revue de web libertes et internets

Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [Se desabonner] -- [Archives] -- [Contact]
vide

NON A LA CENSURE - boycottez les majors liberticides !

08/05/04



MOBILISATION CONTRE LA LEN

Aux prochaines élections, votez pour ceux qui s'engageront à abolir la LEN... c'est un bon critère de choix.

LA LEN EST DÉFINITIVEMENT ADOPTÉE PAR LES DÉPUTÉS

[Silicon.fr 07.05.04]
Après examen par les commissions mixtes paritaires, les problèmes les plus sensibles ont été réglés. Mais de nombreux domaines provoquent encore la colère des internautes et des acteurs du secteur
http://www.silicon.fr/click.asp?ID=4961&news=298


L'ASSEMBLÉE NATIONALE VALIDE LE TEXTE DE COMPROMIS SUR LA LCEN

[ZDnet 07.05.04]
Les députés de la majorité sont restés sourds aux multiples protestations qui leur ont été adressées au sujet de deux mesures du projet de loi: la prescription des délits de presse et la responsabilité des hébergeurs. Au tour des sénateurs dans une semaine.
http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39151706,00.htm


"LA LEN NE NOUS INSPIRE PAS CONFIANCE"

[JDN 07.05.04]
Le président de la Ligue des Droits de l'Homme, dénonce plusieurs éléments du projet de loi sur la confiance dans l'économie numérique et demande au Conseil constitutionnel d'intervenir.
http://www.journaldunet.com/tribune/040507tubiana.shtml


LA LEN ADOPTÉE EN DERNIÈRE LECTURE PAR LES DÉPUTÉS

[01net 07.05.04]
Le projet de loi sur la confiance dans l'économie numérique a été adopté définitivement par l'Assemblée nationale jeudi 6 mai. Le groupe socialiste a soutenu sans succès une motion d'irrecevabilité contre une disposition du texte (portant sur la responsabilité des hébergeurs de contenus) qui selon lui « méconnaît la liberté de communication » . La LEN devrait être examinée le 13 mai prochain au Sénat. Une fois la navette parlementaire terminée, socialistes et communistes sont résolus à former un recours devant le Conseil constitutionnel.
http://www.01net.com/article/240801.html


ACCORD DEFINITIF POUR LA LOI SUR L'ECONOMIE NUMERIQUE

[La Tribune 07.05.04]
Députés et sénateurs se sont mis d'accord sur ce texte, qui fonde le droit d'Internet. Le vote des députés est intervenu ce matin, celui des sénateurs est attendu la semaine prochaine.

Avant-dernière étape avant lancement. Le projet de loi sur l'économie numérique (LEN) qui vient d'être discuté en commission mixte paritaire (CMP) a été voté hier matin par les députés. Les sénateurs devraient y donner leur aval le 13 mai prochain. La commission est tombée d'accord sur la responsabilité des hébergeurs de sites Internet. "Les sites d'hébergement ne sont pas responsables a priori des contenus hébergés sur leur pages, ils le sont seulement lorsqu'un contenu illicite est soumis à leur connaissance", explique le rapporteur du texte, Jean Dionis du Séjour.

Les hébergeurs et les fournisseurs d'accès Internet devront d'abord mettre en évidence sur le site un dispositif permettant aux internautes d'agir face aux contenus "odieux". Lorsqu'un internaute leur signalera un contenu à problème, ils pourront soit en rendre impossible l'accès, pour un contenu au caractère illicite "manifeste", soit informer les autorités. S'ils n'agissent pas, ils seront alors tenus pénalement responsable.

Autodiscipline. "Il s'agit d'autodiscipliner la profession", explique le corapporteur Bruno Sido. Or, pour les associations, cette autodiscipline pose problème. "La première réaction des hébergeurs sera de barrer la route à tous les sites litigieux", explique Julien Pain, qui s'occupe des questions de liberté de la presse sur Internet au sein de Reporters sans frontières. Il est vrai que même l'Association des fournisseurs d'accès et de services Internet (AFA) avait soulevé devant les parlementaires la difficulté de juger de la licité des sites, pour ensuite se soumettre à leur avis.

Autre point polémique du texte : l'amendement du sénateur UMP René Tregouët, également confirmé en CMP, place le début du délai de prescription des contenus publiés sur Internet au moment où ces derniers sont retirés de la Toile. Selon la loi sur la presse de 1881, le délai de prescription des contenus papier court à partir de leur diffusion. Ainsi, les détracteurs du nouvel amendement craignent qu'un auteur sur le Net puisse être responsable "toute sa vie". C'est pourquoi Reporters sans frontières espère maintenant que le Parti socialiste saisira le Conseil constitutionnel afin de permettre un retour en arrière au moins sur ces deux points.


