revue de web libertes et internets

Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [Se desabonner] -- [Archives] -- [Contact]

vide

01/03/05



SPECIAL DEDICACE

UNE CASSETTE VIDÉO DE FLORENCE DIFFUSÉE EN IRAK

[Libération.fr mardi 01 mars 2005]
Une cassette montrant notre reporter Florence Aubenas, disparue avec son guide Hussein Hanoun le 5 janvier à Bagdad, a été remise mardi à des organes de presse à Bagdad.

«Mon nom est Florence Aubenas. Je suis une journaliste de Libération... ma santé est très mauvaise. Mon état psychologique est aussi très mauvais», dit Florence dans cette cassette vidéo non datée, diffusée en Italie, sur chaîne d'information Sky-Italia puis sur différentes télévisions. Amaigrie, Florence y apparaît très éprouvée, les traits creusés et les cheveux tombant dans les yeux. Elle porte un pull sale, un pantalon noir et elle a des traces grises sur le visage. Elle paraît très angoissée.

«Aidez-moi, c'est urgent», dit-elle dans cette vidéo qui dure moins d'une minute et a été distribuée par un groupe irakien non identifié. Regardant droit la caméra, les jambes relevées sur sa poitrine, elle est assise devant une toile de fond rouge foncée.

«J'appelle en particulier à l'aide le député français Didier Julia. Aidez-moi M.Julia, aidez-moi», dit-elle encore en anglais. L'enregistrement ne comprend aucune revendication.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=279150


Il est ravi le pied nickelé ! Quel joli coup de pub !

LA POLÉMIQUE JULIA REBONDIT

[AFP 01.03.05]
Pourquoi Florence Aubenas demande-t-elle l'aide de Didier Julia ? Lui a-t-on dicté ce message ? Le dernier appel de la journaliste est étudié par la DGSE, pour qui cette vidéo "pose beaucoup de questions". L'élu UMP s'est dit pour sa part, sur le plateau du 20 heures de TF1, "prêt à reprendre ses contacts si le gouvernement le souhaite".
http://news.tf1.fr/news/france/0,,3205251,00.html


JULIA: "JE CONNAIS PROBABLEMENT LES RAVISSEURS"

[AFP 01/03/05]
Le député UMP Didier Julia a estimé mardi soir que les ravisseurs de Florence Aubenas sont probablement des gens qui le connaissent, et qu'il connaît. "Ce sont les ravisseurs qui la détiennent qui lui ont demandé de citer mon nom", a estimé le député sur TF1, en référence à la cassette où la journaliste de Libération lui demande de venir à son aide. "Ce sont des gens qui me connaissent, et probablement que je connais", a-t-il ajouté. Il a estimé que les ravisseurs sont "certainement des nationaux, pas du tout des mafieux, des résistants qui défendent la cause nationale irakienne".
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_media_050301192251.fp0axxgu.html


DIDIER JULIA ET PHILIPPE BRETT : LES DEUX FONT LA PAIRE

[Libération 01.03.05]
L'un se vante de fréquenter l'Irak et Tarek Aziz depuis au moins quarante ans, mais personne ne s'en souvient. L'autre se prétend officier de marine, c'est un ancien matelot. L'équipée du député et du baroudeur, qui assurent avoir été sur le point de délivrer les otages, a fait frémir la République.

(...) Didier Julia, 70 ans, et Philippe Brett, 42 ans, sont-ils «les meilleurs spécialistes français de l'Irak», comme l'affirme sans rire l'un de leurs amis ? Ou bien n'auront-ils été que les héros d'une incroyable supercherie ? Rien en tout cas chez ces deux hommes les prédestine à devenir les trublions qui, l'espace de quelques jours, vont faire trembler la République. Rien, si ce n'est l'envie commune de «faire un coup» : libérer les deux journalistes français et leur chauffeur syrien enlevés en Irak le 20 août. Avec en toile de fond, une revanche à prendre : pour Julia, contre les hiérarques de l'UMP ; contre les «services» français pour Brett, dont il se dit proche. «Chez eux, note le journaliste Yannick Urien, un ancien de Minute, ami des deux hommes, il y a un tiers d'humanisme, un tiers de business et un tiers d'envie d'exister.» Association de francs-tireurs, en quelque sorte.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=245105


Pour la propagande Likoudnik de POI, en ce moment, il faut TOUT rattacher à la Syrie afin de justifier les bombardements à venir

LA SYRIE CHERCHE À NEUTRALISER L'ACTION DE LA FRANCE AU LIBAN

[Proche Orient Info 01.03.05]
Comment analyser le mystère Aubenas, son appel à Didier Julia ?
http://www.proche-orient.info/xjournal_pol_analyse.php3?id_article=37382



ONLINE

Avec la réélection de George Bush aux USA les théocrates bigots ne se sentent plus pisser et cherchent à imposer leur morale taliban à la télé, au cinéma, dans la littérature, sur Internet...

SENATOR FIGHTS CABLE 'INDECENCY'

[Reuters 01.03.05]
Alaska's Stevens says he'll push to apply public broadcast standards to satellite, too. U.S. Senate Commerce Committee Chairman Ted Stevens said Tuesday he would push to apply broadcast decency standards to subscription television and radio services like cable and satellite.

"Cable is a much greater violator in the indecency area," the Alaska Republican told the National Association of Broadcasters, which represents most local television affiliates. "I think we have the same power to deal with cable as over-the-air" broadcasters. "There has to be some standard of decency," he said.
http://money.cnn.com/2005/03/01/technology/satellite_decency.reut/index.htm


Si la télé et le câble doivent être purgés des contenus indécents alors pourquoi pas Internet ?

IF CABLE AND SATELLITE MUST COMPLY, WHY NOT THE INTERNET AS WELL?

[Michael Powell - Politechbot 2005/01/07]
After all, convergence is real, and a lead story in today's WSJ describes how Yahoo is positioning itself as a kind of traditional entertainment company. Ted Stevens probably won't pay politically if he chooses to take his argument to the next "logical" conclusion - and test whether the Supreme Court has changed its mind in the decade since ACLU v. Reno.
http://www.politechbot.com/2005/01/07/no-fcc-censorship/


Faut-il une taxe sur les ordures technologiques ?

IS A PC LANDFILL TAX INEVITABLE?

[News.com.com February 21, 2005]
Rep. Mike Thompson, a California Democrat, delights in warning the public about what he calls the looming dangers of landfill-clogging electronic gadgetry.

