revue de web libertes et internets

Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [Se desabonner] -- [Archives] -- [Contact]
vide

NON A LA CENSURE - boycottez les majors liberticides !

05/05/04



SPECIAL DEDICACE

Merci Mickey de faire de la pub à Michael...

DISNEY EMPÊCHE SA FILIALE MIRAMAX DE DISTRIBUER UN FILM CRITIQUE SUR BUSH

[AFP 05.05.04]
Le groupe américain Walt Disney a interdit à sa filiale Miramax de distribuer un documentaire très critique sur le président George W. Bush réalisé par le cinéaste Michael Moore, a révélé mercredi le New York Times citant des responsables des deux sociétés. Ce documentaire, intitulé "Fahrenheit 911" et qui est en lice pour la palme d'or au prochain festival du cinéma de Cannes en mai, dénonce la politique de M. Bush avant les attaques terroristes du 11 septembre. Il décrit les liens qui existent entre la famille Bush et ses proches avec de grandes familles saoudiennes dont la famille d'Oussama ben Laden, le chef d'Al-Qaïda. Le film montre le rôle joué par l'administration américaine dans l'évacuation de membres de la famille ben Laden après les attentats du 11 septembre 2001 revendiqués par Al-Qaïda, qui ont fait près de 3.000 morts aux Etats-Unis.

(...)Personnage controversé aux Etats-Unis, Michael Moore est l'auteur de documentaires très critiques, notamment sur les armes à feu ("Bowling for Columbine"), ainsi que de deux pamphlets à l'humour féroce contre l'administration Bush. Michael Moore, qui a prévu de présenter lui-même son documentaire à Cannes, a réagi mardi à cette décision en déclarant au New York Times que "la question suivante méritait d'être posée. Cela (le blocage de son documentaire) doit-il arriver dans une société libre et ouverte où les intérêts financiers décident essentiellement de ce que le public est autorisé à regarder?".
http://fr.news.yahoo.com/040505/202/3s7np.html


Il y a aujourd'hui plus d'esclaves dans le monde que du temps de la Traîte des Noirs...vive la mondialisation !

LE TRAFIC D'ÊTRES HUMAINS EN AFRIQUE INTENSIFIÉ PAR LES CONFLITS ET DIFFICULTÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES

[AP 23.04.04]
Le trafic sexuel et le quasi-esclavage au travail de femmes et d'enfants en Afrique s'est récemment aggravé en raison des guerres en cours, de l'absence d'espoir sur l'économie et de la non-comptabilisation des naissances, selon une étude de l'UNICEF, l'agence des Nations unies pour l'enfance. La moitié des 53 gouvernements du continent noir affirment que le trafic d'êtres humains est chez eux un problème important, mais ils sont peu nombreux à réussir à cerner l'ampleur réelle du phénomène, selon l'auteur du rapport, l'expert italien Andrea Rossi. "Chaque pays représente un problème différent", a-t-il expliqué Rossi lors d'une rencontre des ministres de l'Union africaine au Bénin, avant la publication de son rapport, vendredi. "Mais sur le plan national, il y a un grave problème de collecte de données en Afrique."

Il n'existe donc aucune donnée précise sur le nombre de personnes concernées. Le chiffre de 200.000 pour la seule Afrique de l'Ouest, avancé par les militants des ONG, s'avère invérifiable, affirme-t-il. L'inefficacité de l'enregistrement des naissances, dans certains cas totalement inexistant, contribue à faciliter le trafic d'enfants, qui n'acquièrent donc jamais de nationalité, explique Rossi. Une étude distincte de l'ONU affirme qu'en Afrique sub-saharienne, plus de 70% des naissances ne seraient pas enregistrées, ce qui représenterait 17 millions d'enfants. Et 80% des pays d'Afrique font également état de "trafic intérieur", où des personnes, sans quitter le territoire, sont transportées à l'intérieur du pays pour répondre aux besoins en matière de prostitution, travail agricole ou domestique.

"Le trafic et la pauvreté sont de toute évidence liés, mais la pauvreté n'est pas la seule raison", estime-t-il. Elle rend encore pire des situations découlant de la guerre, de la répression et de la discrimination. Selon l'étude, les 3,3 millions de réfugiés et plus de 12 millions de personnes déplacées du continent africain en sont les principales victimes, plus enclins à se faire manipuler par des trafiquants qui leur promettent une vie meilleure et incapables ensuite de leur échapper. Sur le continent, les principaux pays de destination du trafic d'être humains sont le Nigeria et le Gabon.