.:: ON L'A DANS LEN

[Zataz 07.05.04]
Le projet de Loi sur la Confiance dans l'Economie Numérique (LCEN) sur de bonne voies.
http://www.zataz.com/index.php?action=news&id=5649


LOI NUMÉRIQUE : LE PROJET LEN EST DÉFINITIVEMENT ADOPTÉ PAR L‚ASSEMBLÉE

[Neteconomie 07.05.04]
Malgré l‚opposition PS-PCR-Verts, le projet de loi sur l'économie numérique (LEN) a été définitivement adopté jeudi par l'Assemblée nationale.
http://www.neteconomie.com/perl/navig.pl/neteconomie/infos/article/20040506162044



ON LINE

CVFM CRÉE UN CENTRE D'INFORMATION SUR LA LIBÉRALISATION DES DOMAINES EN ..FR

[Neteconomie 07.05.04]
A quelques jours de la libéralisation des noms de domaines en .fr, CVFM annonce la publication d'un centre d'information sur le sujet
http://www.neteconomie.com/perl/navig.pl/neteconomie/infos/article/200405061 21346


Pas étonnant, rien qu'en ce moment, sur le tracker "darkside" il y a au moins 10 serveurs P2P offrant des warez dont l'IP indique qu'ils se trouvent sur une bécane de Sup Télécom Paris...

TÉLÉCOM PARIS DÉFEND LE PEER-TO-PEER

[01net 07.05.04]
L'école d'ingénieurs critique l'idée d'une taxation de l'upload pour dédommager les ayants droit lésés par le partage de fichiers. Mais elle ne propose pas d'autre modèle.
http://www.01net.com/article/240806.html



INFORMATIONS GENERALES

Bof ! C'est même pas le 10è du coût de la guerre en Irak...

LE CHIFFRE DU JOUR : 11,1 milliards d'euros

[L'expansion 07.05.04]
Le montant « historique » du déficit de l'assurance maladie en 2003 C?est un record : sous l?effet d?une forte hausse des dépenses de santé et d?une
http://www.lexpansion.com/art/2431.75612.0.html


Vous noterez que Greenspann s'inquiète du coût de la sécurité sociale et des retraites, mais ne parle pas du budget militaire...

GREENSPAN WARNS OF BUDGET DEFICIT CONSEQUENCES

[L.A. Times 07.05.04]
"Federal Reserve Chairman Alan Greenspan warned Thursday that the nation would soon have to face the consequences of a mushrooming federal budget deficit as the benefits of globalization fade and the costs of providing government retirement and medical benefits to aging baby boomers grows," the Los Angeles Times reports "The nation's central bank chief, in a speech televised to bankers gathered in Chicago, repeated previous concerns about the dangers posed by the federal budget deficit, which is projected to account for about 4.5% of the nation's gross domestic product this year."
http://www.latimes.com/business/la-fi-greenspan7may07,1,5653460.story?coll=la-headlines-business


LA CHARTE DE L'ENVIRONNEMENT ADOPTEE

[Le Figaro 07.05.04]
Les députés de la majorité, jusque-là divisés, ont trouvé un accord
http://www.lefigaro.fr/politique/20040507.FIG0174.html



SPECIAL EXTREME-ORIENT

LE JAPON DANS LA TEMPETE IRAKIENNE

[Libération 06.05.04]
http://www.liberation.fr/page.php?Article=202929



ISRAEL PALESTINE LA PAIX MAINTENANT ?

PLAN, FEUILLE ET DÉSESPOIR

[RFI Edito international, 04/05/2004]
Ariel Sharon persiste et signe. Au lendemain du net rejet de son plan de séparation unilatérale d'avec les Palestiniens, le premier ministre israélien travaille à un plan B «pour trouver le consensus», dit-il. Le plan initial prévoyait le retrait israélien de la bande de Gaza et l'évacuation de ses 21 colonies, l'évacuation de quatre colonies isolées du nord de la Cisjordanie et le rattachement à Israël des grands blocs de colonies de ce territoire, ainsi que la poursuite de la construction du mur qui coupe la Cisjordanie en morceaux.

(...) S'inspirant d'une lettre récemment envoyée par 52 anciens diplomates britanniques pour engager Tony Blair à revoir sa politique au Proche-Orient, d'anciens hauts fonctionnaires américains font actuellement circuler une pétition demandant au président George Bush de reconsidérer d'urgence le soutien inconditionnel des Etats-Unis à Israël. «Votre soutien inqualifiable aux assassinats extra-judiciaires de Sharon», affirment les! signataires, «au mur de séparation identique à celui qui avait été construit à Berlin, aux dures mesures militaires dans les territoires occupés et maintenant votre appui au plan unilatéral de Sharon coûtent à notre pays sa crédibilité, son prestige et ses amis», fin de citation.

Quoiqu'il en soit, aujourd'hui à New York, les parrains de la Feuille de route ne pourront éviter de revenir au préambule de leur texte; à savoir l'arrêt des violences de part et d'autre, mais aussi l'arrêt simultané de la construction des colonies, des colonies israéliennes - fabriques de violences, de destruction et de désespoir.
http://www.rfi.fr


Nouvel ordre mondial

DANIEL PIPES, EXPERT DE LA HAINE

[Voltaire 04.05.04]
Expert incontournable aux États-Unis des plateaux de télévision et des pages opinions des grands quotidiens, Daniel Pipes est devenu le théoricien mondial de l'islamophobie. Fils de Richard Pipes, le soviétologue qui relança la course aux armements sous la présidence Ford, et fils spirituel de Robert Strausz-Hupé, le visionnaire du nouvel ordre mondial, il anime une kyrielle d'instituts stratégiques. On lui doit les concepts à la mode de « nouvel antisémitisme », de « militants de l'islam » et de « conspirationisme ». Partisan de l'écrasement des Palestiniens, il a été nommé par George W. Bush administrateur de l'Institut des États-Unis pour la paix.
http://www.reseauvoltaire.net/article13765.html