"Over 3,000 tons of electronics are discarded every day in our country," says Thompson, whose district includes the huge swath of coast stretching from Mendocino to the Oregon border. "Obsolete computers are taking up space in closets, warehouses and landfills, and each of these computers contains dangerous materials such as lead and chromium, which pose a significant risk to human health and the environment."

Last month, Thompson and 21 other politicians introduced the National Computer Recycling Act, a proposal that would levy a national sales tax of $10 on each CRT or LCD computer monitor and nearly any other electronic device with a "central processing unit." Proceeds would be awarded to "individuals or organizations" in the form of recycling grants.

The tax would apply to Internet and in-person purchases and cover new and used items, even ones sold at computer shows and flea markets. The Environmental Protection Agency would be responsible for defining exactly what products would be subject to the levy (televisions, typewriters and calculators are expressly exempted, but BlackBerries, cell phones and iPods are not). But is Thompson's proposal necessary?
http://news.com.com/2010-1071_3-5582798.html


Chez Sun, on veut bien que les employés tiennent des blogs mais il faut qu'ils respectent la charte du bloggeur

BLOG POLICY GUIDELINES

[Tbray.org]
Many of us at Sun are doing work that could change the world. We need to do a better job of telling the world. As of now, you are encouraged to tell the world about your work, without asking permission first (but please do read and follow the advice in this note). Blogging is a good way to do this.

ADVICE By speaking directly to the world, without benefit of management approval, we are accepting higher risks in the interest of higher rewards. We don’t want to micro-manage, but here is some advice.

IT’S A TWO-WAY STREET The real goal isn’t to get everyone at Sun blogging, it’s to become part of the industry conversation. So, whether or not you’re going to write, and especially if you are, look around and do some reading, so you learn where the conversation is and what people are saying.
http://www.tbray.org/ongoing/When/200x/2004/05/02/Policy



INFORMATIONS GENERALES

DIX BONNES RAISONS DE VOTER NON

[Le grand soir 28 février 2005]
Dix bonnes raisons, chacune suffisante, de voter NON au référendum sur la constitution européenne. Car si elle était approuvée... 1 - signée par les 25, elle ne pourra être modifiée qu'à l'unanimité. Donc le Luxembourg ou Malte, avec leurs 400 000 habitants chacun, soit un centième de la population européenne, ou le Royaume-Uni dont la population n'est pas franchement pro-européenne, ou certains des dix derniers petits arrivés dont le PNB par habitant (...)
http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=2104


Quand ils se retrouvent devant un juge, tous ces brillants PDG deviennent soudains muets et ignares... On se demande pourquoi on les payait aussi cher s'ils ne connaissaient rien à rien.

"JE NE CONNAIS RIEN À LA TECHNOLOGIE, RIEN À LA FINANCE OU À LA COMPTABILITÉ",

[L'Expansion 01.03.05]
"Je ne connais rien à la technologie, rien à la finance ou à la comptabilité", Bernie Ebbers, l'ex-PDG de WorldCom, jugé pour la plus grande faillite de l'histoire. Longtemps présenté comme un des plus brillants entrepreneurs américains, Bernie Ebbers, ...
http://www.lexpansion.com/art/3665.128973.0.html


Dahr Jamail interviewe le militant anti-censure Barsamian:
"La presse et le pouvoir sont liés par une relation structurelle,
le message est dicté par les intérêts financiers, pas par les faits".

MOST OF THE CENSORSHIP OCCURS BY OMISSION, NOT BY COMMISSION - A CONVERSATION WITH DAVID BARSAMIAN

[Dahr Jamail's Iraq Dispatches February 23, 2005]
Omar Khan: You’ve said of the media that “most of the censorship occurs by omission, not commission.” Can you illustrate this in the case of US news coverage of Iraq?

David Barsamian: There is a structural relationship between media and state power. They are closely linked. Who are the media? Not just in the United States, but around the world, they’re a handful of corporations that dominate what people see, hear, and read. They have been able to manufacture consent, particularly in the United States, for imperialist wars of aggression. That’s exactly what I call Iraq—an illegal, immoral war.

I’ll just give you one example: the New York Times, this great liberal newspaper, had 70 editorials between September 11, 2001 and the attack on Iraq, March 20, 2003. In not one of those editorials was the UN Charter, the Nuremberg Tribunal, or any aspect of international law ever mentioned. Now, those guys know that these things exist, and that’s a perfect example of censorship by omission.

And so if you were reading the New York Times over that period, during the buildup to the war, you would not have had the sense that the United States was planning on doing something that was a gross violation of international law, and national law for that matter.

The reporting on Iraq has been so atrocious: people talk about how the bar has been lowered in journalism. I don’t think it’s been lowered. I think it’s disappeared. It’s not visible anymore. The servility and sycophancy of journalism has reached appalling levels, and the catastrophe that’s unfolding in Iraq is a direct result of this. There are huge consequences for not reporting accurately. And, sadly, it’s the Iraqi people that are paying in huge numbers, and Americans to a lesser extent.
http://dahrjamailiraq.com


Comment la télé manipules les images pour discréditer un candidat politique :
En truquant la vidéo d'un de ses speech, on a fait passer Dean pour un hystérique incapable de devenir candidat à la Maison Blanche.

MURDER BY MEDIA: THE DEAN SCREAM

[Miami Herald 24.02.05]
Dean is addressing campaign supporters after he lost the Iowa party caucuses in January. He's screaming for no apparent reason, practically shrieking, ticking off the states where he's vowing to continue the race. His face is red, his voice breaking. He looks deranged. It's a portrait of a man out of control. It's documentary evidence that Dean lacks the temperament for high office.

In fact the Dean Scream was a fraud, probably the clearest instance of media assassination in recent U.S. political history.
http://www.miami.com/mld/miamiherald/news/columnists/edward_wasserman/10951848.htm


Des associations portent plainte contre les publicités pro-pesticides de l'UIPP.

LE LOBBY DES PESTICIDES ACCUSÉ DE CAMPAGNE MENSONGÈRE.