MOBILISATION CONTRE LA DEMAGOGIE

Au cas où vous n'auriez pas entendu parler de cette proposition de loi
(souvenez vous des noms des signataires pour les prochaines élections) :

PROPOSITION DE LOI TENDANT À RÉTABLIR LA PEINE DE MORT

POUR LES AUTEURS D'ACTES DE TERRORISME,

[Assemblée nationale 01.05.04]
PRÉSENTÉE par MM. Richard DELL'AGNOLA, Olivier DASSAULT, René ANDRÉ, Jean AUCLAIR, Patrick BEAUDOUIN, Marc BERNIER, Michel BOUVARD, Ghislain BRAY, Bernard BROCHAND, Bernard CARAYON, Antoine CARRÉ, Roland CHASSAIN, Charles COVA, Jean-Claude DECAGNY, Bernard DEPIERRE, Jean-Michel FERRAND, Jean-Michel FOURGOUS, Franck GILARD, Bruno GILLES, Georges GINESTA, François GUILLAUME, Joël HART, Denis JACQUAT, Mme Maryse JOISSAINS-MASINI, MM. Jacques KOSSOWSKI, Patrick LABAUNE, Jean-Christophe LAGARDE, Pierre LANG, Lionnel LUCA, Richard MALLIÉ, Alain MARLEIX, Franck MARLIN, Jean MARSAUDON, Jacques MASDEU-ARUS, Georges MOTHRON, Etienne MOURRUT, Alain MOYNE-BRESSAND, Jacques MYARD, Mmes Béatrice PAVY, Josette PONS, MM. Xavier DE ROUX, Francis SAINT-LÉGER, André SAMITIER, Frédéric SOULIER, Guy TEISSIER, Léon VACHET et Christian VANNESTE - Députés.
http://www.assemblee-nationale.fr/12/propositions/pion1521.asp



SPECIAL VASELINE

250 milliards de dollars ! Les CON-tribuables US ont déjà mal...

UNE GUERRE BIEN PLUS ONÉREUSE QUE PRÉVU

[Ha'aretz 22.04.04 - trad. Courrier International]
L'occupation de l'Irak devrait coûter plus de 250 milliards de dollars aux contribuables américains. Les civils de Falloudjah et les officiers de l'armée de terre américaine ne sont pas les seuls à suivre avec appréhension les bombardements de l'aviation américaine. Un groupe de comptables mandatés par le Congrès américain est en train de faire les comptes de la guerre.

Mise sur pied en janvier dernier, cette équipe est dirigée par Stewart Bowen Jr. Il ressort de ses bilans mensuels que les opérations militaires actuelles menées à Falloudjah sont loin d'être les seules dépenses imprévues de la guerre en Irak. Un de ces coûts imprévus est, par exemple, le montant des contrats d'assurance vie des fonctionnaires et de leur personnel de protection. Les quatre Américains assassinés (e 31 mars) à Falloudjah faisaient partie d'une agence privée de sécurité travaillant pour le compte d'une société américaine de distribution de nourriture aux forces armées.

On estime qu'entre 15 000 et 40 000 gardes privés travaillent actuellement en Irak et sont employés par plus de 20 sociétés de sécurité étrangères. Quelque 12 000 vigiles protègent les installations pétrolières irakiennes. La plupart sont des Irakiens encadrés par une minorité d'officiers privés d'origine britannique, sud-africaine, américaine ou sud-américaine. Ces sociétés de surveillance travaillent en sous-traitance avec des consortiums pétroliers étrangers ayant décroché des contrats américains sur le marché de la reconstruction. Chaque employé de ces consortiums bénéficie de la protection de deux vigiles, lesquels gagnent chaque mois entre 500 et 2 000 dollars s'ils sont des expatriés, et entre 50 et 150 dollars s'ils sont irakiens. Les recruteurs irakiens (en général, des chefs tribaux) gagnent aussi environ 150 dollars pour chaque recrue. Pour 100 dollars de salaire, entre 15 et 20 sont dépensés à titre d'assurance vie. Il faut dire que près de 300 vigiles privés ont déjà été assassinés. Etant donné la situation, les compagnies d'assurances font grimper leurs tarifs, ce qui n'est pas sans conséquence pour l'Irak lorsqu'il s'agit de projets humanitaires et civils. Mais le gros des dépenses est évidemment militaire.

Les forces américaines ont déjà dépensé environ 143 milliards de dollars et le transfert de souveraineté ne devrait pas changer la donne. Vu l'instabilité croissante, les troupes américaines devraient maintenir de nombreux effectifs et, selon les prévisions les plus prudentes, faire grimper le coût de l'occupation à plus de 250 milliards. A titre de comparaison, le déficit budgétaire américain est de 500 milliards de dollars.
http://www.courrierinternational.fr/article.asp?obj_id=22629&provenance=zop.archives



ON LINE

SMS : UFC-QUE CHOISIR LANCE UNE JOURNEE DE BOYCOTT

[Le Figaro économie 05.05.04]
La polémique repart sur le prix des SMS, ces messages courts envoyés par téléphone mobile. Réclamée depuis des mois par les associations de consommateurs, la baisse du prix des SMS a pris une portée politique depuis que le premier ministre s'est exprimé en sa faveur, lors de sa présentation des voeux en janvier dernier.
http://www.lefigaro.fr/eco-hitech/20040505.FIG0101.html