PROPAGANDA STAFFEL

Un fusible saute

L'ÉCHEC DE LA «COM» ÉTATS-UNIENNE

[Voltaire 06.05.04]
Margaret DeB. Tutwiler a démissionné de ses fonctions de sous-secrétaire d'État à la propagande après le scandale des photographies de cercueils de GI's morts en Irak et de tortures à la prison d'Abou Gharib. Washington, qui avait fondé de grands espoirs dans ses compagnes de communication en direction du monde arabe, ne sait plus comment restaurer son image. Des millions de dollars ont été dépensés en vain depuis les attentats du 11 septembre : les États-Unis ne parviennent pas à la fois à mener leur guerre des civilisations et à se faire aimer de leurs victimes. L'Empire refuse d'assumer son cynisme et veut encore se persuader qu'il incarne le Bien aux yeux de l'humanité.

Magaret DeB. Tutwiler a jeté l'éponge. Dans un bref communiqué, elle a annoncé qu'elle démissionnait de son poste de sous-secrétaire d'État en charge de la Diplomatie publique pour devenir directrice de la communication de la Bourse de New York. Depuis quatre mois et demi, elle tentait de « vendre » l'image des États-Unis au monde en général et au public arabe en particulier. Mais les conflits bureaucratiques, les incohérences stratégiques et surtout les photographies de cercueils de GI's et de tortures à Abou Gharib ont eu raison de sa patience. Des millions de dollars ne peuvent masquer la réalité de la politique étrangère de Washington.

Il est peu probable que Colin L. Powell parvienne à pourvoir le poste. Déjà, Charlotte Beers, la célèbre publicitaire du riz Uncle Bens, avait abandonné ses fonctions à l'issue d'une année de mandat et il avait fallu plusieurs mois pour la remplacer. Personne ne souhaite plus jouer les kamikazes : tout effort se retourne contre celui qui l'entreprend. Ainsi, Madame Tutwiler avait-elle organisé, il y a quelques mois, une visite guidée de la prison d'Abou Gharib à l'attention des journalistes. Il s'agissait d'illustrer la libération de l'Irak en montrant la normalisation d'une prison qui avait été un symbole de la dictature de Saddam Hussein. L'agent de relations publiques expliqua à la presse que l'on se sentait si bien dans cette prison depuis qu'elle était tenue par la Coalition que certains détenus ne voulaient plus en partir. Mais voilà, c'était toujours un centre de torture et Madame Tutwiler était la seule à ne pas le savoir. Les photos des sévices administrés par la 800e brigade ont été reprises dans la presse avec les commentaires anachroniques du service de relations publiques.

Le problème est plus profond qu'il n'y paraît : la politique de Washington est le fruit d'un équilibre instable entre groupes de pression. Sur tous les sujets, il n'y a donc pas une stratégie, mais plusieurs, qui sont conduites parallèlement. Selon les moments, c'est tel ou tel groupe qui l'emporte. Or, on ne peut « vendre » ces atermoiements à l'opinion publique internationale. La seule stratégie à long terme, acceptée par toutes les composantes du pouvoir, c'est la domination impériale. Mais, par définition, la domination s'impose par la force et aucune publicité ne peut la rendre séduisante
http://www.reseauvoltaire.net/imprimer13779.html


Les sévices infligés par les tortionnaires G.I. en disent long sur leur propre psychisme... sexualité réprimée, homosexualité refoulée, désir de puissance, sadisme... mais là c'est assez difficile à qualifier:

ELDERLY IRAQI WOMAN PRISONER RIDDEN LIKE A DONKEY BY US SOLDIERS

[Newsday 07.05.04]
"U.S. soldiers who detained an elderly Iraqi woman last year placed a harness on her, made her crawl on all fours and rode her like a donkey, Prime Minister Tony Blair's personal human rights envoy to Iraq said Wednesday... (Ann Clwyd) said the Iraqi woman was arrested in Iraq in July and accused of having links to a former member of Saddam Hussein's regime - a charge she denied. The abuse occurred last year in Baghdad's Abu Ghraib prison and at another coalition detention center, Clwyd said. 'She was held for about six weeks without charge,' the envoy told Wednesday's Evening Standard newspaper. 'During that time she was insulted and told she was a donkey. A harness was put on her, and an American rode on her back.'"
http://www.newsday.com/news/nationworld/world/wire/sns-ap-britain-iraq-us-prisoner-abuse,0,5658206.story?coll=sns-ap-world-headlines



Des pratiques dignes d'une dictature...