[Libération.fr mardi 01 mars 2005]
Sur l'affiche, un homme, batteur à oeufs en main, l'air résolu à en découdre dans sa cuisine, ou une femme en pleine dégustation devant son piano. En haut à droite, une question : «Et vous, que savez-vous des pesticides ?» Ils n'ont pas l'air d'en savoir grand-chose et c'est pour les informer que l'Union des industries de la protection des plantes (UIPP) s'est lancée dans une vaste «action de communication» depuis le 10 février et pour six mois. «Nous voulons expliquer au grand public ce que sont les pesticides, explique Jean-Charles Bocquet, directeur général de l'UIPP. C'est une démarche de transparence.»

Trouble. Cette transparence n'est pas du goût des associations de défense de l'environnement, qui ont assigné l'UIPP en référé vendredi devant le tribunal de Rennes au motif que la publicité causait un «trouble». «Nous voulons que cette campagne mensongère soit suspendue» précise François Veillerette, du Mouvement pour les droits et le respect des générations futures (MDRGF). «L'objectif de l'UIPP est de rendre les pesticides socialement acceptables, en faisant croire à un public non averti qu'ils ne sont pas dangereux pour la santé et l'environnement, que leur emploi est totalement indispensable et que de toute façon, les aliments biologiques ne sont pas meilleurs pour la santé !» Le juge des référés se prononcera le 9 mars.
http://www.liberation.com/page.php?Article=279085



PROPAGANDASTAFFEL

Ca fait quatre ans qu'on le dit,
mais maintenant c'est confirmé par un ponte du Parti Républicain :
"Le 11 Septembre, est ce que nous avons été attaqués de manière préventive et on ne veut pas nous le dire, ou bien est ce que nous nous sommes attaqués nous mêmes pour que les copains de Bush puissent faire leur bizness dans le pétrôle ?"

WAR OVER OIL: EXCLUSIVE INTERVIEW WITH KARL W.B. SCHWARZ

[The Lone Star Iconoclast Tue Feb 15, 2005]
Conservative Republican Insider Says Afghanistan Oil Pipeline Is Basis Of 9-11 Hidden Agenda : Calls 9-11 A Preemptive Strike Against United States

He calls himself a conservative Republican, a brand that has defined him for the past 24 years at both the Arkansas and the Republican National Committee levels. After extensive research into the events that led to 9/11, Karl W.B. Schwarz, 53, has penned a book, “One-Way Ticket to Crawford, Texas — A Conservative Republican Speaks Out,” that in 832 pages details a massive governmental cover-up and explains the backdrop of what led to the war in Iraq.

In his book, Schwarz explains that prior to June 26, 2001, “the Bush Administration put India and Iran on notice that he intended to use military force to attack and remove the Taliban from power.” The reasoning, according to Schwarz, was an attempt to “bully the Taliban into letting Unocal and those Saudi partners that have apparently been financing terrorism” to have the Trans-Caspian pipeline across Afghanistan.

Schwarz asks: “Did we just get preemptively attacked and they do not want us to know that? Or, did we attack ourselves so the attack on the Taliban was justified so Bush Buddies could get their oil deals and oil pipelines?”

The author says that Americans were kept in the dark. “Can anyone recall any of them telling us about that $7.34 trillion oil deal or that pipeline that was so desperately needed? No?” said Schwarz. In his book, Schwarz talks about the FBI’s lack of interest in capturing certain terrorists, the Administration’s propensity to act in secrecy and keep Americans in the dark, America’s poising itself for another attack, and contracts that make the rich richer and the poor poorer. Schwarz provides substantial documentation about behind-the-scenes meetings and the “financial terrorists” who stand to gain as they worship the exploitation of oil.
http://www.iconoclast-texas.com/News/07news01.htm


Tout est bon en journalisme de propagande : Sur CNN, la même photo sert deux fois : une fois pour illustrer le danger nucléaire en Iran, une autre fois pour illustrer le danger nucléaire en Corée

CNN'S NUKE PLANT PHOTOS IDENTICAL FOR BOTH IRAN AND N. KOREA!

[BradBlog on 2/14/2005]
CNN's Nuke Plant Photos Identical for Both Iran and N. Korea! Who's the source for the photos?! And are there any responsible corporate media outlets left in America?!
Two stories posted in the last week on the CNN website, one on nukes in Iran last Wednesday, and another on nukes in North Korea on Saturday, both use the same aerial photograph of the same purported nuclear power plant! But one is supposed to be in Iran and the other is supposed to be in North Korea!
http://www.bradblog.com/archives/00001187.htm


Un soldat sur deux qui a participé à la première guerre du golfe souffre d'un problème médical. Suspect principal: l'uranium appauvri utilisé dans les obus de la US Army

MUSHROOMING DEPLETED URANIUM (DU) SCANDAL BLAMED

[San Francisco BayView 23.02.05]
Out of the 580,400 soldiers who served in the first Gulf War, 11,000 are now dead! By the year 2000, there were 325,000 on Permanent Medical Disability. This astounding number of 'Disabled Vets' means that a decade later, 56% of those soldiers who served have some form of permanent medical problems!" The disability rate for the wars of the last century was 5 percent; it was higher, 10 percent, in Viet Nam.
http://207.44.245.159/article8172.htm


(Dans la chronique radio) de Dominique Bromberger d'hier soir sur France Inter (on) apprend que Bachar El Assad est un assassin par tradition ancestrale et que cette tradition ancestrale est si bien ancrée que même l'action civilisatrice de la France (qui a fonctionné au Liban) n'a rien pu faire contre ces sauvages. (cédric)

LA SYRIE : SA TRADITION DE DOMINATION RÉGIONALE ET D’ASSASSINAT POLITIQUE

[Dominique Bromber - France Inter 17.02.05]
Depuis plus de neuf siècles, de façon presque permanente, la Syrie s’est voulue le centre de la résistance aux influences occidentales. Depuis plus de neuf siècles, Damas a entendu être également le centre du pouvoir de toute la région.

Les Croisés l’ont appris à leurs dépens quand un Kurde irakien ambitieux, nommé Salah Eddine ou Saladin, a mené contre eux, à partir de cette ville, une guerre qui devait aboutir quelques dizaines d’années plus tard à leur départ de Palestine et du Liban.

Et c’est à la même époque qu’une secte ismaélienne née dans les montagnes irakiennes d’une dissidence du chiisme a commencé à s’illustrer en Syrie. Il s’agissait des fidèles de Hassan El Sabah, surnommé le « Vieux de la montagne », qui pratiquaient sous ses ordres l’assassinat politique. Comme on soupçonnait à l’époque qu’ils agissaient sous l’influence de la drogue, le haschich, ils y ont gagné le nom de Haschischins ou assassins.