UFC-QUE CHOISIR VEUT FAIRE TAIRE LES SMS

[01net 05.05.04]
Six mois après un premier coup de semonce, UFC-Que Choisir dénonce à nouveau les marges exorbitantes du marché des SMS. L'association lance une pétition et appelle au boycott des mini messages dimanche 9 mai.
http://www.01net.com/article/240672.html


DEFICIT DE LA SECU: LE MINISTRE DE LA SANTE S'EN PREND A LA CARTE VITALE

[ZDnet 05.05.04]
Philippe Douste-Blazy a annoncé que la future carte Vitale 2 contiendrait la photo d'identité et le dossier médical complet du patient. Problème, on sait déjà qu‚il sera physiquement impossible à intégrer dans la micropuce.
http://www.zdnet.fr/actualites/technologie/0,39020809,39151370,00.htm



INFORMATIONS GENERALES

LA PRESIDENTE DE LA RAI DENONCE L'INTERVENTIONNISME DE BERLUSCONI ET DEMISSIONNE

[Le Monde 04.05.05]
Pour la présidente de la télévision publique italienne, les prétextes ne manquaient pas, mardi 4 mai, pour donner sa démission.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-363663,0.html


EN CONFLIT AVEC BERLUSCONI, LA PRESIDENTE DE LA RAI DEMISSIONNE

[Yahoo AFP 04.05.05]
La présidente de la radio-télévision publique italienne RAI a démissionné de ses fonctions mardi, jour de l'entrée en vigueur de la réforme de l'audiovisuel, pour dénoncer le contrôle de Silvio Berlusconi sur les médias. Nommée il y a 14 mois, Lucia Annunziata, 53 ans, a expliqué qu'elle entendait protester "contre la mainmise sur la société" de la majorité de centre-droit"
http://fr.news.yahoo.com/040504/202/3s635.html


LA GENDARMERIE REVELE DES MANIPULATIONS DANS L'ENQUETE ALEGRE

[Le Monde 04.05.05]
L'inspection technique de la gendarmerie, dans un rapport remis le 21 avril à un magistrat toulousain, critique les graves irrégularités de la cellule d'enquête, dirigée par l'adjudant Michel Roussel, sur les crimes du tueur. Des procès-verbaux ont été antidatés, voire rédigés avant même l'audition des prostituées.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-363682,0.html


Élections. L’apparition des listes « 100 % altermondialistes » bouscule Attac. Et met de côté les débats de fond européens.

ATTAC. 100 % CONFUSION

[Témoignage Chrétien 05.05.04]
L’initiative provoque bien des remous au sein d’Attac. Ces vagues risquent aussi d’éclabousser les autres composantes du mouvement altermondialiste hexagonal. Dans quatre régions, une liste intitulée « 100 % altermondialistes » sera présente aux élections européennes. Au moins trois d’entre elles seront conduites par des militants d’Attac : en Île-de-France par Christophe Ventura, ancien permanent trentenaire de l’association ; dans le Sud-Ouest par Dominique Mourlane, ancien militant du PC et membre de la direction d’Attac ; dans le Nord-Ouest par Gérard Lalot, ancien élu communiste en Picardie, lui aussi adhérent d’Attac. Le mystère plane encore sur la tête de liste dans le Sud-Est (Corse, Paca et Rhône-Alpes). Les motivations de ces citoyens militants ? Œuvrer à la traduction politique des idées du mouvement altermondialiste et créer un débat de fond sur le traité constitutionnel, jugé ultra-libéral. En guise de programme, les candidats reprennent mot pour mot les « vingt-et-une exigences d’Attac » sur l’Europe et des textes de la Confédération paysanne et de la fondation Copernic.
http://www.temoignagechretien.fr/journal/article.php?num=3107&categ=FranceEurope


Silence assourdissant du Parti Socialiste français, dont Gbagbo est pourtant membre d'honneur...

GBAGBO DANS DE SALES DRAPS

[L'Humanité 06.05.04]
Mises en cause par l’ONU pour la répression de la manifestation du 25 mars les autorités de Cote d'Ivoire s’en prennent à la presse française. Trois jours après la publication par Radio France internationale (RFI) du rapport de commission d’enquête de l’ONU sur la répression de la manifestation d’opposition du 25 mars 2004, les autorités ivoiriennes tentent de se sortir de ce mauvais pas. Sans s’exprimer sur le fond des accusations graves portées contre elle, la présidence, dans un communiqué publié mardi soir, a condamné la façon dont l’information a été diffusée et adressé " la protestation la plus vive, contre cette manière sournoise avec laquelle certains médias espèrent, après l’échec militaire, mettre à mal la cohésion au sein de l’appareil d’État ".
http://www.humanite.presse.fr/journal/2004-05-06/2004-05-06-393161



PROPAGANDA STAFFEL

GEORGES BUSH INQUIETE MEME LES AMERICAINS

[Libération 05.04.04]
La grogne monte, dans les médias et l'opinion, contre la guerre en Irak et les choix du président au Moyen-Orient. George Bush inquiète même les Américains
http://www.liberation.fr/page.php?Article=202666&AG


WHAT DO WE DO NOW ?