ARMY HID IRAQI PRISONERS FROM RED CROSS

[Guardian 06.05.04]
"US military policemen moved unregistered Iraqi prisoners, known as 'ghost detainees,' around an army-run jail at Abu Ghraib, in order to hide them from the Red Cross, according to a confidential military report. The report on abuses at Abu Ghraib prison - a copy of which was obtained by the Guardian - described the practice of hiding prisoners as 'deceptive, contrary to army doctrine, and in violation of international law.' ... 'On at least one occasion, the 320th MP Battalion at Abu Ghraib held a handful of "ghost detainees" for OGAs that they moved around within the facility to hide them from a visiting International Committee of the Red Cross (ICRC) survey team.' Amanda Williamson, an ICRC spokeswoman, said its prison inspectors were not aware that prisoners had been hidden from them."
http://www.guardian.co.uk/Iraq/Story/0,2763,1209681,00.html


LA COLERE MONTE A PROPOS DES PRISONNIERS IRAKIENS

[RFI Revue de presse internationale, 04/05/2004]
«La colère monte à propos de la question des prisonniers irakiens», titre en Une le quotidien américain international Herald Tribune, pour qui ces abus sont un «outrage au monde musulman». Et d'ailleurs, estime l'éditorial de ce journal, c'est «autant de cadeaux faits aux terroristes, que ces actes dans la prison même de Abu Ghraib, qui était le symbole de la dictature et de la torture sous Saddam Hussein»... Et du coup, le journal pose la question des autres «prisons secrètes américaines», le centre de détention de Guantanamo «n'étant pas le pire», et pouvant même «faire diversion», explique un militant des droits de l'homme.

«C'est la honte de l'Amérique», affirme Libération, à propos de cette enquête sur la torture qui est «accablante» : «On peut perdre les guerres ailleurs que sur les champs de bataille», rappelle ce journal, pour qui «ces images dégradantes vont attiser la haine anti-américaine dans le monde arabe, et suscitent le dégoût partout ailleurs». Du coup, continue ce journal, «elles arrachent à l'occupation de l'Irak le peu de légitimité morale que donnait à la coalition le fait d'avoir renversé la dictature dont cette prison de Bagdad était l'un des symboles sinistres».
http://www.rfi.fr


NOUVEAUX TEMOIGNAGES SUR LA TORTURE EN IRAK

[RFI Revue de presse internationale, 07/05/2004]
Le Daily Mirror consacre ce vendredi cinq pages entières aux témoignages d'un soldat, qui est la seule personne connue à s'être présenté directement auprès de la police militaire britannique pour lui apporter le récit de sévices qu'il a constatés... Ses collègues, sergents, caporaux ou officiers supérieurs, avaient coutume de placer «un sac de sable sur la tête des prisonniers» irakiens... Puis ces gardiens ne cessaient de «les rouer de coups comme des bêtes... Quand ils enlevaient leurs sa! cs de la tête, j'ai vu l'état de leurs figures... Leurs nez étaient éc rasés, ils ressemblaient à un plat de viande» - raconte ce soldat au confrère britannique... Suite à cela, le ministère britannique de la Défense fait savoir qu'il enquête sur le témoignage de ce militaire !

Libération publie à son tour en couleurs l'image de la soldate de première classe Lindy England, tenant un prisonnier irakien en laisse, à la prison d'Abou Ghraib, à Bagdad... «Au bout de la laisse, un homme barbu et nu, grimaçant, couché sur le côté»... Cette photo était hier à la Une du Washington Post... On la retrouve en page 2 du Figaro, où le correspondant assure, depuis Washington, que «lorsqu'il va se présenter aujourd'hui devant les élus du Capitole, Donald Rumsfeld peut s'attendre à passer l'un des plus mauvais moments de sa carrière»... «Ca va être brutal», a prévenu un assistant parlementaire... Toujours selon ce quotidien, avant-hier, le président Bush a convoqué le patron du Pentagone dans le bureau ovale, «pour lui remonter les bretelles»... Est rapportée ici la colère de l'éditorialiste du New York Times : «Le président doit virer son ministre, aujourd'hui, pas demain, pas dans un mois»... Selon le Washington Post encore! , «les dérives atroces de la prison d'Abou Ghraib découlent en partie des décisions de Rumsfeld, lorsqu'il a décidé de soustraire les prisonniers de Guantanamo à la protection des Conventions de Genève»... Si Bush s'affirme désolé par ces abus, relève la Une du Herald Tribune, il maintient cependant sa confiance à l'égard de son ministre de la Défense... France-Soir aussi reprend l'image de cette jeune femme en treillis et tee-shirt, tenant en laisse un homme barbu... Selon ce journal, le secrétaire d'Etat Colin Powell «serait sur le point de jeter l'éponge»... Une information reprise d'un magazine de charme, Gentlemen Quaterly, sous le titre : «Victime de guerre, Powell veut sortir»...

D'après une analyse des Echos, «d'un point de vue strictement militaire, les Etats-Unis peuvent gagner des batailles... (Mais) ils ont déjà perdu en Irak la guerre des âmes et des coeurs»... L'éditorial du Monde ne dit pas autre chose... «Où qu'on tourne le regard vers cet Orient compliqué, qui se prête mal aux expérimentations pour apprentis-sorciers, le pessimisme est de mise... Pas un point chaud, pas un conflit qui ne paraisse avoir empiré sous l'impact de la politique menée par le gouvernement Bush... C'est dans ce contexte qu'il faut apprécier l'effet dévastateur de la révélation des tortures en Irak... Elle achève de décrédibiliser une image des Etats-Unis que la gestion de l'après-guerre avait déjà singulièrement minée»... Bilan global établi par Le Monde : «Un monumental et tragique fiasco» !
http://www.rfi.fr


Pourquoi a-t-il fait ça ? Y aurait-il quelque chose de caché ? Non, pas possible ! Seuls les méchants conspirationistes comme Thierry Meyssan pensent çela...