Quand leur forteresse persane d’Alamout sera prise par les Mongols, ils trouveront définitivement refuge dans les montagnes du Nord de la Syrie, là où est établie aujourd’hui la population alaouite, là d’où est issue la famille de l’actuel président Bachir El Assad ainsi, bien sûr, que son père Hafez El Assad et ceux qui furent les principaux cadres du régime de 1969 jusqu’à la fin du vingtième siècle.

Quand les Turcs imposèrent sur le Moyen-Orient leur domination, ils organisèrent toute une série de provinces autour de Damas. Cette région englobait une petite partie du Sud de la Turquie actuelle, la Syrie d’aujourd’hui mais aussi le Liban, la Palestine et la Jordanie. Là encore, les ambitions des élites politiques, religieuses, et intellectuelles vivant à Damas s’en trouvèrent renforcées.

Aujourd’hui, cette réaction de domination demeure.La Syrie n’a jamais, au fond, accepté l’indépendance du Liban et très longtemps, elle a tenté de contrôler le mouvement palestinien.

Enfin, si la France est parvenue à laisser son empreinte sur le Liban, il n’en a pas été du tout de même en Syrie, pays sur lequel elle avait pourtant également un mandat entre les deux guerres mondiales. Dans les années 1925-1927, le soulèvement d’une partie de la population syrienne contre le mandat français provoqua des affrontements sanglants.

Enfin, depuis la mort de Nasser, la Syrie a toujours entendu prendre la tête du front du refus à la négociation avec Israël. Sur ce front, elle se trouve aujourd’hui bien seule. Son régime ne subsiste plus qu’en pillant le Liban et en faisant régner la peur chez les Libanais mais aussi dans sa propre population. Ce n’est plus que la version mafieuse de ce qui fut une grande tradition.
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-inter01/information/chroniques/chronique/index.php?chronique_id=103



COMMUNAUTAIRE TA MERE !

Après une semaine de lynchage, lentement la presse reprend ses esprits et se rend compte qu'elle a dérapé grave.

DIEUDONNÉ, ÇA NE VA PAS

[Pierre MARCELLE - Libération - 25.02.05]
De tout ce que j'ai pu lire cette semaine à propos de Dieudonné passé de «Dieudo», comme dit encore parfois Elie Semoun, à «Dieudonné M'Bala M'Bala», comme disait Le Pen et comme se sent obligé de dire tout un chacun , c'est avec le Canard enchaîné que je me sens le plus en empathie. Et plus précisément lorsque le satirique écrit : «Il avait toute la doc pour faire une bonne copie et il pète les plombs.»

Lui, ça ne va pas. Il faudrait qu'il dise moins de conneries et il faudrait vraiment qu'il bosse ; mais le traitement de son affaire non plus, ça ne va pas.

Qu'est-ce que c'est que cette officine baptisée proche-orient.info, qui piste Dieudonné à Alger et allume l'affaire sur une citation mensongère la confusion, délibérément entretenue, entre «Shoah» et «commémoration» (ou «mémoire») de la Shoah comme «pornographie mémorielle» ?

Qu'est-ce que c'est que cette promotion de Dieudonné en porte-parole putatif de la négritude ?

Qu'est-ce que c'est que ce président pyromane d'un Crif propagandiste du Likoud, et qui ne conçoit de citoyenneté qu'au spectre de son communautarisme ?

Qu'est-ce que c'est, cependant, que cette trop discrète réprobation à l'endroit d'un pape polonais comparant insidieusement l'IVG à la destruction des juifs d'Europe, de la part de clercs si prompts à brûler Dieudonné en son imbécile mise en concurrence des génocides ?

Qu'est-ce que ce besoin, hier, d'une prétendue importation d'Intifada pour ne pas considérer les frustrations sociales des «Beurs», et aujourd'hui d'une invocation de traumatisme esclavagiste pour ne pas considérer les frustrations sociales des «Blacks» ?

Qu'est-ce que c'est d'autre, enfin, qui se montre et qui se monte, que l'opposition éternellement attisée entre communautés ? A cet exercice, Dieudonné aura gravement contribué.

Ariel Sharon l'a reçu cinq sur cinq qui (au prétexte du refus de Paris de qualifier le Hezbollah d'organisation terroriste) déclarait mercredi que «les Français sont pro-Arabes»
http://www.liberation.fr/page.php?Article=278189


Merci Cukierman ! Le lobby juif existe, tu viens de lui redonner vie ! Les antisémites boivent du petit lait... Mais "Cookie" s'en tape de la situation des juifs de France, lui, tout ce qui l'intéresse c'est la promotion du Grand Israël.

LE CRIF FUT ÉRIGÉ EN REPRÉSENTANT D’UN LOBBY TELLEMENT PUISSANT

QU’IL PEUT IMPUNÉMENT HUMILIER 16 MINISTRES DE LA RÉPUBLIQUE D’UN COUP

[Jean-François Kahn - Marianne, 19 février]
On assista à cette scène inouïe : le président du CRIF taillant en pièce la politique étrangère de la France (rendue responsable de l’antisémitisme) et les 16 ministres courbant honteusement leur tête dans leur assiette(…)Ce jour-là(…)un lien direct fut établi entre les événements du Proche-Orient et les juifs de France, autrement dit tous les juifs français furent rendus solidaires et comptables de ce qui se passe là-bas, et quoiqu’il s’y passe. La lutte contre l’antisémitisme fut ouvertement assimilée à une action pour faire changer la politique étrangère de la France. Le CRIF fut érigé en représentant d’un lobby tellement puissant qu’il peut impunément humilier, sans risque de retour à l’envoyeur, 16 ministres de la République d’un coup!
http://www.marianne-en-ligne.fr


ALAIN MINC: «CUKIERMAN FRANCHIT LA LIGNE JAUNE»

[Le Figaro 18 février 2005]
Essayiste, consultant, président d'AM Conseil, auteur de Ce monde qui vient (Grasset), Alain Minc commente les déclarations de Roger Cukierman. Propos recueillis par Alexis Lacroix
LE FIGARO. – Le discours tenu par Roger Cukierman lors du dîner annuel du Crif, samedi dernier, suscite de vives réactions. Qu'en pensez-vous?
Alain MINC. – Je suis profondément scandalisé par ces déclarations. Le discours de Roger Cukierman devrait provoquer une indignation beaucoup plus massive. Le juif que je suis n'a vraiment pas l'habitude de se mêler de la vie de ce qu'on appelle la communauté juive. La faute, sans doute à mon penchant instinctif à l'universalisme... Mais la gravité des propos tenus pousse à réagir. Il n'est pas admissible que le président du Crif, au nom de la communauté qu'il croit représenter, ait prononcé des paroles si dénuées de mesure et de maîtrise de soi.