[Howard Zinn - June, 2004 issue of The Progressive]
It seems very hard for some people--especially those in high places, but also those striving for high places--to grasp a simple truth: The United States does not belong in Iraq. It is not our country. Our presence is causing death, suffering, destruction, and so large sections of the population are rising against us. Our military is then reacting with indiscriminate force, bombing and shooting and rounding up people simply on "suspicion."

Amnesty International, a year after the invasion, reported: "Scores of unarmed people have been killed due to excessive or unnecessary use of lethal force by coalition forces during public demonstrations, at checkpoints, and in house raids. Thousands of people have been detained (estimates range from 8,500 to 15,000), often under harsh conditions, and subjected to prolonged and often unacknowledged detention. Many have been tortured or ill-treated, and some have died in custody."
http://www.commondreams.org/views04/0426-06.htm


La Guerre, stade suprème du capitalisme...

BOEING DOPÉ PAR LA GUERRE ET LE REDRESSEMENT DU SECTEUR AÉRIEN

[AFP 28.04.04]
Boeing, le numéro un mondial de l'aéronautique et de la défense, a promis une année 2004 faste, grâce aux excellentes performances de sa branche militaire, stimulée par la guerre contre le terrorisme et en Irak, mais aussi grâce à la reprise de l'aviation commerciale.Boeing a annoncé mercredi des résultats pour le premier trimestre bien meilleurs que prévu: une hausse de 6% du chiffre d'affaires à 13 milliards de dollars, et surtout un bénéfice net de 623 millions de dollars alors que le groupe avait accusé une perte de 478 millions de dollars un an plus tôt. Et le groupe est très confiant pour l'avenir, puisqu'il a augmenté de 30% sa prévision de bénéfice par action pour cette année, et de 25 cents pour l'an prochain. La première explication à cette bonne performance vient de l'envolée du secteur militaire, dopé par les besoins en matériel de défense et de renseignement du gouvernement.



CYBER-GUERRE - SONS DE BOTTES - PROPAGANDE

Malgré la fermeté de leur discours, les Américains seront-ils contraints de partir en catastrophe, comme au Vietnam ou en Somalie ?

SAUVER LA FACE NE DÉFINIT PAS UNE POLITIQUE

[Christopher Dickey - Newsweek - Courrier International 22.04.04]
Nul ne se souvient vraiment des longs adieux. Dans l'imaginaire populaire, le souvenir de la Somalie, du Liban et même du Vietnam est celui d'une armée américaine qui se rue vers la sortie après des rencontres sanglantes avec l'ennemi. Mais la vérité, c'est que nous sommes restés. Nous voulions sauver la face. Nous voulions créer ce qu'on a appelé au Vietnam un "intervalle décent" entre les terribles événements sur le terrain et l'aveu d'échec de ces guerres et de la politique qui nous a menés là.

Nul ne le dit ouvertement mais, en Irak, on a déjà commencé à chercher un "intervalle" pour sauver la face. Reste à savoir s'il sera décent.

On retrouve toujours le même processus : Washington engage des troupes dans un pays lointain pour une cause grandiose, mais il mésestime complètement la nature et l'étendue de la résistance locale. Une fois que le gouvernement s'aperçoit de cette erreur (qu'il ne reconnaît pas publiquement), il déclare qu'il ne partira pas sous la contrainte, accroît le volume des troupes sur le terrain et insiste sur la noblesse de ses idéaux. Dans le même temps, il s'efforce comme un fou de transférer la charge des combats en première ligne à des recrues locales ou à des forces internationales. Puis il se retrouve frappé par une lourde action terroriste ou insurrectionnelle alors qu'il ne s'y attendait pas. Il promet de se montrer résolu, mais tout le monde sur le terrain voit bien qu'il fait des pieds et des mains pour trouver la sortie.

En Somalie, la plupart des unités américaines ne sont parties que quatre mois après la terrible bataille du Faucon noir, qui a coûté la vie à 18 soldats américains (et à 1 200 Somaliens), en octobre 1993. Au Liban, 241 marines ont péri dans un attentat suicide contre leur caserne en octobre 1983, mais les forces américaines n'ont quitté le terrain qu'en février de l'année suivante, lorsqu'une brigade qu'ils avaient formée pour prendre leur place s'est mutinée contre le gouvernement soutenu par Washington et a rallié les milices chiites. Les analogies avec le Vietnam sont en général exagérées. Mais, au train où vont les choses, on n'a aucun mal à imaginer que le moment viendra où la "zone verte" (zone sécurisée de Bagdad où sont installées les autorités américaines et irakiennes) sera le théâtre d'une évacuation à la manière de Saigon.

