revue de web libertes et internets

Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [Se desabonner] -- [Archives] -- [Contact]

vide

15/01/05



LA PETITE PHRASE DU JOUR

Si vous ne croyez pas en dieu, vous n'êtes pas un bon patriote. Je ne vois pas comment qui que ce soit pourrait être un bon président pour son pays s'il n'avait pas une relation privilégiée avec dieu. Il y a des personnes dans ce pays qui m'attaquent parce qu'elles ont peur que je leur dise que si elles ne sont pas dans la religion, elles ne sont pas des bons patriotes. Je n'ai jamais dit une pareille chose, je n'ai jamais discriminé qui que ce soit dans ce sens... mais je pense que c'est le cas, en effet.
(George W. Bush - Washington Times - 14 Janvier 2005)



SPECIAL DEDICACE

LE SYNDROME AMERICAIN : COMMENT ON NOUS CONDITIONNE DES L'AGE DE DEUX ANS A ACCEPTER LA GUERRE

[John Stockwell - 20.02.1991 - traduction Grégoire Seither]
(John Stockwell a travaillé pendant 13 ans pour la CIA et est un vétéran du U.S. Marine Corps. Recruté par la CIA en 1964, il a travaillé six ans en Afrique avant d'être transféré au Vietnam. En 1973 il a reçu la deuxième plus haute médaille de la CIA (Medal of Merit). En 1975, Stockwell fut promu Chef de Station de la CIA et coordinateur du National Security Council, chargé de l'organisation des actions clandestines menées en Angola, plongé dans une guerre civile sanglante. Deux ans après il démissionne afin de dénoncer les agissements de la CIA dans les pays du Tiers Monde. Depuis ce jour il milite sans relâche pour que les activités criminelles de la CIA soient démasquées et portées devant la justice. Son livre "In Search of Enemies" expose les actions clandestines de la CIA en Angola. Stockwell est membre fondateur de Peaceways et de ARDIS (Association for Responsible Dissent), une organisation regroupant d'anciens agents de la CIA et du Gouvernement des Etats-unis qui critique les activités de la CIA. Son dernier livre est intitulé "The Praetorian Guard: The U.S. Role in the New World Order".)

CONFÉRENCE DU 20.02.1991 - LOUDEN NELSON COMMUNITY CENTER SANTA CRUZ, CALIFORNIA - USA

"Dans ce pays, on commence à conditionner les enfants à la guerre à partir de l'âge de deux ans, c'est à dire quand nous commençons à mettre nos enfants devant la télévision pour qu'ils nous fouttent la paix pendant que nous faisons autre chose: laver la vaisselle, faire le ménage, remplir des papiers... Mais pour qu'ils nous foutent la paix, nous devons leur apprendre à s'intéresser à la télévision. Car en fait, les tests le montrent, les petits enfants sont, au départ, peu intéressés par la télévision. Pour que la télévision puisse faire office de baby-sitter, nous devons les conditionner. Nous devons leur apprendre à regarder la télévision... et très vite ils apprennent à le faire.

Au bout d'un moment donc, vos enfants vont regarder 10, 15 ou 20 programmes par jour, mais en fait il s'agit toujours du même programme, toujours la même intrigue, avec simplement les personnages et les circonstances qui changent.

Moi j'appelle cela le "Syndrome Américain." ..... Mon fils à 12 ans, il a lu mes livres, il écoute mes conférences. Et c'est lui qui m'a ouvert les yeux un jour, alors qu'il regardait la télévision. Il m'a dit "viens voir ça papa"... Nous avons donc regardé pendant des journées entières des dessins animés et films pour enfants: HE-MAN, SHEENA, THE THUNDERCATS, SCOOBY-DOO, ou bien LES TORTUES NINJA, les TOTALLY SPIES, les POWER RANGERS — je m'y perds un peu.

Mais l'intrigue est toujours la même: des gens normaux et gentils, qui nous ressemblent — attractifs, généralement à la peau blanche ou au moins à la peau claire, sont soudain menacés par des vilains maléfiques, laids, sombres et mauvais, tel que Skeletor.