Etait-ce à ce point impensable de remettre en question certaines préférences de la diplomatie française?
De telles interrogations sont bien sûr toujours envisageables, et parfois même souhaitables. Mais pas comme ça! Mais pas sous cette forme accusatoire et, au fond, populiste.

Que voulez-vous dire?
Le président du Crif instruit contre les plus hauts dirigeants français un réquisitoire totalement infondé. Il est absurde et, pour tout dire, grotesque de désigner à la vindicte des juifs français les hommes qui exercent leurs fonctions au sommet de l'Etat. Je ne suis pas suspect de chiraquisme, mais je trouve impeccable l'attitude dont le président de la République n'a jamais dévié depuis dix ans. Roger Cukierman a-t-il oublié que c'est Jacques Chirac qui a eu le courage de nommer une réalité que ses prédécesseurs ont inlassablement déniée: la responsabilité de l'Etat français dans la déportation des juifs français? Le président du Crif n'a-t-il pas observé que, depuis quatre ans, les juifs français trouvent dans le président de la République un homme qui n'accepte aucun accommodement avec l'antisémitisme en ses différentes formes? Que c'est cet homme qui, après avoir prononcé cet été son discours de Chambon-sur-Lignon, a redit, très récemment, contre toutes les tentatives de banalisation de la haine, que l'antisémitisme, cette «perversion», «n'a pas sa place en France»?

Il y a d'autres arguments dans le discours de M. Cukierman, qui se réfère aussi aux positions «pro-arabes» de la diplomatie, en s'interrogeant sur leurs possibles dérives...
Un responsable communautaire juif a le droit de poser ces questions. Mais il franchit la ligne jaune quand il suggère que son appréciation de l'action politique de la France est tributaire des analyses israéliennes les moins nuancées. Si l'on voulait réveiller le fantasme antisémite de la «double allégeance», qui empoisonne la relation des Français juifs avec leur pays depuis 1967, on ne s'y prendrait pas autrement. Lorsqu'on s'exprime au nom des Français juifs, on n'est pas comptable des intérêts légitimes de l'Etat d'Israël. Samedi dernier, M. Cukierman s'est comporté comme un ambassadeur in partibus de l'Etat d'Israël.

Jean-Christophe Rufin, dans le rapport sur l'antisémitisme qu'il a remis au ministre de l'Intérieur, explique lui-même qu'il faut tout tenter «pour rééquilibrer l'appréciation par l'opinion publique de la situation au Moyen-Orient»...
Roger Cukierman s'est cru autorisé à citer cet extrait du rapport de Jean-Christophe Rufin. Mais – c'est sa troisième et plus lourde erreur –, il en a fait un usage qui n'est pas recevable.

Pourquoi? Est-il absurde de s'interroger sur la compatibilité «entre la politique étrangère de la France et la politique intérieure de lutte contre l'antisémitisme»?
A condition de ne pas se leurrer sur le diagnostic de fond! Les préférences et les préventions qu'on impute à juste titre à une certaine tradition de la diplomatie française ne sont pour rien dans la fermentation du nouvel antisémitisme. Ce dernier est le produit des errances d'une extrême gauche qui combine anticapitalisme, antiaméricanisme et ressentiment contre les juifs. Tout à son combat contre l'idée qu'il se fait de la diplomatie française, le président du Crif passe totalement sous silence ce «socialisme des imbéciles». Il faudrait tout de même se rappeler aussi que le racisme antiarabe est largement plus répandu en France que l'antisémitisme.

Ce «précipité idéologique» d'extrême gauche ne peut-il pas trouver un allié de circonstance chez les tenants d'une géopolitique violemment antiatlantiste, inspirée par les thèses de Maurras ou de Bainville? Un axe Dieudonné-Bainville?
Mais non! La vision du monde d'un Bainville n'exerce plus guère une influence décisive. Roger Cukierman aggrave sa maladresse par l'aveuglement. Il a cru dénoncer les formes contemporaines de l'antisémitisme: il s'est trompé sur leur nature réelle. La matrice de la haine, ce n'est pas tel ou tel avatar de la géopolitique gaullienne, c'est cette réaction antilibérale qui amalgame dans son délire la mondialisation, l'argent et les juifs. Je suis très étonné qu'une faute si manifeste de jugement et une défaillance si patente de discernement n'incitent pas davantage de représentants de la communauté juive à exiger la démission de Roger Cukierman.
http://uejf.org/modules/forum/viewtopic.php?t=636&sid=



ISRAEL - PALESTINE - LA PAIX MAINTENANT ?

LA GAUCHE ISRAÉLIENNE EST ENCORE PLUS À DROITE QUE LE PEN

[Alain Ménargues - La Nouvelle République 16.02.05]
Dans une interview au journal algérien "La nouvelle République", Alain Ménargues, l'ancien directeur de l'information de RFI, estime que "la gauche israélienne est encore plus à droite que Le Pen"

Q : Quel est ce lobby qui manipule l'information, en France, selon vous ?
"Pour ce qui concerne le Proche-Orient, il y a un lobby israélien d'extrême-droite, pro- Sharon, de colons qui sont plus à droite que Le Pen. Pourtant, la France a peur de Le Pen, mais elle devrait avoir plus peur de l'extrême-droite israélienne qui est terrible. La gauche israélienne, notamment vis-à-vis des Palestiniens, est encore plus à droite que Le Pen. L'extrême-droite, elle, est un véritable fascisme". (...)

Q : C'est du terrorisme intellectuel !
"Oui, du terrorisme intellectuel ! Je regrette que les hommes politiques français n'aient pas beaucoup de courage, eux aussi. C'est la bêtise et la lâcheté des hommes politiques et fonctionnaires français et la disparition d'une fibre de philosophie politique. Il n'y a plus de valeurs ! Je vous donne un exemple, on vient de passer le soixantième anniversaire d'Auschwitz, il y a beaucoup de Français, de résistants, dans le Vercors, à Paris, qui ont été tués ou amenés en déportation et qui étaient juifs, ils sont morts dans les camps de concentration parce qu'ils étaient résistants.