11 SEPTEMBRE 2001: DESTRUCTION DE TÉMOIGNAGES CLÉS

[Flagrant Délit 07.05.04]
Des enregistrements de contrôleurs aériens relatant leur journée du 11 septembre 2001 ont été méthodiquement détruits par un responsable non identifié de la Federal Aviation Administration entre décembre 2001 et février 2002, malgré les instructions officielles de ne rien détruire de ce qui pouvait être utile à l'enquête. Ces contrôleurs avaient suivi deux des vols impliqués dans les attaques, par radar ou communication directe avec l'équipage, selon le rapport commandé par la Commission d'enquête sur le 11 septembre. Celle-ci n'a pas pour autant conclu à une tentative de dissimulation d'éléments de preuve. Le responsable de la FAA a écrasé les cassettes, découpé les bandes en petits morceaux qu'il a disséminés dans plusieurs poubelles, car il estimait ces enregistrements non conformes à la procédure de la FAA exigeant des témoignages écrits des contrôleurs aériens en cas d'accident.
http://www.reseauvoltaire.net/flagrant-delit.html


Derrière la censure de Mickey couve un séisme politique de première ampleur. Entre eux, les enquêteurs du FBI en parlent depuis longtemps et l'ont baptisé le Ben-Ladengate.

MICKEY CENSURE MICHAEL MOORE...

[RFI Edito international, 07/05/2004]
Ce n'est pas la dernière facétie du réalisateur de Bowling for Colombine, le pamphlet culte sur la libre circulation des armes à feu au pays des cow-boys, mais la réalité bien réelle. Walt Disney interdit à sa filiale Miramax la diffusion du dernier film de Michael Moore.

Fahrenheit 9/11, c'est le titre du film en lice pour la Palme d'or du prochain festival de Cannes qui débute la semaine prochaine dénonce la politique de George Bush avant, pendant et après les attentats du 11 septembre 2001. Il insiste notamment sur un fait avéré: les liens que la famille Bush a entretenu avec celle du chef terroriste Oussama Ben Laden. Voilà qui n'est pas très conforme aux principes affichés de l'Empire du bien qui a inscrit la liberté d'expression au fronton de sa constitution. Voilà qui n'est pas bon pour l'image de Mickey, l'ami des enfants arborant le grand ciseau de la censure, nous ramenant aux années les plus lourdes du MacCarthysme.

Mickey, qui redoute, en fait, que le gouverneur de Floride - qui n'est autre que le frère de George Bush - remette en cause les largesses fiscales accordées aux parcs d'attraction Disney atteints de fragilité financière chronique. Mais si Mickey fait moins recette au pays de Mickey... Mickey roule résolument pour le président-candidat George Bush. Michael Eisner, le PDG de Disney fait ouvertement campagne pour le candidat républicain, tandis que le président de sa filiale Miramax - Harvey Weinstein - démocrate notoire a pris résolument position contre la guerre en Irak... Ambiance.

Mais c'est sur le fond que cette affaire de censure est la plus ravageuse par ce qu'elle confirme qu'un jour ou l'autre les enquêtes finiront par établir les relations complices entre les intérêts américains et les responsabilités saoudiennes dans le financement de l'islamisme radical et de ses produits dérivés.

Un jour ou l'autre, les enquêtes remonteront au cour de la technostructure américaine et finiront par mettre directement en cause la famille Bush, ses amis politiques et pétroliers.

Derrière la censure de Mickey couve un séisme politique de première ampleur. Entre eux, les enquêteurs du FBI en parlent depuis longtemps et l'ont baptisé le Ben-Ladengate.

Après le 11 septembre 2001, la presse économique s'en est fait l'écho: la famille Ben Laden figurait parmi les investisseurs du groupe Carlyle à hauteur de deux millions de dollars.

Le père de George Bush qui siège au conseil d'administration de Carlyle est plus spécifiquement chargé des intérêts de ce groupe dans la péninsule arabique. A travers cette société qui fait dans le pétrole, les canons et les avions, la famille Ben Laden est liée aux plus grands noms du parti républicain, et plus directement à la famille Bush elle-même.

Voilà ce que le film de Michael Moore rappelle au grand public américain.
http://www.rfi.fr


Le NYT tire à boulets rouges sur Disney, lui octroie la médaille d'or de la lacheté et l'accuse de préferrer son profit financier à la liberté d'expression... ben oui coco, c'est ça le capitalisme !

DISNEY'S CRAVEN BEHAVIOR

[New York Times Editorial - May 6, 2004]
Give the Walt Disney Company a gold medal for cowardice for blocking its Miramax division from distributing a film that criticizes President Bush and his family. A company that ought to be championing free expression has instead chosen to censor a documentary that clearly falls within the bounds of acceptable political commentary.