Et les gentils disent toujours: "Pourquoi nous voulez vous du mal ? Soyez gentils, laissez nous tranquilles. Nous ne vous avons rien fait." Mais les vilains insistent toujours, s'approchent en ricanant...

Et à la dernière minute, les gentils se résignent, mobilisent leur pouvoir et affrontent le méchant qui s'enfuit, vaincu, en grinçant des dents.

Coupez ! Et maintenant une page de pub !

Et ensuite une nouvelle version de la même histoire apparaît, simplement avec des personnages différents.

C'est cela que j'appelle le "Syndrome Américain" : des gens simples, gentils, paisibles, qui ne veulent pas faire la guerre, qui détestent la guerre, qui n'aiment pas la violence... sauf - et ceci nous est inculqué depuis l'âge de deux ans - quand on ne peut pas faire autrement, quand la menace devient trop grande, quand les méchants poussent le bouchon trop loin... Alors, la mort dans l'âme, nous nous résignons à écraser l'infâme. Mais ce n'est jamais de notre faute, nous sommes profondément gentils et innocents. Depuis l'âge de deux ans nous inculquons a nos gamins que nous, les Américains, sommes un peuple bon, qui chérit la paix, nous sommes les braves gars de la planète, ceux qui n'aiment pas aller à la guerre mais qui, quand les forces du mal nous menacent ou viennent nous chercher, se mobilisent pour se défendre et faire triompher le bien.

Plus tard nous sommes confrontés à tout ces types de films qui sont apparus pendant les années 80, quand Reagan voulait nous laver de la souillure des mouvements peacenick contre la guerre du Vietnam: RAMBO, COMMANDO, RED DAWN, ROCKY, UNDER SIEGE, DELTA FORCE, AMERIKA, MISSING IN ACTION, TOP GUN, HEARTBREAK RIDGE, DEATH BEFORE DISHONOR, PLATOON, HAMBURGER HILL, TOUR OF DUTY, CHINA BEACH, etc. etc. La liste est longue et il en sort de nouveaux toutes les semaines.

Analysons-en un, au hasard : qui parmi vous à vu le film AUBE ROUGE ? Est ce que vous saviez que ce film n'a jamais caché le fait qu'il était un pur produit de propagande de la NSA ? Vous saviez cela ? Non ? Quand vous êtes allé voir ce film, est ce que vous saviez que ce film avait été réalisé dans l'intention d'en faire un film de propagande guerrière ? La majorité des millions de spectateurs de ce film ne le savent pas.

Et pourtant le réalisateur a fait la tournée des plateaux de télévision et n'a pas caché le fait que l'argent du film venait en partie de la NSA. "Le but du film" nous a expliqué ce réalisateur en toute franchise: "était clair dès le début du scénario. Il s'agissait de retourner l'opinion du public vis à vis de la guerre, de la montrer sous un jour héroïque et patriotique, de vendre l'idée qu'on pouvait gagner contre les Russes et les méchants si on se mobilisait tous, si on se rangeait tous derrière notre chef et notre drapeau. En URSS ils faisaient les mêmes films, mais là bas, comme c'était de la propagande d'Etat, personne ne s'y laissait prendre. Ici par contre, des milliers des jeunes sont allés s'inscrire à l'armée après avoir vu AUBE ROUGE".
http://www.serendipity.li/cia/stock2.html



DES NOUVELLES DU PARADIS

Pacific Investment Management (Pimco) est le plus gros fonds d'investissement du monde. L'un de ses directeurs, dans l'éditorial de fin d'année, pense que nous sommes à la veille d'une catastrophe économique qui va sérieusement réduire le niveau de vie des consommateurs étatsuniens...

CATASTROPHE AHEAD : RESTRUCTURING THE GLOBAL ECONOMY WILL REQUIRE A DRAMATIC REDUCTION IN AMERICAN LIVING STANDARDS

[Chris P. Dialynas Managing Director - PIMCO 06.01.05]
Today, the global economy is on the threshold of upheaval. The U.S. has borne the majority of the costs associated with the substantial structural change in the global economic architecture of the past ten years. Severe trade and financial imbalances pose grave risks to international stability. Keynesian spending policies and monetary stimulus predicated upon by Adam Smith’s free trade dogma, and the importance of global growth have produced the vulgar externalities of unsustainable indebtedness in the U.S. and Japan and excessive reliance on foreign capital in the U.S.