On a barré leur fonction de résistants pour les installer comme juifs. C'est de la manipulation de l'Histoire et c'est fait par ces associations-là qui sont en train d'installer dans les écoles françaises des listes d'enfants juifs morts en déportation. Pourquoi ne met-on pas les noms de ceux qui n'étaient pas juifs morts en déportation aussi ?" (...)

Q : C'est une façon d'imposer insidieusement un pouvoir.
"Non, un contrôle. Israël fait partie du monde arabe et ce n'est pas parce que les dirigeants sont des Ashkénaze venus d'Europe que l'équipe de football joue en Coupe d'Europe qu'ils vont rentrer dans l'Europe. Ils poussent actuellement la Turquie à rentrer dans l'Europe pour la déstabiliser, mais cela ne les fera pas rentrer, eux, dans l'Europe. Ils se disent la tête de pont de l'Occident, dans le monde arabe, mais il n'y a pas de tête de pont dans le monde arabe. On n'a pas besoin d'intermédiaire israélien avec le monde arabe.

Parlons lexique maintenant, si vous le permettez. Pourquoi les Israéliens s'approprient-ils le concept de « sémites », les Arabes, le sont aussi, sémites ? Même les intellectuels et les journalistes abondent dans cette idée-là ? Même Arafat a été traité d'antisémite. Mais les Arabes ne leur ont jamais dit, nous aussi, nous sommes des sémites. Ils n'ont jamais défendu leur position, il faut qu'ils revoient leur méthode de communication. Voyez comment les Américains sont entrés en guerre sur un coup de communication de mensonges".

Q. Quel est le rôle des Etats-Unis dans cette arrogance ?
"Pierre Jémayel, un leader arabe chrétien, a dit un jour à Itzhak Rabin, vous êtes le 51e Etat des Etats-Unis. Je me demande si les Etats-Unis ne sont pas une province d'Israël. Si vous regardez le gouvernement américain, beaucoup sont des juifs américains avec la double nationalité israélienne. Les lectures de Bush, dit un article du Monde, sont des philosophes du Likoud. Le vice-ministre de la Défense, Wolfowitz, est conseiller de Sharon (...)
http://www.lanouvellerepublique.com/actualite/lire.php?ida=22450&idc=18



CYBER-GUERRE - SONS DE BOTTES - PROPAGANDE

ÉTATS-UNIS - LE VERMONT ORGANISE UN RÉFÉRENDUM SUR LA GUERRE EN IRAK

[AP 01.03.05]
"Dans une cinquantaine des 251 villes de l'Etat du Vermont, les habitants se prononceront demain sur une résolution appelant le président Bush à retirer les troupes américaines d'Irak et exigeant que les élus de cet Etat du nord-est des Etats-Unis reviennent sur l'utilisation de la Garde nationale du Vermont dans la guerre", annonce The Boston Globe. Ce journal américain souligne qu'il s'agit du premier référendum populaire sur la guerre en Irak au sein de la nation américaine.

L'initiative du Vermont n'est pas pour autant anecdotique. Cet Etat supporte un lourd fardeau dans la guerre en Irak, avec proportionnellement "le plus grand nombre de réservistes engagés, après Hawaii", mais aussi "un fort taux de pertes humaines : 11 des 621 394 habitants de cet petit Etat ont perdu la vie en Irak", note le quotidien. En outre, "le Vermont a longtemps été à l'avant-garde de la résistance à l'armée" et, pendant la guerre en Irak, "il a émis certaines des critiques les plus directes du conflit, exprimées par la voix des sénateurs Patrick Leahy, démocrate, et Jim Jeffords, indépendant". D'ailleurs, "l'ancien gouverneur de l'Etat et nouveau dirigeant du Parti démocrate, Howard Dean, avait fondé, sans succès, sa campagne pour la présidence américaine en 2004 sur l'opposition virulente à la guerre en Irak".


MARK TWAIN, DANIEL DE LEON ET LA GUERRE EN IRAK

[Fred Weston 24 février 2005 marxist.com Traduction par J-M. Flémal]
Au début décembre, le Defense Science Board (Bureau d'expertise en matière de défense) du Pentagone émettait une déclaration que le président Bush n'a pas souhaité voir étalée au grand jour. La déclaration était claire et directe. Les forces de la "coalition" étaient non seulement en train de perdre la bataille "du cour et de l'esprit", mais elles « pourraient très bien avoir réalisé le contraire de ce qu'elles voulaient faire au départ ».

A l'occasion, la réalité a ses chances parmi les analystes du Pentagone ! Mais Bush continue bille en tête. Il continue à dégoiser ses mensonges et ses distorsions de faits. Il se peut même qu'il soit tellement limité dans sa compréhension de ce qui se passe qu'il aille jusqu'à gober sa propre propagande. Il est aidé en cela par les puissants médias, et surtout les principales chaînes de télévision américaines qui tentent de convaincre tout le monde que tout se déroule selon un plan dans lequel les élections constituent une nouvelle étape visant à faire de l'Irak un pays "normal".

Dans ce monde complètement sens dessus dessous, la réalité devient intangible et l'intangible se mue en réalité ! Les experts du Pentagone peuvent voir ce qui se passe mais les médias présentent juste le contraire.
http://www.stopusa.be/scripts/texte.php?section=CL&langue=1&id=23530


Le rapport du Département d'Etat US sur les droits de l'homme dénonce (chez les autres) des pratiques pourtant autorisées par Rumsfeld.

STATE DEPT. STUDY CITES TORTURE OF PRISONERS : RUMSFELD APPROVED SIMILAR PRACTICES

[Washington Post Tuesday, March 1, 2005]
The State Department's annual human rights report released yesterday criticized countries for a range of interrogation practices it labeled as torture, including sleep deprivation for detainees, confining prisoners in contorted positions, stripping and blindfolding them and threatening them with dogs - methods similar to those approved at times by the Bush administration for use on detainees in U.S. custody.
http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/articles/A60540-2005Feb28.html


Une nouvelle loi aux US vous donne le droit de tirer sur quiconque si vous "vous sentez menaçé". Même dans la rue.

LAW WOULD EXPAND THE RIGHT TO SHOOT

[Miami Herald 27.02.05]
Legislation that protects homeowners from prosecution when they shoot an intruder would expand the protection to people who shoot in self-defense anywhere else.