Frank Snepp, un ancien responsable de la CIA - dont l'ouvrage "Decent Interval" (Sauve qui peut, Balland, 1979), un témoignage direct de l'effondrement du Sud-Vietnam, est devenu un classique - m'a écrit dans un courriel être hanté par les parallèles entre la situation de l'époque et celle d'aujourd'hui. "Songez à l'année 1963 : des extrémistes religieux sèment le chaos dans les rues ; les Etats-Unis se demandent s'il faut injecter davantage d'hommes pour soutenir un régime éloigné de la population que nous avons créé de toutes pièces, écrit-il. Songez à l'année 1969 : nous voulons à tout prix nous sortir de là et nous essayons de confier les opérations de sécurité aux forces locales qui préfèrent nous laisser combattre à leur place. L'intervalle décent de la période de cessez-le-feu, les années 1973 à 1975, tout comme la phase actuelle en Irak, n'est rien de plus qu'une couverture pour nous donner le temps de nous retirer élégamment, sans perdre la face. Et, pendant les années que j'ai passées au Vietnam, j'ai rencontré des centaines d'Ahmed Chalabi, des hommes qui cherchaient à gagner nos faveurs en flattant nos désirs, en nous abreuvant de 'renseignements' qui correspondaient à ce que nous souhaitions entendre."

La grande différence entre le Vietnam et l'Irak est que le processus "erreur de jugement-révélation-tentative de fuite-effondrement" se déroule beaucoup plus vite. Entre le choc de l'offensive du Têt et la chute de Saigon, il s'est écoulé un intervalle de sept ans. Compte tenu des événements de ces derniers jours en Irak, on peut vraiment se demander si la résolution américaine durera sept mois. Je fais partie de ceux qui pensent qu'il le faut. A l'heure du terrorisme mondial, où tout accrochage dans un bidonville irakien devient une allégorie diffusée par satellite de la force ou de la faiblesse américaine, il faut briser le modèle établi au Vietnam, au Liban et en Somalie.

Mais, soyons réalistes, rien de ce que le gouvernement a fait jusqu'à présent ne marche. Tant que le président Bush et John Kerry se chamailleront sur ce qu'il faut faire en Irak, ou plutôt sur ce qui a été fait, la position des Etats-Unis sera fragilisée. S'il y a un autre dénominateur commun à la Somalie, au Liban et au Vietnam, c'est que la confiance du public dans l'issue des combats a pris fin avant celle des soldats. Aurions-nous mieux fait de ne pas aller en Irak ? Oh que oui ! Devons-nous faire marche arrière ? Non. Mais il faut que nous - et les Irakiens et leurs voisins - ayons une image plus claire, et vite, du point où tout cela est censé mener.
http://www.courrierinternational.fr/article.asp?obj_id=22625&provenance=zop.archives


Next "step" ... Cuba ?

CUBA: BUSH FOURBIT SES ARMES

[L'Humanité 05.05.04]
Une commission gouvernementale américaine présidée par Colin Powell propose une série de mesures pour abattre le régime castriste.
http://www.humanite.presse.fr/journal/2004-05-05/2004-05-05-393093


LE SCANDALE DE LA TORTURE MENACE DIRECTEMENT L'EQUIPE DE M.BUSH

[Le Monde 05.05.04]
L'administration Bush affronte la crise la plus grave qu'elle ait connue, et le secrétaire à la défense, Donald Rumsfeld, apparaît comme un ministre en sursis. Face aux ravages provoqués par ce scandale, M. Bush a décidé d'accorder des entretiens aux télévisions arabes, tandis que M. Powell promet que justice sera faite.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3222,36-363653,0.html


LETTRE OUVERTE DE 60 DIPLOMATES ETATS-UNIENS A GEORGE W. BUSH

[Voltaire 05.05.04]
Emboîtant le pas à leurs confrères britanniques, 60 fonctionnaires du service diplomatique en activité ou retraités, ainsi qu'une dizaine de personnalités diverses des États-Unis, ont adressé une lettre ouverte au président George W. Bush. Ils y expriment leur opposition à son soutien inconditionnel du plan de Sharon pour les territoires occupés. Ils l'accusent d'avoir renoncé à l'impartialité qui caractérisait jusqu'à présent la politique US au Moyen-Orient et de soutenir Sharon en dépit des lois internationales et résolutions de l'ONU. Cette lettre a été diffusée par le Washington Report on Middle East Affairs.
http://www.reseauvoltaire.net/article13753.html