(...) Moreover, restructuring the global economy will require a dramatic reduction in American living standards.

(...) The reduction of America's debt requires an extreme reversal of personal privileges. The time for extreme sacrifice in the U.S. is upon us. The re-examination of "rights" is required as debt accrues in the U.S. Debtors hold very few rights, let alone personal liberty, albeit one important one-the right to default. They can default and, fortunately for them, avoid debtors' prison.

As noted in my 1993 paper, the form of default is important, because default is a form of taxation. The simplest, most effective method of default is via cessation of payment. Because the U.S. needs relief from abroad by virtue of the trade deficit, it needs to start the adjustment. The U.S. default would be directed at the foreign holders of its debt.

The side effects associated with outright default would be enormous. Foreign investment in U.S. bonds might stop. The U.S. dollar could plummet. The adjustment would be off to a fine start as long as U.S. interest rates did not rise substantially.

Other methods of indirect debt default include inflation and currency depreciation. Employing inflation and currency depreciation to make the adjustment will take time and will not work. Unfortunately, an inflation tax is not a viable alternative for U.S. policy makers because the average maturity of government debt is only four years, the majority of entitlements are indexed to inflation and an increasing proportion of U.S. government debt is itself indexed to inflation. In any case, these polices promote only a gradual adjustment of global imbalances, if any, but more dramatic and immediate changes are needed. We are out of time. More time with the status quo will result in a more severe adjustment, less flexibility and, ultimately, a much harsher outcome.
http://www.pimco.com/LeftNav/Latest+Publications/2004/Dialynas+Paper.html



ONLINE

A QUOI SERVENT LES CHIFFRES DE LA DÉLIQUANCE ?

[Groupe CLARIS 14.01.05) A l'occasion de la publication annuelle des chiffres de la déliquance par le Ministère de l'Intérieur, et pour clarifier le débat public, vous trouverez sur le site www.groupeclaris.com <> une interview de Laurent Mucchielli, sociologue, chercheur au CNRS.
http://www.groupeclaris.com


Un Flashmob pour dire à Bush qu'on a pas voté pour lui

ON INAUGURATION DAY TURN YOUR BACK ON BUSH

[turnyourbackonbush]
The election is over. The fight is not. Elections are only one part of democracy. We need to think strategically about direct action, learn from a rich history of nonviolent activism, and develop new tactics to take on this administration.

Let's start from the start: Inauguration Day.On January 20th, 2005, we're calling for a new kind of action. The Bush administration has been successful at keeping protesters away from major events in the last few years by closing off areas around events and using questionable legal strategies to outlaw public dissent. We can use these obstacles to develop new tactics. On Inauguration day, we don't need banners, we don't need signs, we just need people.

We're calling on people to attend inauguration as they are: members of the public. Once through security and at the procession, at a given signal, we'll all turn our backs on Bush. A simple, clear and coherent message.
http://turnyourbackonbush.org/



INFORMATIONS GENERALES

LE TSUNAMI FAIT RECETTE EN ASIE, PAS LA FAMINE EN AFRIQUE

[AFP 12.01.0]
Vision saisissante de la vague, touristes emportés au large, plages paradisiaques transformées en enfer: le tsunami a suscité une mobilisation internationale qui fait défaut à des crises "moins séduisantes" comme les famines en Afrique, observent les spécialistes de l'aide humanitaire. "Certaines régions du monde sont plus populaires que d'autres", reconnaît le chef des opérations d'urgence de l'ONU, Jan Egeland, qui a obtenu mardi soir de la communauté internationale un premier versement record de 717 millions de dollars pour les secours aux régions sinistrées.

Si d'autres appels de l'ONU en faveur de crises humanitaires très médiatisées comme l'Irak ou le Kosovo sont convenablement couverts, financer l'aide à l'Afrique est "un cauchemar", selon M. Egeland.