A homeowner kills an intruder who enters his bedroom in the dark of night. A driver fires a shot at a would-be carjacker who smashes his window at a red light. A couple, taking a stroll in the moonlight, shoots and kills a gun-toting drunk who threatens their lives.

Using deadly force in self-defense in these and other circumstances would be a protected right under a bill that is gaining momentum in the Florida Legislature.

The proposals, unanimously approved by two House and Senate committees Wednesday, would expand the common law doctrine of ''your home is your castle'' - which now gives people the right to use force against a home intruder - by allowing them to shoot to kill and face no fear of prosecution.

OUTSIDE THE HOME : But beyond the common-law protections, the measures also give immunity outside of the home: to anyone who shoots a carjacker or an attacker when the shooter ``is attacked any other place where he or she has a right to be.'' The caveat: The shooter must reasonably believe he must act in self-defense to ``prevent death or great bodily harm to himself or herself.''
http://www.miami.com/mld/miamiherald/news/10975798.htm?template=contentModules/printstory.jsp


VIET-NAM, LA GUERRE SANS FIN

[AAFV vendredi 25 février 2005]
Nguyen Minh Vu, cinq ans, dans son lit de l'hôpital de Ho Chi Minh Ville, vendredi. Ce jeune Vietnamien, handicapé, physiquement déformé, fait partie de la troisième génération de victimes de l'Agent Orange, un défoliant contenant de la dioxine que les forces américaines ont massivement répandu ˜ près de 80 millions de litres ˜ pour détruire la forêt tropicale qui servait de camouflage aux viet-congs.

Malformations chez les nouveau-nés, cancers, maladies de la peau, atteintes aux systèmes immunitaire, reproductif et nerveux... Des centaines de milliers de cas ont été étudiés puis considérés comme directement liés à la dioxine qui reste présente, plus de 30 ans après la fin de la guerre, dans les sols et l'alimentation.

Lundi, un tribunal de Brooklyn commencera les auditions de victimes dans un procès intenté l'an dernier par une centaine de Vietnamiens. Ils demandent des compensations et un nettoyage des zones contaminées auprès d'une trentaine de sociétés, parmi lesquelles Dow Chemical Co et Monsanto Co, les principaux fabricants du produit.
http://www.aafv.org/petition/petition-franc.html



LIBERTES PUBLIQUES - LSQ - LSI - LEN - CENSURE

Bush voudrait avoir le droit de maintenir en prison indéfiniment des personnes soupconnées de terrorisme, sans jamais les accuser d'un crime précis ni leur faire un proçès. Un juge courageux lui rappelle que cela viole les bases élémentaires de la constitution US et des droits humains.

U.S. MUST CHARGE PADILLA WITH CRIME OR RELEASE HIM

[Washington Post Tuesday, March 1, 2005]
A federal judge in South Carolina ruled yesterday that the Bush administration lacks statutory and constitutional authority to indefinitely imprison without criminal charges a U.S. citizen who was designated an "enemy combatant."

Rejecting a series of arguments put forward by the government, District Court Judge Henry F. Floyd said the indefinite detention of Jose Padilla - who the administration has said is a terrorist supporter of al Qaeda - is illegal and that Padilla must be released from a naval brig in Charleston, S.C., within 45 days or charged with a crime.

In a strongly worded 23-page ruling, Floyd said "to do otherwise would not only offend the rule of law and violate this country's constitutional tradition, but it would also be a betrayal of this Nation's commitment to the separation of powers that safeguards our democratic values and our individual liberties."
http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/articles/A61026-2005Feb28.html


Communication sous surveillance

VIE PRIVÉE ET CONFIDENTIALITÉ SUR L'INTERNET

[Samizdat.net 01.03.05]
Aujourd'hui une compagnie de disques ou de cinéma peut légalement embaucher des enquêteurs privés pour faire la chasse aux amateurs de fichiers musicaux ou vidéos qui les échangent sur les réseaux P2P (Gnutella, eDonkey, Kazaa, etc.)... pour les faire condamner ensuite en vertu de la LEN.

Aujourd'hui les « responsables des ressources humaines » font de plus en plus de recherches sur Google sur les candidat(e)s éventuels à l'embauche à la recherche d'éventuels sites personnels, contributions sur des forums ou autres mailing lists.

Aujourd'hui, grâce à la LEN, les services de police peuvent en toute légalité intercepter des courriers électroniques (ce n'est pas vraiment de la correspondance privée), voir faire intrusion sur des disques dur d'ordinateurs, pour les « besoins de l'enquête. »

Une entreprise peut aussi consulter les logs de son intranet ou de son proxy pour raisons de sécurité, et au passage « contrôler » les activités en ligne de ses salariés, à la recherche des éventuels amateurs de sites cochon aussi bien que des activités syndicales.

Ces quelques exemples ne font que démontrer à quel point l'utilisation des dites nouvelles technologies de l'information et de la communication par les activistes, les militants, les associations ou les simples citoyens sont tout autant riche en possibilité que risquées du point de vue de la confidentialité des échanges et des activités.

Il appartient donc à chacun et chacune d'entre nous de connaître un minimum les possibilités réelles de la surveillance de la communication via l'Internet et tout autant de prendre en charge les moyens pratiques de garantir un minimum la confidentialité et la protection de nos échanges, qu'ils soient privés ou dans le cadre d'une activité collective.

Nous organisons donc une journée de d'information, de discussion et d'ateliers pratiques sur ces questions avec l'objectif de permettre à chacun et chacune, même sans « compétences techniques » particulières, de mettre en pratique cette règle des réseaux : pour vivre libre vivons cachés... du moins des grandes oreilles et du regard de Big Brother.
http://www.samizdat.net


La Cour Suprême déclare la peine de mort inconstitutionnelle quand elle est appliquée aux mineurs.

SUPREME COURT STRIKES DOWN DEATH PENALTY FOR JUVENILES

[Washington Post 01.03.05]
The Supreme Court, in a landmark death penalty decision, today barred executions of people under 18 years of age at the time of their crimes. By vote of 5-to-4, the court said in a case from Missouri that there is now a "consensus" in American society that juveniles, along with the mentally retarded, are "less culpable" for their crimes because they lack sound judgment.