The documentary was prepared by Michael Moore, a controversial filmmaker who likes to skewer the rich and powerful. As described by Jim Rutenberg yesterday in The Times, the film, "Fahrenheit 9/11," links the Bush family with prominent Saudis, including the family of Osama bin Laden. It describes financial ties that go back three decades and explores the role of the government in evacuating relatives of Mr. bin Laden from the United States shortly after the Sept. 11 terrorist attacks. The film was financed by Miramax and was expected to be released this summer.

Mr. Moore's agent said that Michael Eisner, Disney's chief executive, had expressed concern that the film might jeopardize tax breaks granted to Disney for its theme park, hotels and other ventures in Florida, where Jeb Bush is governor. If that is the reason for Disney's move, it would underscore the dangers of allowing huge conglomerates to gobble up diverse media companies.

On the other hand, a senior Disney executive says the real reason is that Disney caters to families of all political stripes and that many of them might be alienated by the film. Those families, of course, would not have to watch the documentary.

It is hard to say which rationale for blocking distribution is more depressing. But it is clear that Disney loves its bottom line more than the freedom of political discourse.
http://www.nytimes.com/2004/05/06/opinion/06THU4.html?ex=1084420800&en=dd695e1433b69ff3&ei=5062&partner=GOOGLE



CYBER-GUERRE - SONS DE BOTTES - PROPAGANDE

Be still my beating heart, for my dream may come true... (Shakespeare)

RUMSFELD SOUS PRESSIONS

[Libération, 7 Mai 2004]
Le secrétaire à la Défense mis en cause dans le scandale des tortures en Irak. La grande presse US demande sa démission.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=203371


Mais non, c'est les petits lampistes qui vont ramasser le "damage control" est déjà en marche...

RUMSFELD MENACÉ PAR LE SCANDALE DES TORTURES

[Le Figaro 07.05.04]
George W. Bush a présenté hier ses excuses pour les sévices infligés par des soldats américains à des détenus irakiens de la prison d'Abou Ghraïb. Le Sénat américain a confirmé John Negroponte comme premier ambassadeur des Etats-Unis dans l'Irak de l'après-Saddam. Le chef de la minorité démocrate de la Chambre a réclamé la démission du secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld pour avoir caché le scandale d'Abou Ghraïb.
http://www.lefigaro.fr/international/20040507.FIG0285.html


TORTURE : L'ARBRE QUI CACHE LA FORÊT

[Tribunes Libres Internationales 05.05.04]
Reed Brody rappelle que la polémique actuelle sur les tortures est un arbre qui cache une forêt. Les États-Unis ont multiplié les centres de détention inaccessibles à la Croix-Rouge partout dans le monde, dont celui de Guantanamo. Il faut aussi prendre en compte les tortures sous-traitées par d'autres membres de la Coalition. Leonard S. Rubinstein observe que le problème est plus profond encore : c'est la volonté de l'administration Bush de s'affranchir des conventions de Genève.
http://www.reseauvoltaire.net/rubrique829.html


Quel est exactement le statut légal et administratif de l'Autorité Provisoire en Irak ? Personne ne le sait. Le Congrès US a fait une enquête et ne le sait toujours pas...

THE MYSTERY OF THE COALITION PROVISIONAL AUTHORITY

[FAS Secrecy news 05.05.04]
The Coalition Provisional Authority (CPA) is the entity led by Amb. Paul Bremer that is responsible for managing and overseeing the reconstruction of Iraq.

But what species of organization is the CPA? And how exactly was it established? These are mysteries.

"It is unclear whether CPA is a federal agency," according to a new report from the Congressional Research Service that is the bureaucratic equivalent of a "thriller." "No explicit, unambiguous, and authoritative statement has been provided that declares how the authority was established, under what authority, and by whom."

Clarification of the CPA's nature and status "will remain relevant even after CPA's scheduled dissolution on June 30, 2004, for questions may remain about what it did, how it spent money, and what it accomplished." The new CRS report probes the matter in wonkish depth over 38 pages later but without a clear resolution. A copy of the report was obtained by Secrecy News.
http://www.fas.org/man/crs/RL32370.pdf


Grande victoire de la parité ! L'Armée US veut étendre la conscription aux femmes. Et si vous avez des connaissances particulières, vous devez vous enregistrer à l'Armée et les prévenir de vos changements d'adresse. (exactement comme jadis en Allemagne de l'Est)

PENTAGON WANTS TO EXTEND DRAFT TO WOMEN AND SPECIAL SKILLS

[Seattle Post-Intelligencer 01.05.04]
"The chief of the U.S. Selective Service System has proposed registering women for the military draft and requiring that young Americans regularly inform the government about whether they have training in niche specialties needed in the armed services. The proposal, which the agency's acting director Lewis Brodsky presented to senior Pentagon officials just before the U.S.-led invasion of Iraq, also seeks to extend the age of draft registration to 34, up from 25... The plan, obtained under the Freedom of Information Act, highlights the extent to which agency officials have planned for an expanded military draft in case the administration and Congress authorize one."
http://seattlepi.nwsource.com/national/171522_draft01.html


A-T-ON TROUVÉ LE NOUVEAU DICTATEUR IRAKIEN ?