A la Fédération internationale de Croix-Rouge, on souligne le contraste entre la catastrophe provoquée par le tsunami et les tragédies qui tuent à petit feu. "Il est beaucoup plus difficile de médiatiser une catastrophe lente comme la famine", note la porte-parole Marie-Françoise Borel. "Nous devons faire un effort pour nous assurer que les médias ne les oublient pas".

Si l'Irak et la Tchétchénie ont reçu en 2003 91% de l'argent qui leur avait été promis dans les appels au secours de l'ONU, la proportion tombe à 54% pour la Côte d'Ivoire et à 45% pour le Liberia, selon elle. "L'équivalent d'un tsunami frappe tous les cinq mois", en termes de victimes, un pays comme la République démocratique du Congo, a rappelé M. Egeland mardi aux donateurs.
http://fr.news.yahoo.com/050112/202/47tmp.html


Notre développement durable à nous est uniquement possible parce que nous planquons nos saloperies sous le tapis du Sud.

LES PAYS DU SUD, UN MARCHÉ POUR LES PRODUITS TOXIQUES DU NORD

[Novethic 10.01.05]
Si les pays occidentaux progressent en matière de réglementation sur les produits toxiques, les pays en développement demeurent, pour des raisons économiques évidentes, les parents pauvres des traités internationaux. Alors qu'ils ont été interdits au Nord, plus de 100 000 tonnes de pesticides extrêmement toxiques continuent à polluer les terres agricoles de ces pays, constituant un péril pour la santé humaine et l'environnement. De même, plusieurs formes d'amiante produites par le Canada et la Russie, continuent à être exportées dans les pays -non industrialisés pour la plupart- qui n'ont pas interdit leur usage. Seule la directive européenne sur le traitement des déchets électroniques, qui entrera en vigueur à l'été 2005, met un terme à l'exportation de produits toxiques vers les pays du Sud. Elle exige en effet que les entreprises traitent elles-mêmes ces déchets sur le territoire européen.

La FAO tire la sonnette d'alarme depuis plusieurs années. Dans les pays en développement ou en transition, d'importants stocks de pesticides périmés sont laissés à l'abandon, entraînant des conséquences sanitaires et environnementales catastrophiques. Disséminés et difficiles à localiser, les pesticides périmés constituent en effet un risque environnemental important dans les pays en développement. Conservés trop longtemps, souvent dans des conditions qui accélèrent la détérioration de leurs conteneurs, les produits finissent par se répandre dans la nature, entraînant une pollution des sols, de l'eau potable et des nappes phréatiques. La FAO estime à au moins 100 000 tonnes la quantité de pesticides périmés constituant une menace pour l'environnement et la santé dans le monde. L'Afrique, avec plus de 50 000 tonnes en souffrance, est le continent le plus touché. En Asie, les stocks s'élèvent à 6 000 tonnes. Mais c'est compter sans la Chine où le problème serait très étendu. On estime qu'il y aurait chaque année 1 à 5 millions de cas d'empoisonnements aux pesticides, entraînant la mort de plusieurs dizaine de milliers d'ouvriers agricoles (dont des enfants) dans les pays du Sud.
http://www.novethic.fr/



ISRAEL - PALESTINE - LA PAIX MAINTENANT ?

Israël veut que les USA l'aident à financer son système d'apartheid.

ISRAEL WANTS US TO PARTLY FUND NEW CHECKPOINTS

[Ha'aretz 11.01.05]
Israel is asking the United States to help pay for a $450 million proposal to set up new crossing points and upgrade others along its barrier with Palestinian areas, U.S. sources briefed on the plan said on Tuesday. Israeli officials began briefing the administration and key congressional leaders this week on the tentative proposal, which calls for Washington to contribute an estimated $180 million, with Israel paying the rest. Israel already receives nearly $3 billion a year in U.S. aid.
http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/526034.html



CYBER-GUERRE - SONS DE BOTTES - PROPAGANDE

Merci George ! L'Irak est maintenant devenu une usine à fabriquer des djihadistes...

IRAQ NEW TERROR BREEDING GROUND : WAR CREATED HAVEN, CIA ADVISERS REPORT

[Washington Post 14.01.2005]
Iraq has replaced Afghanistan as the training ground for the next generation of "professionalized" terrorists, according to a report released yesterday by the National Intelligence Council, the CIA director's think tank.