IRAK: LA STRATEGIE DE BUSH AU MOYEN-ORIENT MENACEE

[le Figaro 05.05.04]
Les images des sévices infligés aux détenus de la prison d'Abou Ghraïb ne quittent pas la une des médias aux Etats-Unis, alors que cinq enquêtes ont été ouvertes
http://www.lefigaro.fr/international/20040505.FIG0059.html


L'INCOMPREHENSION S'ACCROIT DANS LE MONDE ARABE

[le Figaro 05.05.04]
Le dossier irakien n'a fait que nourrir un peu plus la vieille méfiance des pays arabes envers les États-Unis assise sur la position de Washington dans le conflit israélo-palestinien
http://www.lefigaro.fr/international/20040505.FIG0071.html

http://www.lefigaro.fr/international/20040505.FIG0072.html


A LONDRES, LES DEGATS DANS L'OPINION SONT IRREPARABLES

[le Figaro 05.05.04]
L'opinion britannique est divisée entre sceptiques et indignés
http://www.lefigaro.fr/international/20040505.FIG0060.html


sans blague .. Tony Blair rêve de se casser ? ;-))

TONY BLAIR, SEPT ANS DE POUVOIR ET DE FORTES RUMEURS DE DEPART

[Libération 05.05.04]
Opposants et fidèles spéculent sérieusement sur l'avenir du Premier ministre.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=202656



LIBERTES PUBLIQUES - LSQ - LSI - LEN - CENSURE

UN VIRUS LIBERTICIDE

[LE MONDE 05.05.04]
LA LIBERTÉ de la presse ne doit pas être violée en catimini comme l'ont fait les députés et les sénateurs en entérinant l'ultime mouture du projet de loi sur l'économie numérique. Sans crier gare, ils y ont introduit un virus, une disposition qui, en se propageant, risque de nuire à la liberté sur Internet.

Actuellement, la loi sur la presse donne trois mois à celui qui s'estime injustement mis en cause pour demander un droit de réponse ou saisir la justice. Ce délai est bref, mais c'est voulu. Il met les journaux à l'abri de poursuites et de condamnations à répétition dont certains ne se relèveraient pas. D'autres dispositions, particulières aux procès de presse, procèdent du même esprit : éviter d'entraver la liberté d'expression, et même de dénonciation, des journaux dont c'est aussi la mission. La loi qui prévoit ces dispositions est dite "sur la liberté de la presse". Son intitulé et son millésime, 1881, rappellent qu'il s'agit d'une conquête de la République.

Le 8 avril, lors de l'examen en seconde lecture du projet de loi pour la confiance dans l'économie numérique, le Sénat a adopté un amendement qui réduit à presque rien, pour la presse en ligne, le garde-fou de trois mois institué par ce texte emblématique. Le même amendement a été entériné trois semaines plus tard à huis clos par la commission mixte paritaire qui réunit des représentants des deux Assemblées. Il aura force de loi si le Parlement l'adopte tel quel lors de l'ultime vote du texte prévu le jeudi 6 mai sous la houlette de Patrick Devedjian, le ministre de l'industrie. Ce texte controversé prévoit que le droit de réponse applicable à un article publié sur Internet pourra s'exercer tant que cet article sera "accessible au public" et non dans les trois mois qui suivent sa mise en ligne.

Prenons le cas du million d'articles parus dans Le Mondedepuis 1987, que les internautes peuvent consulter sur lemonde. fr. Si chacune des personnes mises en cause ou simplement citées – car telle est la loi – dans ces centaines de milliers d'articles décidait d'exercer son droit de réponse, lemonde.fr n'aurait plus qu'à fermer boutique. Idem pour les autres médias en ligne...

Un régime un peu différent est prévu pour les articles susceptibles de déclencher des poursuites judiciaires, lorsque, par exemple, une personne se prétend diffamée ou invoque une atteinte à la présomption d'innocence. En pareil cas, si l'article mis en ligne est le même que celui publié sur support papier, le droit actuel – le délai de trois mois – continuerait de s'appliquer.

Cette concession n'en est pas une pour qui connaît la réalité de la presse en ligne. Certains médias n'existent que sous forme numérique. D'autres sont des médias mixtes où coexistent articles tirés d'un support papier et articles rédigés exclusivement pour le Net. Les priver de la prescription de trois mois serait une forme de censure, une mesure liberticide qu'explique mais ne justifie pas le foisonnement d'Internet.
http://www.lemonde.fr/web/recherche_resumedoc/1,13-0,37-852232,0.html


INTERNET: LA LIBERTE DE LA PRESSE EN FRANCE REMISE EN QUESTION

[Lettre ouverte au Premier Ministre]
Monsieur le Premier Ministre, Messieurs les Ministres de l'Industrie et de la Culture, lors du débat sur le projet de loi pour la Confiance dans l'Economie Numérique, le Sénat a adopté le 8 avril 2004 l'amendement du sénateur Trégouët modifiant fondamentalement le délai de prescription de trois mois pour les infractions de presse. La Commission Mixte Paritaire a maintenu cet amendement, bien que la presse l'ait alertée des risques d'un tel amendement.