[Voltaire 06.05.04]
Daniel Pipes préconise depuis la chute de Bagdad l'installation d'un régime fantoche fort, favorable à Washington et à Tel-Aviv. Il annonce avoir trouvé le dictateur idéal : l'ex-major général Jassim Mohammed Saleh al-Dulaimi ; un militaire de l'ancien régime, assez dur mais pas compromis dans des crimes monstrueux, populaire dans son pays et docile face à la Coalition. Cependant, le général Myers semblerait lui préférer Mohammed Latif que l'on dit agent des services britanniques.
http://www.reseauvoltaire.net/rubrique830.html


Mazette !!! On voudrait faire peur aux Européens qui refusent d'aller en Irak on ne s'y prendrait pas autrement... filez droit vassaux ou c'est la bombe !

AURORE NOIRE SUR BRUXELLES

[Voltaire 06.05.04]
Une simulation d'une attentat nucléaire a été conduite, le 4 mai à Bruxelles, avec le soutien logistique de l'OTAN par la NTI (Nuclear Threat Initiative, Initiative contre la menace nucléaire), une association co-présidée par l'ancien sénateur démocrate Sam Nunn et le patron de CNN Ted Turner. Le scénario coule de source : des agents d'Al Qaïda acquièrent de l'uranium hautement enrichi auprès de réacteurs de recherche civils, construisent un dispositif nucléaire artisanal et font détonner le tout près du quartier général de l'OTAN avec l'aide de leurs cellules dormantes,« virtuellement présentes dans toute l'Europe ». On dénombre 40.000 morts, 300.000 blessés, sans compter les victimes du nuage radioactif qui dériverait ensuite au-dessus de l'Europe. Pour cet exercice gentiment baptisé « Aurore noire », étaient notamment présents des ambassadeurs auprès de l'Union européenne, le haut représentant pour le politique étrangère de l'UE, Javier Solana, accompagné de son nouveau coordinateur anti-terroriste, Gijs De Vries, et le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Jaap de Hoop Scheffer. 
http://www.reseauvoltaire.net/



LIBERTES PUBLIQUES - LSQ - LSI - LEN - CENSURE

Maintenant, aller aux USA c'est comme avant, quand on allait à l'Est on sait jamais ce qui peut vous arriver, même quand on est en règle...

«ALIEN» PARANOÏA

[Voltaire 02.02.04]
Renouant avec les périodes noires de leur histoire, les États-uniens considèrent les étrangers avec crainte. Depuis le 11 septembre, ils sont tous devenus des « terroristes » potentiels. Les nouvelles dispositions législatives prévoient de ficher les données biométriques, les opinions politiques et les convictions religieuses, des 23 millions de visiteurs annuels. Les fonctionnaires chargés des nombreuses mesures de contrôle se trouvent investis de pouvoirs considérables. Dans ce climat xénophobe, ils préfèrent toujours incarcérer des innocents que laisser passer d'éventuels ennemis. Les bavures se multiplient.
http://www.reseauvoltaire.net/article12322.html


Dutroux fait des émules...

RUSSIAN SEX SLAVES FREED AFTER 3 YEARS IN CAPTIVITY

[CNN 05.05.04]
"Police freed two young women who had been kept in an underground bunker as sex slaves for more than three years, during which time one of them gave birth twice and became pregnant a third time, Russian news reports said Thursday. The women, now 21 and 17, disappeared in September 2000 after going to a discotheque in Ryazan, 125 miles southeast of Moscow, the reports said... They were found by police on Tuesday in a bunker constructed under a garage and their alleged captor was arrested and charged with kidnapping, newspaper and television reports said. Lena, the 21-year-old, is eight months pregnant, the reports said... Lena and Katya said they were not beaten but were repeatedly raped by their captor, who reports identified as 53-year-old Viktor Mokhov."
http://www.cnn.com/2004/WORLD/europe/05/06/russia.captivewomen.ap/index.html


Maintenant qu'il est copain avec Bush, Gaddhafi peut délirer autant qu'il veut...

LIBYA CONVICTS HOSPITAL WORKERS OF AIDS CONSPIRACY

[BBC 06.05.04]
Libya has sentenced five Bulgarian nurses and a Palestinian doctor to death by firing squad for deliberately infecting some 400 children with HIV. Prosecutors demanded the death penalty, claiming the accused gave patients HIV in a bid to find an AIDS cure... At one point, the Libyan leader, Colonel Muammar Gaddafi, had accused the health workers of acting on orders from the CIA and the Israeli secret service, Mossad.
http://news.bbc.co.uk/2/hi/africa/3689355.stm



LUTTE CONTRE LE POLLUPOSTAGE - OPT IN

Y'a comme un bug ;-)))

OFFICIEUX : PAS DE SEMAINE DE LA PUB 2004

[CBnews 07.05.04]
Il n'y aura pas d'édition 2004 de la traditionnelle Semaine de la Publicité. Selon nos informations, elle serait reportée au printemps 2005 dans une forme "repensée".