Iraq provides terrorists with "a training ground, a recruitment ground, the opportunity for enhancing technical skills," said David B. Low, the national intelligence officer for transnational threats. "There is even, under the best scenario, over time, the likelihood that some of the jihadists who are not killed there will, in a sense, go home, wherever home is, and will therefore disperse to various other countries."
http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/articles/A7460-2005Jan13.html


Paroles d'experts: des anciens taulards sous Saddam Hussein ont également étés torturés à Abou Ghraib par les soldats US. Test comparatif: c'est pire sous les américains...

IRAQI VICTIM SAYS U.S. TORTURE WORSE THAN SADDAM

[Reuters 12.01.05]
A former inmate at Iraq's Abu Ghraib prison forced by U.S. guards to masturbate in public and piled onto a pyramid of naked men said Tuesday even Iraqi dictator Saddam Hussein did not do such things.
http://news.yahoo.com/news?tmpl=story&u=/nm/20050112/us_nm/iraq_abuse_dc_16


Un médecin militaire est d'abord militaire, ensuite médecin en conséquence il n'est pas lié par le serment d'Hippocrate et peut donc participer aux séances de torture. Casuisme US.

ARMY DOCTORS IMPLICATED IN ABUSE

[Washington Post 06.01.05]
Medical Workers Helped Tailor Interrogations of Detainees, Article Says. David N. Tornberg, deputy assistant secretary of defense for clinical and program policy, confirmed in an interview that interrogation units at Abu Ghraib and Guantanamo Bay had access to detainee medical records. In fact, interrogators "couldn't conduct their job" without such access, Tornberg is quoted as saying.

He and other military officials argue in the article that when a doctor participates in interrogation, he is acting as a combatant, so the Hippocratic oath does not apply.
http://www.washingtonpost.com/ac2/wp-dyn/A51032-2005Jan5?language=printer


Sortir d'Irak ? Rester et payer les pots cassés ? La gauche américaine se divise sur la question. AlterNet publie cinq points de vue différents.

RETHINKING IRAQ

[AlterNet 13.01.05]
Last week, AlterNet ran a provocative piece by Senior Editor Lakshmi Chaudhry, in which she questioned the wisdom of the call to immediately withdraw American troops from Iraq. Chaudhry asserted that we should consider the moral issues of immediate withdrawal, perhaps instead "transfer(ring) the control of Iraq to a truly multinational force entrusted with the humanitarian task of rebuilding the nation and helping the Iraqi people gain control over their future."Today, we offer four responses to Chaudhry's story, as well as a response from Chaudhry.
http://www.alternet.org/waroniraq/20902/


THE OCCUPATION ITSELF IS THE CHIEF CAUSE OF THE INSURGENCY

[AlterNet 13.01.05]
Tom Hayden says that the occupation itself is the chief cause of the insurgency and the upcoming elections are the cause of the impending civil war.
http://www.alternet.org/waroniraq/20976/

NO FOREIGN POWER, NOT EVEN THE WORLD'S SOLE SUPERPOWER, CAN CREATE DEMOCRACY IN IRAQ

[AlterNet 13.01.05]
Jonathan Schell believes that no foreign power, not even the world's sole superpower, can create democracy in Iraq.
http://www.alternet.org/waroniraq/20975/

IRAQI RESISTANCE AND PUBLIC AWARENESS OF NEOCON DESIGNS FOR EMPIRE WILL BRING THE OCCUPATION TO AN END

[AlterNet 13.01.05]
Kamil Mahdi says that Iraqi resistance and public awareness of neocon designs for empire will bring the occupation to an end - not the anti-war movement.
http://www.alternet.org/waroniraq/20969/

WHAT ROLE SHOULD THE U.S. BE PLAYING IN THE WORLD

[AlterNet 13.01.05]
Erik Leaver says that in order to succeed, the anti-war movement has to answer the big question: what role should the U.S. be playing in the world?
http://www.alternet.org/waroniraq/20960/

WE HAVE TO TAKE RESPONSIBILITY FOR THE MESS WE'VE CREATED

[AlterNet 13.01.05]
In response, Lakshmi Chaudhry says that we control the country at this time, and so we must be the ones to come up with a plan to transfer control to an Iraqi-led process that has international support and financing.
http://www.alternet.org/waroniraq/20980/


59% des sondés sur NBC pensent qu'on les a trompés de manière délibérée sur l'Irak et les ADM...

