si la pratique est répugnante, la comparaison avec les pratiques génocidaires nazies relève en conséquence plus de la propagande que de la réalité.

Et c'est bien là ce qui est intéressant dans cette soudaine - et brève - campagne de presse. Elle révèle la sourde lutte au sein de l'Administration Bush entre les différentes factions autour du traitement de la Corée. Tout à fait à droite, une partie de la base conservatrice et religieuse ne veut pas entendre parler d'un quelconque assouplissement vis à vis de l'ancien ennemi - Corée, Cuba voire la Chine - qu'un éditorialiste du Washington Times appellait "The Ennemy Of The Next Decade", l'adversaire de la prochaine décénnie, qui du haut de sa puissance économique, entrera en concurrence directe avec les USA pour le contrôle des ressources mondiales nécessaires à son économie.

Ce groupe voit d'un mauvais oeil les annonces de redéploiement des troupes en Corée du Sud - un éditorialiste de la feuille d'extrême droite "National Review" se demandant même si Donald Rumsfled n'était pas redevenu le "peacenik" qu'il fut jadis lors de l'Administration Nixon (on a du mal à imaginer Donald le belliqueux en Peacenik!). Il n'est pas impossible qu'on ait voulu savonner la planche à la délégation non officielle qui vient de se rendre en Corée du Nord pour tenter de trouver une solution à la crise nucléaire en cours.

De l'autre coté on trouve l'Administration du Pentagone, tout aussi idéologique mais plus pragmatique, inquiète devant la multiplication des fronts dans lesquels s'embourbe l'armée américaine - et le budget national. L'armée américaine préférerait que les sommes englouties en Irak servent à développer de nouvelles technologies militaires plutôt qu'à rétablir la sécurité dans les rues de Bagdad. Elle est rejointe par les économistes de la Réserve Fédérale qui voient avec inquiétude le déficit se creuser, même si à court terme le "wilsonisme militant" de Bush aura permis de redresser l'économie américaine. Il faudra bien payer la dette un jour.

Entre les deux on trouve le camp "mercantiliste" représenté à son corps défendant par Colin Powell et qui pense que le scénario soviétique peut se renouveler et que le "virus de l'enrichissement" peut venir à bout du régime nord coréen s'il s'ouvre au marché capitaliste.

C'est un camp qui ne néglige pas non plus les opérations de propagande, comme le montre le grand article mélodramatique publié dans "Newsweek" cette semaine ("Korea: First Signs of Life") et qui tente de faire croire qu'avec la politique de réformes économiques et d'ouverture au marché mise en place en Corée du Nord depuis l'automne dernier, le pays roulerait sur l'or et serait en passe de régler tous ses problèmes. La délégation américaine aurait surpris tout le monde à la Maison Blanche en décrivant des boulangeries sentant le pain frais, des étalages de marchés bien achalandés, des foules compactes dans les rues et utilisant des téléphones portables, des petits magasins et échoppes à tous les coins de rue... bref, Pyongyang ressemblerait plus à HongKong qu'à Auschwitz.

S'il est indéniable que l'autorisation de petits commerces à donné un ballon d'oxygène à une économie planifiée en faillite (les réformes engagées en 2003 sont plus un acte de désespoir que le résultat d'une opération planifiée), toutes les ONG présentes sur le terrain rappellent que l'ouverture a surtout profité pour l'instant à la bourgeoisie militaire - déjà pas trop mal lotie - et que dans les campagnes on meurt encore de faim. Simultanément le régime a d'ailleurs renforcé le contrôle policier, craignant de reproduire le scénario chinois où les nouveaux riches s'émancipent progressivement de la tutelle du Parti.

Fin 2002 une délégation de 18 hauts responsables nord coréens s'était par ailleurs rendu dans le Sud, visitant longuement les zones industrielles et discutant de manière étonnamment franche avec des experts économiques américains et coréens - avant d'annoncer qu'ils envisageaient, pour la Corée du Nord, une nouvelle politique économique inspirée du modèle hybride de la Hongrie en 1972. La CIA a publié plusieurs analyses sur cette visite, toutes allant dans le sens de l'analyse des "mercantilistes". Ni Cheney, ni Rumsfeld, ni Condoleeza Rice ne semblent avoir prêté attention à ces rapports, tout occupés qu'il étaient à préparer l'invasion de l'Irak - contrairement à Powell et le Sénateur Caine qui y ont fait référence à plusieurs reprises.

De toute évidence une partie de l'Administration Bush voudrait croire que l'influence capitaliste pourrait être plus efficace pour amener le régime de Pyonyang à se démocratiser que l'option militaire en cours actuellement. "Les leaders nord-coréens ont fait sauter les obstacles aux réformes du marché. Cela pourrait rendre la société plus difficile à contrôler" explique l'économiste Oh Seung-Yul. "Les réformes de 2002 ont été ressenties à tous les niveaux de la société nord-coréenne. Cela représente un risque pour la stabilité interne, risque bien plus grand que tous les débats militaro diplomatiques actuels". En face on crie à l'utopie pacifiste, on ne jure que par la dissuasion militaire et on noircit le tableau en conséquence. Cheney et Powell, qui va l'emporter ?