Monsieur le Premier Ministre, Messieurs les Ministres de l'Industrie et de la Culture, le GESTE, Groupement des Editeurs de Services en Ligne, en appelle à votre arbitrage pour que cet amendement soit retiré.
http://www.geste.fr/communiques/comm_34.htm


WE ARE ALL SECURITY CUSTOMERS

[Zone Hackers 05.05.04]
National security is a hot political topic right now, as both presidential candidates are asking us to decide which one of them is better fit to secure the country. Many large and expensive government programs--the CAPPS II airline profiling syst...
http://www.zone-h.org/en/news/read/id=4211/



LUTTE CONTRE LE POLLUPOSTAGE - OPT IN

L'équipe NetsKy a travaillé avec la NSA a plusieurs reprises alors ce ne serait pas étonnant qu'ils inventent un virus renifleur...

NETSKY AUTHORS POSSIBLY PENNED SASSER

[Zone Hackers 05.05.04]
The unknown team of programmers who created the latest variant of the Netsky virus claim to be the authors of the Sasser worm--and researchers have found evidence that supports that assertion. The programmers, who have referred to themselves as...
http://www.zone-h.org/en/news/read/id=4210/


.:: LE CONDOR IS BACK

[Zataz 05.05.04]
Kévin Mitnick, le plus médiatique des pirates, aide la police à traquer... un adolescent.
http://www.zataz.com/index.php?action=news&id=5616



DROITS D'AUTEURS - P2P - BREVETS - HACK - CRYPTAGE

les casse-couilles sont de retour ....

Le SNEP OPTE POUR UN TON RADICAL DANS SA NOUVELLE CAMPAGNE ANTI-PIRATAGE

[CBnews 05.05.04]
Alors que le marché du disque a enregistré un recul de -21,4% de ses ventes en valeur, -20,3% en volume au cours du premier trimestre 2004, le Syndicat National de l'Edition Phonographique (SNEP) vient de lancer sa nouvelle campagne de communication anti-piratage, signée par l'agence No Good Industry, afin de prévenir une "dernière fois" les Internautes des risques encourus en cas de téléchargement illicite de fichiers musicaux. Avant d'en venir à des mesures beaucoup plus drastiques d'ici l'été, comme Hervé Rony, Dg du SNEP, l'avait déjà annoncé à la presse.
http://www.toutsurlacom.com/index.php?op=modload&file=article&aid=23374


C'est de l'arnaque ! Moi j'ai dénonçé mon patron et bien non seulement personne n'est jamais venu mais en plus j'ai pas touché la prime...

LA BSA VEUT SENSIBILISER LES PME CONTRE LE PIRATAGE LOGICIEL

[JDN 05.05.05]
Une campagne de 300 000 euros financée par la Business Software Alliance entend attirer l'attention des dirigeants de PME sur cette dérive qui, depuis cinq ans, ne s'est pas résorbée en France
http://solutions.journaldunet.com/0405/040505_bsa.shtml


L'INDUSTRIE DU DISQUE A UN DOIGT D'ATTAQUER LES INTERNAUTES

[01net 05.05.04]
L'édition musicale et les maisons de disques lancent une dernière campagne de sensibilisation contre le piratage. Avant de lancer les premières poursuites judiciaires.
http://www.01net.com/article/240608.html


LES MAISONS DE DISQUES MENACENT LES INTERNAUTES DE POURSUITES JUDICIAIRES

[Le Monde 05.05.04]
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3246,36-363627,0.html


PIRATAGE : LA REPRESSION COMME SEULE REPONSE

[Le Figaro économie 05.05.04]
http://www.lefigaro.fr/eco-medias/20040505.FIG0250.html


DROITS D'AUTEURS : VERS LA FIN DE LA COPIE PRIVEE

[Le Figaro économie 05.05.04]
http://www.lefigaro.fr/eco-medias/20040505.FIG0252.html


L'INDUSTRIE DU DISQUE CHARGE LES PIRATES

[Libération 05.05.04]
Une campagne d'information menace les internautes de poursuites.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=202615



TECHNOLOGIE - LOGICIEL LIBRE - PtoP - INTERNET CITOYEN

MISE À JOUR CRITIQUE POUR MAC OS X

[Silicon.fr 05.05.04]
Apple met à jour son système d'exploitation Mac OS X qui présenterait plusieurs vulnérabilités
http://www.silicon.fr/click.asp?ID=4934&news=295