59% POLLED BELIEVE IRAQ DECEPTION WAS DELIBERATE

[NBC Polls 13.01.05]
Do you feel like Americans were misled into believing that Iraq had weapons of mass destruction? (21436 Votes)

- Yes, but it was not deliberate.   4338  20%
- Yes, and it was deliberate.    12679  59%
- No, Americans were not misled.   4419  21%
http://www.nbc5i.com/news/4075655/detail.html?treets=dfw&tml=dfw_natlbreak&ts=T&tmi=dfw_natlbreak_12897_12310301122005


Cette ordure de Henry Kissinger commence à sentir le pâté même pour ses copains criminels de la CIA. Maintenant que Pinochet va passer devant les juges, on se prend à réver d'un tribunal international pour Kissinger

HENRY KISSINGER DISMISSED AS CIA ADVISER

[ITAR TASS News 11.01.2005]
The patriarch of the American diplomacy former U.S. Secretary of State Henry Kissinger and a number of other experts have been dismissed from the posts of the Central Intelligence Agency (CIA) advisers. The U.S. intelligence does not need their services any more, Kissinger and several other renowned experts who have contributed a lot to the glory of America were told, the Newsweek magazine reports in its latest issue.

Besides Kissinger, the notifications were received by former CIA Directors William Webster and James Woolsey, former Senators Warren Rudman, Sam Nunn and Bob Kerrey. (...) CIA advisers, including Kissinger, obviously were not happy to get such a treatment.
http://www.itar-tass.com/eng/level2.html?NewsID=1630857&PageNum=0


Le cabinet de torture ambulant, utilisé par la CIA pour convoyer des prisonniers clandestins entre Guantanamo et des pays sous-traitant la torture pour les USA, appartient à un certain Bayard. Or cet homme n'existe pas... En fait, c'est un faux nez de la CIA.

MYSTERIOUS JET TIED TO TORTURE FLIGHTS

[Chicago Tribune Sat Jan 8 2005]
The first question is: Where is Leonard T. Bayard? The next question is: Who is Leonard T. Bayard? But the most important question may be: Does Leonard T. Bayard even exist?

The questions arise because the signature of a Leonard Thomas Bayard appears on the annual report of a Portland-based company, Bayard Foreign Marketing LLC, that was filed in August with the Oregon secretary of state.

According to federal records, Bayard Foreign Marketing is the newest owner of a U.S.-registered Gulfstream V executive jet reportedly used since Sept. 11, 2001, to transport suspected Al Qaeda operatives to countries such as Egypt and Syria, where some of them claim to have later been tortured.

A search of commercial databases turned up no information on Leonard Thomas Bayard: no residence address, no telephone number, no Social Security number, no credit history, no automobile or property ownership records--in short, none of the information commonly associated with real people.

And yet, someone signed the name Leonard T. Bayard to Bayard Foreign Marketing's annual report.

The report, which describes the company as an "international marketing firm," lists Bayard's principal place of business as a suite in a historic downtown Portland office building known as the Pittock Block. But a visitor to the suite who asked to see Bayard was told by a receptionist only that "Mr. Bayard doesn't work here." The telephone number on Bayard's annual report is listed to a private residence in a rundown section of northeast Portland whose doorbell went unanswered earlier this week. Calls to that number, however, appear to be answered by a bank of operators.

An initial call was answered as "Baynard Foreign Marketing" by an operator who insisted she never had heard of Leonard Bayard. A second call two minutes later was answered as "Bayard Foreign Marketing" by a different operator, who said that "Mr. Bayard is away from his desk." A message left by a reporter went unanswered.

The CIA has long had a well-known practice of "backstopping" local telephone numbers for its proprietary companies around the world, whose calls are forwarded to operators at CIA headquarters in Langley, Va.
http://story.news.yahoo.com/news?tmpl=story&u=/chitribts/mysteriousjettiedtotortureflights


Pour le président du Pakistan, le général Musharaf c'est l'armée qui est responsable de la stabilité du pays tandis que la démocratie n'a rien apporté...