Un indice peut être : la semaine dernière, Colin Powell déclarait que les USA ne cherchaient pas le conflit avec la Corée et voulaient uniquement obtenir la disparition de la menace nucléaire, notamment vis à vis du Japon. "Nous pensons que les Coréens du Nord auront une situation bien meilleure une fois qu'il auront éliminé cette menace de manière définitive." Dans la foulée, Rumsfeld annonçait que des milliers de soldats américains allaient quitter la Corée du Sud. En langage diplomatique c'est un signal fort et clair.
© La Lettre - 2004


Les services anglais ont aidé la CIA a espionner les membres de l'ONU avant le vote sur la guerre en Irak..

BRITAIN HELPED AMERICA TO ILLEGALY SPY ON THE UN

[London Observer 10.02.03]
"Britain helped America to conduct a secret and potentially illegal spying operation at the United Nations in the run-up to the Iraq war... Translators and analysts at the Government's top-secret surveillance centre GCHQ were ordered to co-operate with an American espionage 'surge' on Security Council delegations after a request from the US National Security Agency at the end of January 2003. This was designed to help smooth the way for a second UN resolution authorising war in Iraq. The information was intended for US Secretary of State Colin Powell before his presentation on weapons of mass destruction to the Security Council on 5 February... Details of the operation were first revealed in The Observer on the eve of war last year, after the leaking of a top-secret memo from the NSA requesting British help. But until today it was not known whether British spy chiefs had agreed to participate."
http://politics.guardian.co.uk/iraq/story/0,12956,1143573,00.html


Ben Laden va tenter sa chance à Star Academy !!!

OSAMA MUSIC VIDEO A HIT WITH MUSLIMS

[nineMSN 10.02.04]
A music video glorifying Osama bin Laden and containing images of the September 11 attacks in New York has become a big hit with young Muslims, the Observer newspaper said on Sunday. The song 'Dirty Kuffar' (non-believer) by a young British rapper who calls himself Sheikh Terra rails against Prime Minister Tony Blair and US President George W Bush, calling on believers to 'throw them on the fire.' ... The song starts with images of US marines in Iraq cheering as one of them shoots a wounded Iraqi lying on the floor and finishes with images of the hijacked planes flying into the World Trade Center towers in New York with sounds of the rappers laughing.
http://news.ninemsn.com.au/Entertainment/story_54832.asp


Après Klaus Barbie et Maurice Papon... the winner is (Yann)
C'est normal, pendant le génocide, Vergès habitait à Pnomh Pen et conseillait son copain Pol Pot, qu'il avait connu à l'AEC à Paris (greg)

JACQUES VERGES VA DEFENDRE KHIEU SAMPHAN

[Le Figaro 10.02.04]
L'avocat français Jacques Vergès a passé quatre jours, du 18 au 21 janvier, à Païlin, ancien bastion des Khmers rouges, pour y rencontrer Khieu Samphan. C'est au nom d'une «vieille amitié» que l'ancien président du Kampuchéa démocratique, un régime responsable de la mort de 1,7 million de Cambodgiens entre 1975 et 1979 a fait appel à Me Vergès pour qu'il assure sa défense dans le cadre d'un éventuel procès des dirigeants khmers rouges pour génocide.
http://www.lefigaro.fr/international/20040210.FIG0257.html


Pourquoi "perdu" ? Ils l'ont jamais eu ! (greg)

Kenneth Roth, Directeur exécutif de Human Rights Watch :

« LES ETATS-UNIS ONT PERDU LEUR SUPÉRIORITÉ MORALE »

[Courrier International 10.02.04]
"Le terme de guerre contre le terrorisme est dangereux. Non pas en Afghanistan ou en Irak, où, quelles qu’aient été les raisons d’intervenir, il s’agissait de guerres au sens traditionnel. Il est dangereux lorsqu’il est appliqué en dehors du champ de bataille. Dans une guerre, les gouvernements peuvent tuer des gens sans essayer de les faire prisonniers, et s’ils capturent quelqu’un, ils peuvent le détenir jusqu’à la fin de la guerre sans charges et sans procès. Ce sont des pouvoirs très dangereux lorsqu’ils sont utilisés loin des champs de bataille. De ce point de vue, le Patriot Act, voté et contrôlé par le Congrès, est moins inquiétant que les décisions prises par l’administration dans le cadre de la guerre contre le terrorisme. Avec des abus comme le camp de Guantánamo ou les pratiques d’interrogatoires employées sur la base de Bagram, en Afghanistan, les Etats-Unis ont perdu leur supériorité morale. Cela a contribué à la perte de considération pour les Etats-Unis ces deux dernières années. Washington a tort de considérer le droit international comme une limite à la puissance américaine plutôt que comme une projection naturelle de valeurs qu’ils partagent avec la plupart de leurs alliés à travers le monde."
http://news.courrierinternational.com/re?l=nwwutXsy7i8X8