Execution is therefore a "disproportionate" sanction that violates the 8th Amendment's prohibition of cruel and unusual punishment, the court ruled, overturning a precedent it established in Stanford v. Kentucky in 1989. The court has already banned capital punishment on offenders who committed crimes under the age of 15. Today’s decision will move 70 people off death row.
http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/articles/A62584-2005Mar1.html



DROITS D'AUTEURS - P2P - BREVETS - HACK - CRYPTAGE

DATABASES CALLED INVITATIONS TO ID THEFT -

[The Washington Post 28.02.05]
The Social Security numbers of millions of Americans, including Vice President Cheney and celebrity heiress Paris Hilton, are available to many subscribers of a widely used information database company, U.S. Sen. Charles E. Schumer (D-N.Y.) charged Thursday.
http://letters.washingtonpost.com/W1RT043AFD2F9857DEA7F3CD4AD1E0


HAS YOUR IDENTITY BEEN STOLEN?

[Slate 01.03.05]
Has Your Identity Been Stolen? What to do if it happens to you. -
http://letters.washingtonpost.com/W1RT043AFD3F8857DEA7F3CD4AD1E0

vide
vide
votez pour ce site
vide
vide
Recevez la revue
par courriel

Films, Livres et Revues pour ne pas mourrir idiot
OUTFOXED - Rupert Murdoch's War on Journalism

OUTFOXED
Rupert Murdoch's War
on Journalism
de Robert Greenwald
Disponible en DVD
Sortie en salles le 22/10/2004
http://www.outfoxed.org

UNCOVERED - The Truth About the War on Iraq

UNCOVERED
The Truth About the War on Iraq
de Robert Greenwald
Disponible en DVD
Sortie en salles en Septembre 2004

UNCONSTITUTIONAL - The War Our Civil Liberties

UNCONSTITUTIONAL
Patriot Act: The War On Our Civil Liberties
de Robert Greenwald
Sortie en DVD en Sept. 2004
http://www.outfoxed.org

UNPRECEDENTED - Rupert Murdoch's War on Journalism

UNPRECEDENTED
The 2000 US Presidential Election
de Robert Greenwald
Disponible en DVD
http://www.unprecedented.org/

Le Monde selon George W. Bush

Le Monde selon Bush
de William Karel

Sortie le 26 Juin 2004
en collaboration avec Eric Laurent
auteur de La guerre des Bush et
Le monde secret de Bush
(Editions Plon)

Fahrenheit 911 - sortie en salle le 5 juillet

Fahrenheit 911
de Michael Moore

Sortie le 07 Juillet 2004

Qui a dit que l'agit prop devait être chiante ? Un film a voir absolument...

S 21, la machine de mort khmer rouge - sortie en salles le 11 fevrier

S 21, la machine de mort
khmer rouge

Sortie le 11 Fevrier 2004

Rithy Panh : un homme face au génocide khmer : "Etre un passeur de mémoire me rend vie..." Rithy Panh avait 11 ans quand les Khmers rouges l'ont envoyé dans un camp. Rescapé parmi deux millions de fantômes, depuis, il filme. S 21, la machine de mort khmère rouge est ce récit de l'enfer.

decouvrez le quotidien VOLTAIRE

VOLTAIRE
le quotidien
du Réseau Voltaire

Magazine quotidien d'analyses internationales

Depuis deux ans le Réseau Voltaire a développé ses publications jusqu'à proposer trois services quotidiens, deux services hebdomadaires et de nombreux articles et enquêtes supplémentaires. Progressivement, nous avons constitué un ensemble d'outils de veille documentaire, d'information, d'analyse et de prospective qui, regroupés de manière cohérente, lui permettent aujourd'hui de proposer un magazine quotidien de politique internationale.

le Cartel Bush - comment fabrique t'on un president des Etats Unis - par J. Hatfield

Le Cartel Bush
("Fortunate Son" de J. Hatfield)
Traduction française

Il y a les biographies de George W. Bush écrites par les communicants de la Maison-Blanche ou les journalistes « amis ». Et il y a Le Cartel Bush, la biographie non autorisée. Celle qui explore en détail l'entourage du président des États-Unis, ses affaires, ses retournements de veste, le financement de ses campagnes électorales, son addiction à la cocaïne… L'auteur, James Hatfield, fut menacé par deux proches conseillers du président devant témoins et retrouvé peu après, mort, dans un motel. La police assure qu'il s'est suicidé. Sa famille prétend qu'il a été assassiné.
Ce document exceptionnel a été traduit en français. Le Réseau Voltaire en assure la diffusion exclusive en France

THE FOG OF WAR - sortie en salles le 14 janvier

Un film
de Errol Morris
avec Robert S. McNamara
Sortie le 14 Janvier 2004

Ce documentaire est l'histoire de l'Amérique vue par l'ancien Secrétaire de la Défense américaine, Robert S. McNamara, personnalité parmi les plus controversées et les plus influentes de la scène politique internationale. A travers son analyse, nous redécouvrons les événements majeurs du XXe siècle.
Du bombardement de 100 000 civils japonais à Tokyo en 1945 au risque imminent de catastrophe nucléaire pendant la crise des missiles cubains, en passant par les effets dévastateurs de la guerre du Vietnam, The Fog of war examine la psychologie et les raisonnements des décisionnaires du gouvernement qui ont envoyé les hommes au combat.

CONDOR - l'axe du mal - sortie en salles le 21 janvier

Un documentaire
de Rodrigo Vasquez
Sélection au Festival de Cannes
Sortie le 21 Janvier 2004

C'est au nom de "la lutte contre le terrorisme" qu'une opération spéciale - nom de code CONDOR - a été menée dans les années 70 et 80 en Amérique du Sud. Cette lutte lancée par le Chili après le coup d'état du 11 septembre 1973 d'Augusto Pinochet, ciblait les mouvements de gauche.
Condor devint rapidement un réseau reliant les dictatures militaires, soutenu par le département d'Etat américain et la CIA.Le film de Rodrigo Vazquez, jeune cinéaste argentin, accompagne plusieurs victimes de CONDOR, toujours à la recherche de la vérité.. Il pousse certains leaders de Condor, hélas toujours en place, à témoigner. Depuis les évènements du 11 septembre 2001, ceux-ci revendiquent ouvertement être les pionniers de l'actuel combat contre le "terrorisme international"





Une revue de web thématique compilée (presque) quotidiennement par Yann Le Grand et Grégoire Seither
[Dernière revue ] -- [S'abonner ] -- [ Se desabonner ] -- [Archives] -- [Contact]


FRANCOPHOLISTES, l'annuaire de toutes les listes ! - Add Me!