THE ARMY UNIFORM BROUGHT REAL DEMOCRACY TO PAKISTAN

[Pakistan Daily Times 02.01.05]
The so-called democracies of the past were actually dictatorships," he added.
http://www.dailytimes.com.pk/default.asp?page=story_2-1-2005_pg1_1


En Afghanistan, les bombes à fragmentation larguées par la US Army continuent de tuer des civils, et surtout des enfants.

UNEXPLODED AFGHAN AMMO A THREAT TO KIDS

[HealthDayNews 07.01.05]
Unexploded ammunition, weapons and other military ordnance cause more injuries and deaths in Afghanistan than land mines, especially among children, says a study in the Jan. 8 issue of the British Medical Journal.

It found that more than 6,000 injuries were caused by unexploded ordnance and land mines between January 1997 and September 2002. In 2002, 57 percent of the injuries were caused by unexploded ordnance and 36 percent were caused by land mines. That's an exact reversal of percentages from 1997, the study said.

Children aged 5 to 14 were at greatest risk of injury. Playing or tampering with explosives accounted for nearly half (42 percent) of children's injuries caused by unexploded ordnance. Playing or tampering with land mines accounted for 14 percent of land mine injuries among children.

The high visibility of unexploded ordnance is one factor that may explain the high number of deaths and injuries among children caused by these items, the study authors wrote. They recommended that munitions should be designed to be less attractive and visible to children and that discussions about land mines should be expanded to include threats from other military material.
http://news.yahoo.com/news?tmpl=story&cid=97&u=/hsn/20050107/hl_hsn/unexplodedafghanammoathreattokids&printer=1


Les bombes non explosées de la guerre menée par les US en 2002 font plus de morts que les mines antipersonnel des talibans.
L'Aghanistan est pourtant un des pays détenant le record en matière de présence de mines antipersonnel.

UNEXPLODED AMMUNITION IN AGHANISTAN CAUSES MORE DEATHS THAN LANDMINES, ESPECIALLY AMONG CHILDREN

[British Medical Journal Journal 08.01.05]
Jan. 8 issue of the British Medical Journal article - PDF, 6 pgs.
http://bmj.bmjjournals.com/cgi/reprint/324/7333/349.pdf



LIBERTES PUBLIQUES - LSQ - LSI - LEN - CENSURE

En 2004, la première cause de mort des journalistes et membres de la presse a été l'assassinat.

MURDER LEADING CAUSE OF WORK-RELATED DEATHS FOR JOURNALISTS

[IFEX 12.01.05]
International - Murder leading cause of work-related deaths for journalists in 2004, according to CPJ analysis (CPJ) - press release
http://www.ifex.org/en/content/view/full/63512/

vide
vide
votez pour ce site
vide
vide
Recevez la revue
par courriel

Films, Livres et Revues pour ne pas mourrir idiot
OUTFOXED - Rupert Murdoch's War on Journalism

OUTFOXED
Rupert Murdoch's War
on Journalism
de Robert Greenwald
Disponible en DVD
Sortie en salles le 22/10/2004
http://www.outfoxed.org

UNCOVERED - The Truth About the War on Iraq

UNCOVERED
The Truth About the War on Iraq
de Robert Greenwald
Disponible en DVD
Sortie en salles en Septembre 2004

UNCONSTITUTIONAL - The War Our Civil Liberties

UNCONSTITUTIONAL
Patriot Act: The War On Our Civil Liberties
de Robert Greenwald
Sortie en DVD en Sept. 2004
http://www.outfoxed.org

UNPRECEDENTED - Rupert Murdoch's War on Journalism

UNPRECEDENTED
The 2000 US Presidential Election
de Robert Greenwald
Disponible en DVD
http://www.unprecedented.org/

Le Monde selon George W. Bush

Le Monde selon Bush
de William Karel

Sortie le 26 Juin 2004
en collaboration avec Eric Laurent
auteur de La guerre des Bush et
Le monde secret de Bush
(Editions Plon)

Fahrenheit 911 - sortie en salle le 5 juillet

Fahrenheit 911
de Michael Moore

Sortie le 07 Juillet 2004

Qui a dit que l'agit prop devait être chiante ? Un film a voir absolument...