DROITS D'AUTEURS - P2P - BREVETS - HACK - CRYPTAGE

UN PIRATE CONDAMNÉ PAR LA COUR D'APPEL DE GRENOBLE

[CBnews 07.05.04]
La Cour d'Appel de Grenoble vient de condamner un particulier qui proposait, sur un forum de discussion sur Internet, la vente et l'échange de copies de CD audio et de compilations de fichiers MP3 gravées sur support CD-R. L'arrêt confirme la décision de première instance rendue par le Tribunal Correctionnel de Valence, condamnant le contrevenant à 3 mois de prison avec sursis, la confiscation des CD saisis, la publication de la décision dans "Le Dauphiné Libéré" et au paiement de 7927 EUR de dommages et intérêts à la SCPP. La SDRM, le SELL, l'ALPA, le SEV et la FNDF sont également parties civiles dans ce dossier.


UNE MUSIQUE QUI SONNE FAUX

[Libération 07.05.04]
L'industrie française du disque s'arc-boute sur des modèles de production et de diffusion rendus obsolètes par les nouvelles technologies.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=203259


.:: SECA 2, LA FRANCE EN AVANCE

[Zataz 07.05.04]
Pourquoi le système de cryptage SECA 2, qui protège Canal Satellite, est-il inviolé en France ?
http://www.zataz.com/index.php?action=news&id=5644

vide
vide
S 21, la machine de mort khmer rouge - sortie en salles le 11 fevrier

S 21, la machine de mort
khmer rouge

Sortie le 11 Fevrier 2004

Rithy Panh : un homme face au génocide khmer : "Etre un passeur de mémoire me rend vie..." Rithy Panh avait 11 ans quand les Khmers rouges l'ont envoyé dans un camp. Rescapé parmi deux millions de fantômes, depuis, il filme. S 21, la machine de mort khmère rouge est ce récit de l'enfer.

decouvrez le quotidien VOLTAIRE

VOLTAIRE
le quotidien
du Réseau Voltaire

Magazine quotidien d'analyses internationales

Depuis deux ans le Réseau Voltaire a développé ses publications jusqu'à proposer trois services quotidiens, deux services hebdomadaires et de nombreux articles et enquêtes supplémentaires. Progressivement, nous avons constitué un ensemble d'outils de veille documentaire, d'information, d'analyse et de prospective qui, regroupés de manière cohérente, lui permettent aujourd'hui de proposer un magazine quotidien de politique internationale.

le Cartel Bush - comment fabrique t'on un president des Etats Unis - par J. Hatfield

Le Cartel Bush
("Fortunate Son" de J. Hatfield)
Traduction française

Il y a les biographies de George W. Bush écrites par les communicants de la Maison-Blanche ou les journalistes « amis ». Et il y a Le Cartel Bush, la biographie non autorisée. Celle qui explore en détail l'entourage du président des États-Unis, ses affaires, ses retournements de veste, le financement de ses campagnes électorales, son addiction à la cocaïne… L'auteur, James Hatfield, fut menacé par deux proches conseillers du président devant témoins et retrouvé peu après, mort, dans un motel. La police assure qu'il s'est suicidé. Sa famille prétend qu'il a été assassiné.
Ce document exceptionnel a été traduit en français. Le Réseau Voltaire en assure la diffusion exclusive en France

THE FOG OF WAR - sortie en salles le 14 janvier

Un film
de Errol Morris
avec Robert S. McNamara
Sortie le 14 Janvier 2004

Ce documentaire est l'histoire de l'Amérique vue par l'ancien Secrétaire de la Défense américaine, Robert S. McNamara, personnalité parmi les plus controversées et les plus influentes de la scène politique internationale. A travers son analyse, nous redécouvrons les événements majeurs du XXe siècle.
Du bombardement de 100 000 civils japonais à Tokyo en 1945 au risque imminent de catastrophe nucléaire pendant la crise des missiles cubains, en passant par les effets dévastateurs de la guerre du Vietnam, The Fog of war examine la psychologie et les raisonnements des décisionnaires du gouvernement qui ont envoyé les hommes au combat.

CONDOR - l'axe du mal - sortie en salles le 21 janvier

Un documentaire
de Rodrigo Vasquez
Sélection au Festival de Cannes
Sortie le 21 Janvier 2004

C'est au nom de "la lutte contre le terrorisme" qu'une opération spéciale - nom de code CONDOR - a été menée dans les années 70 et 80 en Amérique du Sud. Cette lutte lancée par le Chili après le coup d'état du 11 septembre 1973 d'Augusto Pinochet, ciblait les mouvements de gauche.
Condor devint rapidement un réseau reliant les dictatures militaires, soutenu par le département d'Etat américain et la CIA.Le film de Rodrigo Vazquez, jeune cinéaste argentin, accompagne plusieurs victimes de CONDOR, toujours à la recherche de la vérité.. Il pousse certains leaders de Condor, hélas toujours en place, à témoigner. Depuis les évènements du 11 septembre 2001, ceux-ci revendiquent ouvertement être les pionniers de l'actuel combat contre le "terrorisme international"



Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [ Se desabonner ] -- [Archives] -- [Contact]


FRANCOPHOLISTES, l'annuaire de toutes les listes ! - Add Me!