DIALOGUE NORD-SUD SUR FONDS DE SOLIDARITÉ NUMÉRIQUE

[01net 05.05.04]
Paris, Tunis et Rome adhèrent au Fonds de solidarité numérique. Une initiative de collectivités locales du monde entier visant à réduire l'écart technologique entre pays riches et pays pauvres.
http://www.01net.com/article/240611.html


MANDRAKE LINUX 10.0 : PLUS SIMPLE ET PLUS RICHE

[01net 05.05.04]
La version 10 de l‚OS Mandrake Linux compte sur son ergonomie et ses nombreuses fonctions pour remplacer Windows sur les PC.
http://www.01net.com/article/240595.html


FRANCE : 44,8 % DES FOYERS FRANÇAIS POSSÈDENT UN ORDINATEUR

[JDN 05.05.04]
11,201 millions de foyers français, soit 44,8 % des foyers, sont équipés d'un micro-ordinateur au premier trimestre 2004 selon Médiamétrie. Le taux de connexion Internet est lui de 29,2 %.
http://www.journaldunet.com/cc/02_equipement/equip_pc_fr.shtml

vide
vide
S 21, la machine de mort khmer rouge - sortie en salles le 11 fevrier

S 21, la machine de mort
khmer rouge

Sortie le 11 Fevrier 2004

Rithy Panh : un homme face au génocide khmer : "Etre un passeur de mémoire me rend vie..." Rithy Panh avait 11 ans quand les Khmers rouges l'ont envoyé dans un camp. Rescapé parmi deux millions de fantômes, depuis, il filme. S 21, la machine de mort khmère rouge est ce récit de l'enfer.

decouvrez le quotidien VOLTAIRE

VOLTAIRE
le quotidien
du Réseau Voltaire

Magazine quotidien d'analyses internationales

Depuis deux ans le Réseau Voltaire a développé ses publications jusqu'à proposer trois services quotidiens, deux services hebdomadaires et de nombreux articles et enquêtes supplémentaires. Progressivement, nous avons constitué un ensemble d'outils de veille documentaire, d'information, d'analyse et de prospective qui, regroupés de manière cohérente, lui permettent aujourd'hui de proposer un magazine quotidien de politique internationale.

le Cartel Bush - comment fabrique t'on un president des Etats Unis - par J. Hatfield

Le Cartel Bush
("Fortunate Son" de J. Hatfield)
Traduction française

Il y a les biographies de George W. Bush écrites par les communicants de la Maison-Blanche ou les journalistes « amis ». Et il y a Le Cartel Bush, la biographie non autorisée. Celle qui explore en détail l'entourage du président des États-Unis, ses affaires, ses retournements de veste, le financement de ses campagnes électorales, son addiction à la cocaïne… L'auteur, James Hatfield, fut menacé par deux proches conseillers du président devant témoins et retrouvé peu après, mort, dans un motel. La police assure qu'il s'est suicidé. Sa famille prétend qu'il a été assassiné.
Ce document exceptionnel a été traduit en français. Le Réseau Voltaire en assure la diffusion exclusive en France

THE FOG OF WAR - sortie en salles le 14 janvier

Un film
de Errol Morris
avec Robert S. McNamara
Sortie le 14 Janvier 2004

Ce documentaire est l'histoire de l'Amérique vue par l'ancien Secrétaire de la Défense américaine, Robert S. McNamara, personnalité parmi les plus controversées et les plus influentes de la scène politique internationale. A travers son analyse, nous redécouvrons les événements majeurs du XXe siècle.
Du bombardement de 100 000 civils japonais à Tokyo en 1945 au risque imminent de catastrophe nucléaire pendant la crise des missiles cubains, en passant par les effets dévastateurs de la guerre du Vietnam, The Fog of war examine la psychologie et les raisonnements des décisionnaires du gouvernement qui ont envoyé les hommes au combat.

CONDOR - l'axe du mal - sortie en salles le 21 janvier

Un documentaire
de Rodrigo Vasquez
Sélection au Festival de Cannes
Sortie le 21 Janvier 2004

C'est au nom de "la lutte contre le terrorisme" qu'une opération spéciale - nom de code CONDOR - a été menée dans les années 70 et 80 en Amérique du Sud. Cette lutte lancée par le Chili après le coup d'état du 11 septembre 1973 d'Augusto Pinochet, ciblait les mouvements de gauche.
Condor devint rapidement un réseau reliant les dictatures militaires, soutenu par le département d'Etat américain et la CIA.Le film de Rodrigo Vazquez, jeune cinéaste argentin, accompagne plusieurs victimes de CONDOR, toujours à la recherche de la vérité.. Il pousse certains leaders de Condor, hélas toujours en place, à témoigner. Depuis les évènements du 11 septembre 2001, ceux-ci revendiquent ouvertement être les pionniers de l'actuel combat contre le "terrorisme international"



Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [ Se desabonner ] -- [Archives] -- [Contact]


FRANCOPHOLISTES, l'annuaire de toutes les listes ! - Add Me!