LIBERTES PUBLIQUES - LSQ - LSI - LEN - CENSURE

MICROSOFT S'INTÉRESSE AUX PUCES RFID DE LA GRANDE DISTRIB'

[Neteconomie 09.02.04]
Le numéro un mondial du logiciel travaille activement au développement de solutions RFID, ou radio tags, intégrées aux produits de grande consommation.
http://www.neteconomie.com/perl/navig.pl/neteconomie/infos/article/200402091 72230



DROITS D'AUTEURS - P2P - BREVETS - HACK - CRYPTAGE

PREMIERS EFFETS DE LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SUR LE COPYRIGHT AU ROYAUME-UNI

[ZDnet 10.02.04]
Un important distributeur anglais stoppe la vente d'amplificateurs de signaux conçus pour détourner les dispositifs anticopie, comme ceux de Macrovision. Conséquence directe de la directive européenne sur le copyright, transposée au Royaume-Uni.
http://www.zdnet.fr/actualites/technologie/0,39020809,39140987,00.htm


USA : DISNEY CHOISIT MICROSOFT POUR PROTEGER SES FILMS SUR INTERNET

[CBnews 10.02.04]
Selon Reuters, Disney viendrait de signer une licence lui permettant d'utiliser la technologie de protection de droit d'auteur de Microsoft pour distribuer des films sur Internet. Le géant américain prévoirait de lancer une activité de cinéma en ligne d'ici début 2005. Time Warner avait déjà signé un accord similaire avec Microsoft en mai 2003.

vide
vide
decouvrez le quotidien VOLTAIRE

VOLTAIRE
le quotidien
du Réseau Voltaire

Magazine quotidien d'analyses internationales

Depuis seize mois, le Réseau Voltaire a développé ses publications jusqu'à proposer trois services quotidiens, deux services hebdomadaires et de nombreux articles et enquêtes supplémentaires. Progressivement, nous avons constitué un ensemble d'outils de veille documentaire, d'information, d'analyse et de prospective qui, regroupés de manière cohérente, lui permettent aujourd'hui de proposer un magazine quotidien de politique internationale.

le Cartel Bush - comment fabrique t'on un president des Etats Unis - par J. Hatfield

Le Cartel Bush
("Fortunate Son" de J. Hatfield)
Traduction française

Il y a les biographies de George W. Bush écrites par les communicants de la Maison-Blanche ou les journalistes « amis ». Et il y a Le Cartel Bush, la biographie non autorisée. Celle qui explore en détail l'entourage du président des États-Unis, ses affaires, ses retournements de veste, le financement de ses campagnes électorales, son addiction à la cocaïne… L'auteur, James Hatfield, fut menacé par deux proches conseillers du président devant témoins et retrouvé peu après, mort, dans un motel. La police assure qu'il s'est suicidé. Sa famille prétend qu'il a été assassiné.
Ce document exceptionnel a été traduit en français. Le Réseau Voltaire en assure la diffusion exclusive en France
CONDOR - l'axe du mal - sortie en salles le 21 janvier

Un documentaire
de Rodrigo Vasquez
Sélection au Festival de Cannes
Sortie le 21 Janvier 2004

C'est au nom de "la lutte contre le terrorisme" qu'une opération spéciale - nom de code CONDOR - a été menée dans les années 70 et 80 en Amérique du Sud. Cette lutte lancée par le Chili après le coup d'état du 11 septembre 1973 d'Augusto Pinochet, ciblait les mouvements de gauche.
Condor devint rapidement un réseau reliant les dictatures militaires, soutenu par le département d'Etat américain et la CIA.Le film de Rodrigo Vazquez, jeune cinéaste argentin, accompagne plusieurs victimes de CONDOR, toujours à la recherche de la vérité.. Il pousse certains leaders de Condor, hélas toujours en place, à témoigner. Depuis les évènements du 11 septembre 2001, ceux-ci revendiquent ouvertement être les pionniers de l'actuel combat contre le "terrorisme international"

THE FOG OF WAR - sortie en salles le 14 janvier

Un film
de Errol Morris
avec Robert S. McNamara
Sortie le 14 Janvier 2004

Ce documentaire est l'histoire de l'Amérique vue par l'ancien Secrétaire de la Défense américaine, Robert S. McNamara, personnalité parmi les plus controversées et les plus influentes de la scène politique internationale. A travers son analyse, nous redécouvrons les événements majeurs du XXe siècle.
Du bombardement de 100 000 civils japonais à Tokyo en 1945 au risque imminent de catastrophe nucléaire pendant la crise des missiles cubains, en passant par les effets dévastateurs de la guerre du Vietnam, The Fog of war examine la psychologie et les raisonnements des décisionnaires du gouvernement qui ont envoyé les hommes au combat.



Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [ Se desabonner ] -- [Archives] -- [Contact]


FRANCOPHOLISTES, l'annuaire de toutes les listes ! - Add Me!