S 21, la machine de mort khmer rouge - sortie en salles le 11 fevrier

S 21, la machine de mort
khmer rouge

Sortie le 11 Fevrier 2004

Rithy Panh : un homme face au génocide khmer : "Etre un passeur de mémoire me rend vie..." Rithy Panh avait 11 ans quand les Khmers rouges l'ont envoyé dans un camp. Rescapé parmi deux millions de fantômes, depuis, il filme. S 21, la machine de mort khmère rouge est ce récit de l'enfer.

decouvrez le quotidien VOLTAIRE

VOLTAIRE
le quotidien
du Réseau Voltaire

Magazine quotidien d'analyses internationales

Depuis deux ans le Réseau Voltaire a développé ses publications jusqu'à proposer trois services quotidiens, deux services hebdomadaires et de nombreux articles et enquêtes supplémentaires. Progressivement, nous avons constitué un ensemble d'outils de veille documentaire, d'information, d'analyse et de prospective qui, regroupés de manière cohérente, lui permettent aujourd'hui de proposer un magazine quotidien de politique internationale.

le Cartel Bush - comment fabrique t'on un president des Etats Unis - par J. Hatfield

Le Cartel Bush
("Fortunate Son" de J. Hatfield)
Traduction française

Il y a les biographies de George W. Bush écrites par les communicants de la Maison-Blanche ou les journalistes « amis ». Et il y a Le Cartel Bush, la biographie non autorisée. Celle qui explore en détail l'entourage du président des États-Unis, ses affaires, ses retournements de veste, le financement de ses campagnes électorales, son addiction à la cocaïne… L'auteur, James Hatfield, fut menacé par deux proches conseillers du président devant témoins et retrouvé peu après, mort, dans un motel. La police assure qu'il s'est suicidé. Sa famille prétend qu'il a été assassiné.
Ce document exceptionnel a été traduit en français. Le Réseau Voltaire en assure la diffusion exclusive en France

THE FOG OF WAR - sortie en salles le 14 janvier

Un film
de Errol Morris
avec Robert S. McNamara
Sortie le 14 Janvier 2004

Ce documentaire est l'histoire de l'Amérique vue par l'ancien Secrétaire de la Défense américaine, Robert S. McNamara, personnalité parmi les plus controversées et les plus influentes de la scène politique internationale. A travers son analyse, nous redécouvrons les événements majeurs du XXe siècle.
Du bombardement de 100 000 civils japonais à Tokyo en 1945 au risque imminent de catastrophe nucléaire pendant la crise des missiles cubains, en passant par les effets dévastateurs de la guerre du Vietnam, The Fog of war examine la psychologie et les raisonnements des décisionnaires du gouvernement qui ont envoyé les hommes au combat.

CONDOR - l'axe du mal - sortie en salles le 21 janvier

Un documentaire
de Rodrigo Vasquez
Sélection au Festival de Cannes
Sortie le 21 Janvier 2004

C'est au nom de "la lutte contre le terrorisme" qu'une opération spéciale - nom de code CONDOR - a été menée dans les années 70 et 80 en Amérique du Sud. Cette lutte lancée par le Chili après le coup d'état du 11 septembre 1973 d'Augusto Pinochet, ciblait les mouvements de gauche.
Condor devint rapidement un réseau reliant les dictatures militaires, soutenu par le département d'Etat américain et la CIA.Le film de Rodrigo Vazquez, jeune cinéaste argentin, accompagne plusieurs victimes de CONDOR, toujours à la recherche de la vérité.. Il pousse certains leaders de Condor, hélas toujours en place, à témoigner. Depuis les évènements du 11 septembre 2001, ceux-ci revendiquent ouvertement être les pionniers de l'actuel combat contre le "terrorisme international"





Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [ Se desabonner ] -- [Archives] -- [Contact]


FRANCOPHOLISTES, l'annuaire de toutes les listes ! - Add Me!